Le Nouvelliste de Seine-et-Marne

Le Nouvelliste de Seine-et-Marne est un ancien titre de presse qui trouve son origine dans une feuille d'annonce en 1798. Il disparaît sans doute à la fin du XIXe siècle.

Pour les articles homonymes, voir Le Nouvelliste.

Nouvelliste de Seine-et-Marne
Pays France
Langue française
Date de fondation 1798[1]
Date du dernier numéro vers 1900
Ville d’édition Melun

Histoire

Le Nouvelliste de Seine-et-Marne trouve son origine en 1798[1], ou il est publié sous la forme d'une simple feuille d'annonces.

En 1882[2], c'est maintenant un titre de presse républicain modéré[1] indiquant 79e année de publication, sa publication et tri-hebdomadaire. Son directeur est P.-A. Lebrun et son propriétaire M. Hérissé

Le [3], le journal perd son directeur et imprimeur Eugène Drosne décédé à Melun à 43 ans.

Archives du journal

En 2007[4], les anciens numéros du Nouvelliste de Seine-et-Marne sont considérés comme un fonds intéressant de sources pour la période 1869-1900.

Notes et références

  1. Pierre Albert, Documents pour l'histoire de la presse de province dans la seconde moitié du XIXe siècle, Centre de documentations sciences humaines, éditions du CNRS, 1973 extrait en ligne (consulté le 27 février 2011).
  2. Gallica, Émile Mermet, Annuaire de la presse française 1882, Paris, p. 475 intégrale en ligne (Consulté le 27 février 2011).
  3. Le Briard almanach républicain, Descaves, 1896, p. 163 extrait en ligne (consulté le 27 février 2011).
  4. Association des Amis de la Commune de Paris, 1871, Direction des archives de France, Archives nationales (France), Guide des sources de la Commune de Paris et du mouvement communaliste, 1864-1880: Paris et Ile de France, Documentation française, 2007 (ISBN 978-2-11-006548-3) p. 373 extrait en ligne (consulté le 27 février 2011).

Voir aussi

Articles connexes

Liens externes

  • Portail de la presse écrite
  • Portail de Seine-et-Marne
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.