Lemgo

Lemgo est une ville universitaire d'Allemagne , en la Rhénanie-du-Nord-Westphalie, appartenant à l'arrondissement de Lippe.

Pharmacie historique de la ville
« Hexenbürgermeisterhaus », l'emblème de la ville
Lemgo
Géographie
Pays
Land
Regierungsbezirk (district)
District
Superficie
100,86 km2
Altitude
100 m
Coordonnées
52° 02′ 00″ N, 8° 54′ 00″ E
Démographie
Population
41 276 hab.
Densité
409,2 hab./km2
Fonctionnement
Statut
Quartier de ville moyenne (ville moyenne de district) (d), ville hanséatique, municipalité urbaine d'Allemagne (d)
Membre de
Q627637 (depuis ), Mayors for Peace (en) (depuis ), Städte- und Gemeindebund Nordrhein-Westfalen (d)
Jumelages
Informations
Identifiants
Code postal
32657
Indicatif téléphonique
05261, 05266
Site web

Histoire

Appartenances historiques

Seigneurie de Lippe 1190–1528
Comté de Lippe 1528–1613
Comté de Lippe-Detmold 1613–1789
Principauté de Lippe 1789–1918
République de Weimar 1918–1933
 Reich allemand 1933–1945
Allemagne occupée 1945–1949
Allemagne 1949–présent

La ville est fondée en 1190 par Bernhard II. (Lippe) (de). Neustadt, la ville nouvelle est créée quant-à-elle en 1265. En 1365, les deux villes sont unies et entourées de remparts. La ville se développe par ses relations internationales autour du commerce des étoffes, du lin et du fil puis, plus tard, devient célèbre, au XVIIe siècle, comme ville de l'imprimerie et de l'édition[1].

Au début du XVIIe siècle, un conflit religieux l'oppose à son suzerain le comte Simon VI de Lippe : la ville veut rester luthérienne alors que le souverain a décidé que son comté serait calviniste. Ce différend a été résolu par la Paix de Röhrentrup en 1617 : la ville de Lemgo resta luthérienne au sein d'un comté calviniste. L'accord précisait que les habitants de Lemgo devaient néanmoins reconnaître comme souverain le comte de Lippe, chose tout à fait inhabituelle en Allemagne puisque dérogatoire au principe « cujus regio, ejus religio » établi par la paix d'Augsbourg[2]. Aujourd'hui, l’Église de Lippe regroupe les paroisses luthériennes de Lemgo au sein d'un ensemble très majoritairement calviniste.

Jumelage

Quartiers

Quartier Habitants
()
Quartiers de Lemgo
Lemgo 27.699
Quartiers de Lemgo
Brake 5.203
Brüntorf 711
Entrup 1.000
Hörstmar 1.482
Leese 651
Lieme 2.827
Lüerdissen 731
Matorf-Kirchheide 1.508
Trophagen 194
Voßheide 1.280
Wahmbeck 887
Welstorf 196
Wiembeck 217

Divers

Le club de handball de la ville, le TBV Lemgo, est en première division du championnat d'Allemagne et compte parmi les clubs historiques de ce sport dans le pays.

Personnalités

Parmi les personnes nées à Lemgo, on trouve notamment :

  • Johann Grabbe (1585–1672), compositeur
  • Simon Peter Tileman (1601–1688), peintre
  • Engelbert Kaempfer (1651–1716), le fondateur de la japanologie, dont une école à Lemgo porte le nom
  • Karl Junker (1850–1912), peintre, sculpteur et architecte
  • Heinrich Drake (1881–1970), citoyen d'honneur et homme politique, qui a intégré le land de Lippe dans le land de Rhénanie-du-Nord-Westphalie après la Deuxième Guerre mondiale
  • Karla Raveh (née en 1927 à Lemgo), citoyenne d’honneur, qui a été déportée pour son appartenance à la communauté juive et qui a survécu à Auschwitz.

Les personnalités suivantes ne sont pas nées à Lemgo, mais sont en relation étroite avec Lemgo de par leur vie ou leur œuvre :

  • Bernhard II (environ 1140–1224), régent du land de Lippe
  • Bruno Wagener-Köhler (mort en 1988), propriétaire d'un journal et de la maison d'édition F. L. Wagener Lemgo
  • Gerhard Schröder (né en 1944), chancelier de 1998 à 2005, qui a suivi des cours de commerce à Lemgo après avoir fréquenté l'école élémentaire.
  • Rudolf Hübner (1897-1965), dentiste et général nazi y est mort

Notes et références

  1. Guide vert Allemagne, Michelin, 2001, p. 305
  2. Christian Kuhnke: Reformation. dans : Lippe Lexikon. Orte, Personen, Landschaften, Geschichte, Sehenswürdigkeiten, Unternehmen. Boken Verlag, Detmold 2000, (ISBN 3935454007).

Liens externes

  • Portail de la Rhénanie-du-Nord-Westphalie
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.