Les Mots pour le dire (roman)

Les Mots pour le dire est un roman autobiographique de Marie Cardinal paru en 1976 chez Grasset, décrivant sa psychanalyse.

Pour les articles homonymes, voir Les Mots pour le dire.

Résumé

L’auteur parle de sa maladie qu’elle nomme « la chose », qui se manifeste par un écoulement de sang récurrent (assimilable à des règles). Cela génère de la honte et fait parfois flirter l’auteur avec la folie : elle a des hallucinations.

Les médecins qu’elle consulte n’arrivent pas à la soigner, ou alors c’est la politique du pire, soit un utérus fibromateux à opérer en urgence. Une opération qu’elle refuse de subir. Elle verra finalement un psychanalyste durant sept ans et trois fois par semaine[1].

Ce voyage intérieur lui permettra de se remémorer les événements traumatisants de son enfance alors qu’elle vivait dans une ferme à Alger. La séparation de ses parents, la tuberculose qui fera mourir sa sœur et son père, son éducation par une mère tyrannique et froide. Cette quête du sens l'aidera à comprendre l’importance du langage, de trouver « les mots pour le dire » afin de réparer certains de ses maux.

Adaptations

Les Mots pour le dire est aussi un film de 1983, tiré de ce roman par le réalisateur français José Pinheiro, avec Nicole Garcia, Claude Rich et Daniel Mesguich.

Les Mots pour le dire est aussi une pièce de théâtre tirée de ce roman, jouée au Théâtre l'Archipel de à , avec Jade Lanza, Françoise Armelle et la voix de Daniel Mesguich, mise en scène par Frédéric Souterelle.

Références

  1. « Marie Cardinal, la mort pour le dire. », Libération.fr, (lire en ligne, consulté le 16 juin 2018)

Article connexe

Liens externes

  • Portail de la littérature française
  • Portail du cinéma
  • Portail de la psychologie
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.