Leerdammer

Leerdammer est une marque française exploitée pour identifier commercialement une série de fromages industriels fabriqués par le groupe Bel. Cette marque, créée en 1974, domine le marché des fromages à pâte semi-cuite en Europe de l’Ouest.

Leerdammer
Pays d’origine
Région
Lait
Pâte
Appellation
Nommé en référence à

La marque Leerdammer est connue pour le ton décalé de ses publicités.

Les fromages attachés à cette marque sont fabriqués aux Pays Bas à partir d'un lait standardisé et pasteurisé issu des laits crus réfrigérés de vache achetés et collectés auprès d'agriculteurs des environs de l'usine.

Histoire

Leerdammer est une marque créée aux Pays-Bas. En 1914, Cees Boterkooper achète une laiterie près de Leerdam[1]. En 1970, Cees Boterkooper s'associe avec Bastiaan Baars qui exploite une entreprise de négoce de fromages, de leur collaboration naissent la marque et les fromages Leerdammer[2]. Ils ont l'idée de fusionner le moelleux du gouda avec la force de l'emmental, avec une touche de noisette[2]. Cette marque a dépassé les frontières de son pays d'origine et est dorénavant commercialisée en Europe et en Amérique du Nord[1]. Son lancement est effectué en France en 1987[3].

Au début des années 2000, Leerdammer Company BV ne parvient plus à faire grandir son produit; la société cède la marque au groupe Bel[2]. Le groupe fromager recentre la production et la vente sur les tranches; elles sont passées de 9 000 à 30 000 tonnes en treize ans et les ventes ont bondi de 15 %[2].

Fabrication

Ce fromage est fait à base de lait de vache pasteurisé, à pâte mi-cuite[4].

Il nécessite un affinage de 3 à 12 mois.

Description

  • Forme : le fromage est de forme ronde, texture molle avec des trous.
  • Composition pour 100 g[5] :
    • Valeur énergétique : 364 Cal
    • Protéines : 28 g
    • Lipides : 28 g dont AG Saturés : 19 g
    • Glucides : g dont Sucres totaux : g
    • Fibres alimentaires : g
    • Sodium : 680 mg ce qui équivaut à environ 1,7 g de sel
    • 45 % de matière grasse[6]
    • croute : conservateur E235 et colorant E160b

Données économiques

Le produit est désigné comme un produit d'appel. La grande distribution fait des efforts sur les prix ; le Leerdammer en tranche a une marge commerciale de 10%, alors qu'elle pourrait être de 25 %[7].

Notes et références

  1. (fr) « Le leerdammer », sur www.groupe-bel.com (consulté en 31 octobre2010)
  2. Miguet 2015, p. 54.
  3. (fr) « Leerdamer : fromage pâte cuite, spot TV »
  4. (fr) « Leerdammer®, l'enfant terrible ! », sur www.bel-tchizbox.com (consulté en 31 octobre2010)
  5. (fr) « Calories, composition », sur www.i-dietetique.com (consulté en 31 octobre2010)
  6. (fr) « Leerdammer composition », sur www.leshop.ch (consulté en 31 octobre2010)
  7. Miguet 2015, p. 55.

Annexes

Articles connexes

Liens externes

Bibliographie

 : document utilisé comme source pour la rédaction de cet article.

  • [Miguet 2015] François Miguet, « La recette du fromage qui rend addict », Capital, no 284, , p. 54-55 (lire en ligne, consulté le 2 mai 2015).
  • Portail du fromage
  • Portail du commerce
  • Portail des Pays-Bas
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.