Leonid Serebryakov

Leonid Petrovitch Serebryakov (en russe Леонид Петрович Серебряков ; - ) était un homme politique russe et bolchevique victime de la Grande Purge de Joseph Staline.

Leonid Serebryakov
Biographie
Naissance
Décès
(à 48 ans)
Moscou
Sépulture
Nationalités
Activité
Autres informations
Parti politique
Membre de

Biographie

Né à Samara, Serebriakov est un ouvrier métallurgiste. En 1905, il rejoint les Bolcheviks, pour lesquels il fait activement campagne. Après la Révolution russe (1917), il atteint les plus hauts échelons du Parti Communiste. En 1919, il devient membre du Secrétariat du Comité Central du Parti Communiste de l'Union Soviétique, avec Nikolai Krestinsky et Yevgeny Preobrajensky[1]. Les trois secrétaires soutiennent Leon Trotsky au moment de son différend avec Lénine sur les syndicats. Au dixième Congrès du Parti en , la faction de Lénine remporte une victoire décisive concernant ce différend[2], ce qui conduit Serebryakov et les deux autres secrétaires du Comité Central à démissionner. Par la suite, il travaille avec Staline sur le Conseil Militaire du Front Sud pendant la guerre civile en Russie[3]. Après la mort de Lénine, il rejoint l'Opposition de Gauche de Léon Trotsky. Cela le mène à sa chute : en 1936, il est arrêté pour appartenance présumée à un groupe terroriste trotskiste. Alors que Serebryakov est en état d'arrestation, le procureur Andrey Vyshinsky en profite pour récupérer sa maison et sa fortune[4]. Au cours du second procès de Moscou en , il est condamné à mort après avoir été forcé d'avouer sous la torture, et il est exécuté peu de temps après.

Il était marié à l'écrivaine Galina Serebryakova. Elle avait été mariée auparavant avec Grigori Sokolnikov, qui est également décédé lors de la Grande Purge. Elle passe vingt ans dans les camps de Staline, reprochant à ses époux de l'avoir impliquée dans leurs affaires, et réalise seulement des années plus tard qu'ils étaient innocents[5].

Serebryakov est réhabilité en 1988[6].

Références

  1. David Satter, It Was a Long Time Ago, and It Never Happened Anyway, Yale University Press, (ISBN 9780300178425, lire en ligne)
  2. Tenth Congress of the Russian Communist Party (Bolshevik) La Grande Encyclopédie soviétique, 3e Édition (1970-1979).
  3. Marxists.org
  4. Raider Vyshinsky by Novaïa Gazeta
  5. « Stalin's Purges Warp Soviet Life », The Salt Lake Tribune, , p. 4 (lire en ligne, consulté le 6 septembre 2017)
  6. « Entrevue avec Zorya Serebryakova », World Socialist Web Site, (lire en ligne, consulté le 5 mars 2018)

Liens externes

  • Portail de l’URSS
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.