Lei cha

Le lei cha (擂茶, léi chá), thé pilé ou thé broyé, est une boisson traditionnelle du sud de la Chine à base de thé. Son essor remonte à la période des Trois Royaumes et à la dynastie des Han. Elle est très populaire notamment chez les Hakka et au nord de la province du Hunan.

Lei cha Hakka

Production

Bien que l'on puisse l'acheter fabriqué à l'avance, il est généralement préparé entièrement juste avant d'être consommé.

Le thé pilé est un mélange de:

Un mortier et un pilon servent à broyer les ingrédients, sinon on peut se contenter d'un grand récipient en céramique et un bâton en bois. La poudre obtenue ressemble à de la farine de maïs.

La poudre est mise dans un bol et remuée avec de l'eau chaude pour produire une fine soupe.

Consommation

Ce thé se boit au petit déjeuner ou est pris en hiver comme un délicieux fortifiant.

Il peut aussi se boire comme remède diététique, il est alors servi avec du riz et d'autres garnitures végétariennes telles que du tofu ou du radis en saumure.

Traditionnellement le lei cha est un breuvage salé, mais de nos jours, il peut se boire sous forme sucrée.

Voir aussi

Liens externes

Références

(en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « Lei cha » (voir la liste des auteurs).
  • Portail des boissons
  • Portail de la Chine
  • Portail du thé
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.