Les Tueurs (film, 1946)

Les Tueurs (The Killers) est un film noir américain réalisé par Robert Siodmak, sorti en 1946 avec Burt Lancaster, Edmond O'Brien et Ava Gardner dans les rôles principaux. Il est basé sur la nouvelle éponyme d'Ernest Hemingway datant de 1927.

Pour les articles homonymes, voir Les Tueurs.
Les Tueurs

Titre original The Killers
Réalisation Robert Siodmak
Scénario Anthony Veiller
Acteurs principaux
Sociétés de production Mark Hellinger Productions
Universal Pictures
Pays d’origine États-Unis
Genre Film noir
Durée 98 minutes
Sortie 1946

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

En 2008, le film est rentré dans le National Film Registry pour conservation à la Bibliothèque du Congrès aux États-Unis.

Synopsis

Deux tueurs débarquent un soir dans un restaurant d'une paisible commune du New Jersey, à la recherche du « Suédois », le pompiste de la station-service voisine. Prévenu du danger par un client, Nick Adams[1], l'homme ne tente pourtant pas de s'enfuir et est assassiné.

Un enquêteur de la compagnie ayant assuré le pompiste va reconstituer le fil des évènements ayant conduit au meurtre en interrogeant les personnes qui l'avaient connu.

Fiche technique

Distribution

Non crédités au générique

Analyse des trois premiers plans

Dans les deux premiers plans, très brefs et montés cut, nous voyons une voiture rouler à vive allure dans la nuit. Le premier plan cadre le dos sombre de deux personnages assis sur la banquette avant d'une voiture devant lesquels défile une route éclairée par des phares.

Le second, à la suite d'un raccord dans l'axe assez brutal, ne montre plus que la partie de la chaussée éclairée, à la gauche de laquelle apparaît brièvement un panneau indiquant l'entrée dans le village de Brentwood.

Le spectateur est comme emporté dans la nuit avec des personnages dont il ignore l'identité et les motivations. L'absence de bruit de moteur comme de dialogues, et l'obscurité masquant le paysage traversé accentuent le climat de mystère.

D'autre part la vitesse de la voiture et la projection en avant produite par l'enchaînement des deux premiers plans créent comme une sorte d'urgence dramatique avec laquelle le début du plan suivant va fortement contraster.

Un fondu-enchaîné, suggérant une ellipse temporelle, nous amène en effet à un troisième plan totalement différent ; c'est un plan d'ensemble très large, longtemps fixe, montrant une place de village vide et faiblement éclairée où on distingue la courbe d'une route venant d'un arrière-plan curieusement éclairé et, de part et d'autre, deux bâtiments assez obscurs.

C'est sur une bonne partie de ce plan de plus de deux minutes que va se dérouler le générique, accompagné d'une musique aux accents parfois angoissants. Alors même que ce générique n'est pas terminé vont apparaître de loin les ombres allongées de deux personnages, puis les personnages eux-mêmes, dont on peut être porté à penser qu'il s'agit des occupants de la voiture.

On voit ainsi que le point de vue du spectateur, vers lequel avancent lentement les personnages, est tout à fait inverse de celui du début : à la question de savoir où on allait si vite se substitue celle de savoir qui est en train d'arriver si lentement.

Prix et honneurs

Notes et références

Références

  1. Nick Adams est un personnage récurrent chez Hemingway. Les récits où il apparaît ont été réunis dans le recueil Les Aventures de Nick Adams.

Voir aussi

Bibliographie

  • Ernest Hemingway, Les Tueurs, in : Les Aventures de Nick Adams, traduit de l'anglais par Céline Zins [e.a.], préface de Philip Young, Paris : Gallimard, [1977 ?]

Liens externes

  • Portail du cinéma américain
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.