Les Plus Beaux Villages du Japon

Les Plus Beaux Villages du Japon (日本で最も美しい村, Nihon de mottomo utsukushii mura) est une association à but non lucratif japonaise créée en 2005 sur le modèle de l'association française Les Plus Beaux Villages de France et réunissant les plus beaux villages du Japon.

Les Plus Beaux Villages du Japon

Cadre
Forme juridique association à but non lucratif
But Préservation et valorisation du patrimoine rural
Zone d’influence Japon
Fondation
Fondation
Fondateur Hamada Satoshi
Identité
Siège Tokyo
Président Hamada Satoshi
Affiliation internationale Fédération des Plus Beaux Villages de la Terre
Membres 54 adhérents
Site web 日本で最も美しい村

Son action vise à protéger le patrimoine rural de ses membres et à promouvoir le développement durable des communes qui lui sont affiliées.

Au , elle rassemblait 64 bourgs et villages du Japon.

L'adhésion obéit à un certain nombre de critères sélectifs, définis dans les statuts de l'association, et propose un programme de mise en valeur et de communication touristique.

En dépit de ce titre qui peut laisser entendre qu'il s'agit d'un classement systématique, l'affiliation n'a rien d'obligatoire, et beaucoup de villages qui pourraient prétendre répondre aux critères d'admission ne sont pas candidats.

Historique

L'association Les Plus Beaux Villages du Japon est née à Biei (Hokkaidō), le , au cours d'une assemblée publique réunissant les représentants de sept municipalités[1] de différentes préfectures du Japon, à l'initiative du maire de Biei[2]. À l'époque, il s'agissait de préserver les cultures locales en proposant une alternative au mouvement de fusion des bourgs et villages entamé dans tout le Japon depuis le début des années 1990[3].

Son statut d'association à but non lucratif est établi en et officiellement déposé le au greffe civil de Tokyo[4].

En , l'association compte 33 membres avec l'adhésion de quinze nouvelles communes[2].

En , l'association rejoint l'association internationale des plus beaux villages de la terre[2], association créée en 2003 et officiellement établie comme fédération en 2012[5].

Le , le village de Shirakawa (préfecture de Gifu), adhérent depuis 2005, annonce son retrait de l'association, invoquant des raisons financières[6]. C'est la première fois qu'un membre quitte l'association.

Au , l'association rassemblait 60 membres provenant de 7 régions différentes du Japon[4].

Depuis le , Les Plus Beaux Villages du Japon font partie de l'association internationale Les Plus Beaux Villages de la Terre.

Activités

Les principales activités de l'association sont :

  • la mise en place de plateformes communes d'études et de recherches pour le développement des villages membres et la coopération entre membres de l'association ;
  • l'organisation de manifestations culturelles et de foires gastronomiques pour mettre en valeur l'artisanat local et favoriser le tourisme[7] ;
  • la promotion des cultures rurales et des traditions ancestrales auprès du public, des médias, des décideurs économiques et politiques ;
  • l'entretien de liens avec les associations homologues à l'étranger ;
  • la gestion des droits d'utilisation de la marque the most beautiful villages in Japan et de ses produits dérivés comme le logo de l'association.

Un concours photo est organisé chaque année depuis 2009[8].

Critères d'admission

Les critères d'admission à l'association ont été établis sur la base de ceux définis par l'association homologue française[3]. Ils ont été adaptés pour tenir compte des spécificités des bourgs et villages japonais.

Les principaux prérequis au dépôt d'un dossier de candidature[9] sont les suivants :

  • une population maximale de 10 000 habitants ;
  • la mise en avant d'au moins deux ressources patrimoniales (paysage, bien culturel, savoir-faire artisanal, etc.) ;
  • une politique active de préservation des ressources pratimoniales identifiées.

Le paiement d'une cotisation est requis des villages associés.

Tous les cinq ans, les nouvelles candidatures sont examinées et les dossiers des membres sont réévalués[3]. Et ceux qui ne remplissent plus les critères ou cessent de participer aux travaux de l'association sont déclassés[3].

Liste des membres

Au , les localités adhérant à l'association sont au nombre de 54 réparties dans 9 régions et 25 préfectures de l'archipel japonais[10].

Source de la traduction

Références et notes

  1. Il s'agissait des municipalités de Biei (Hokkaidō), Akaigawa (Hokkaidō), Ōkura (préfecture de Yamagata), Shirakawa (préfecture de Gifu), Ōshika (préfecture de Nagano), Kamikatsu (préfecture de Tokushima) et Minamioguni (préfecture de Kumamoto).
  2. (ja) The most beautiful villages in japan, « 連合の沿革 » [« Histoire de l'association »], sur www.utsukushii-mura.jp (consulté le 4 septembre 2015).
  3. (ja) The most beautiful villages in japan, « 「日本で最も美しい村」連合とは » [« L'association des Plus Beaux Villages du Japon »], sur www.utsukushii-mura.jp (consulté le 4 septembre 2015).
  4. (ja) The most beautiful villages in japan, « 連合の沿革 » [« Présentation de l'association »], sur www.utsukushii-mura.jp (consulté le 4 septembre 2015).
  5. Les Plus Beaux Villages de France, « Les plus beaux villages de la terre », sur www.les-plus-beaux-villages-de-france.org (consulté le 4 septembre 2015).
  6. (ja) 白川村役場, « 「日本で最も美しい村」連合の退会について » [« À propos du retrait de l'association Les Plus Beaux Villages du Japon »] [PDF], (consulté le 4 septembre 2015), p. 19.
  7. (ja) The most beautiful villages in japan, « 「日本で最も美しい村」連合フェア » [« Foire de l'association à Tokyo (2009) »], sur www.utsukushii-mura.jp, (consulté le 4 septembre 2015).
  8. (ja) The most beautiful villages in japan, « フォトコンテスト結果発表 » [« Résultats du concours photo 2009 »], sur www.utsukushii-mura.jp (consulté le 4 septembre 2015).
  9. (ja) The most beautiful villages in japan, « 連合加盟について » [« Conditions d'adhésion à l'association »], sur www.utsukushii-mura.jp (consulté le 4 septembre 2015).
  10. (ja) The most beautiful villages in japan, « 加盟村一覧から探す » [« Liste des villages »], sur www.utsukushii-mura.jp (consulté le 4 septembre 2015).

Voir aussi

Articles connexes

Liens externes

  • Portail du Japon
  • Portail des associations
  • Portail du tourisme
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.