Leptasterias

Description et caractéristiques

Leptasterias coei
Leptasterias hexactis
Leptasterias leptalea
Leptasterias tenera

Ces étoiles, dont une partie (celles du sous-genre Hexasterias) ont 6 bras au lieu de 5, ont la particularité de couver leurs œufs, qui produisent à l'éclosion des juvéniles déjà formés, alors que la plupart des échinodermes produisent des larves planctoniques[1].

Liste d'espèces

Selon World Register of Marine Species (26 décembre 2016)[2] : ...

  • sous-genre Leptasterias (Hexasterias) Fisher, 1930
    • espèce Leptasterias alaskensis (Verrill, 1909)
    • espèce Leptasterias camtschatica (Brandt, 1835)
    • espèce Leptasterias coei Verrill, 1914
    • espèce Leptasterias leptodoma Fisher, 1930
    • espèce Leptasterias polaris (Müller & Troschel, 1842)
    • espèce Leptasterias polymorpha Djakonov, 1938
    • espèce Leptasterias schmidti Djakonov, 1938
  • sous-genre Leptasterias (Leptasterias) Verrill, 1866
    • espèce Leptasterias muelleri (M. Sars, 1846)
  • espèce Leptasterias aleutica Fisher, 1930
  • espèce Leptasterias arctica (Murdoch, 1885)
  • espèce Leptasterias asteira Fisher, 1930
  • espèce Leptasterias austera (Verrill, 1895)
  • espèce Leptasterias canuti Heding, 1936
  • espèce Leptasterias clavispina Heding, 1936
  • espèce Leptasterias compta (Stimpson, 1862)
  • espèce Leptasterias danica (Levinsen, 1887)
  • espèce Leptasterias degerboelli Heding, 1935
  • espèce Leptasterias derbeki Djakonov, 1938
  • espèce Leptasterias derjungini Djakonov, 1938
  • espèce Leptasterias fisheri Djakonov, 1929
  • espèce Leptasterias floccosa (Levinsen, 1887)
  • espèce Leptasterias granulata Djakonov, 1938
  • espèce Leptasterias groenlandica (Steenstrup, 1857)
  • espèce Leptasterias hexactis (Stimpson, 1862)
  • espèce Leptasterias hirsuta Djakonov, 1938
  • espèce Leptasterias hispida (Forbes, 1840)
  • espèce Leptasterias hispidella Verrill, 1895
  • espèce Leptasterias hylodes Fisher, 1930
  • espèce Leptasterias hyperborea (Danielssen & Koren, 1882)
  • espèce Leptasterias insolens Djakonov, 1938
  • espèce Leptasterias kussakini Baranova, 1962
  • espèce Leptasterias leptalea Verrill, 1914
  • espèce Leptasterias littoralis (Stimpson, 1853)
  • espèce Leptasterias ochotensis (Brandt, 1851)
  • espèce Leptasterias orientalis Djakonov, 1929
  • espèce Leptasterias pusilla Fisher, 1930
  • espèce Leptasterias siberica Djakonov, 1930
  • espèce Leptasterias similispinis (H.L. Clark, 1908)
  • espèce Leptasterias squamulata Djakonov, 1938
  • espèce Leptasterias stolacantha Fisher, 1930
  • espèce Leptasterias subarctica Djakonov, 1938
  • espèce Leptasterias tatei Clark & Jewett, 2015
  • espèce Leptasterias tenera (Stimpson, 1862)
  • espèce Leptasterias vinogradovi Djakonov, 1938

Selon ITIS (26 décembre 2013)[3] :

  • Leptasterias alaskensis (Verrill, 1909)
  • Leptasterias aleutica
  • Leptasterias arctica (Murdoch, 1885)
  • Leptasterias asteira
  • Leptasterias camtschatica (Brandt, 1835)
  • Leptasterias coei Verrill, 1914
  • Leptasterias fisheri
  • Leptasterias groenlandica (Steenstrup, 1857)
  • Leptasterias hexactis (Stimpson, 1862)
  • Leptasterias hylodes Fisher, 1930
  • Leptasterias hyperborea (Danielssen et Koren, 1882)
  • Leptasterias leptalea Verrill, 1914
  • Leptasterias leptodoma
  • Leptasterias littoralis
  • Leptasterias muelleri (M. Sars, 1844)
  • Leptasterias nanimemsis (Verrill, 1914)
  • Leptasterias polaris (Müller et Troschel, 1842)
  • Leptasterias pusilla (Fisher, 1930)
  • Leptasterias stolocantha
  • Leptasterias tenera


Voir aussi

Références taxinomiques

Liens externes

Notes et références

  • Portail des échinodermes
  • Portail de la biologie marine
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.