Les trois font la paire

Les trois font la paire est un film français coréalisé en 1957 par Sacha Guitry et le producteur Clément Duhour.

Les trois font la paire
Réalisation Sacha Guitry
Clément Duhour
Scénario Sacha Guitry
Acteurs principaux
Sociétés de production Gaumont
Courts et Longs Métrages
Pays d’origine France
Genre Comédie policière
Durée 85 minutes
Sortie 1957

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Synopsis

Un acteur de complément (Jean Rigaux) a été assassiné à Montmartre durant les prises de vue d'une comédie tournée par un réalisateur metteur en scène farfelu, Henri Valpreux (Darry Cowl).

À la grande joie de son épouse (Pauline Carton), toute fière d'être la compagne d'un nouveau Maigret, le commissaire Bernard (Michel Simon) est aussitôt chargé de l'enquête. Les investigations s'annoncent difficiles face aux témoignages divergents des trois témoins directs, le réalisateur Valpreux, le producteur Duval (Gilbert Boka) et le machiniste Dumont (Emile Genevois).

Jusqu'au moment où l'on s'aperçoit que la caméra, n'ayant cessé de fonctionner, a enregistré le crime... et, partant, son auteur. Le commissaire Bernard et les policiers de la PJ se réjouissent, mais doivent déchanter tout aussi vite : ils tiennent désormais deux suspects, l'un et l'autre clowns à Médrano (Philippe Nicaud), visiblement jumeaux et avouant chacun le crime lors de leur face à face avec le commissaire Bernard, peut-être dans le seul but de disculper l'autre.

Une sémillante prostituée (Sophie Desmarets) qui a passé la nuit avec l'assassin sera même appelée à la rescousse pour tenter d'identifier le seul auteur du crime, tandis que le vrai coupable, une petite escarpe (Philippe Nicaud dans son troisième rôle), véritable sosie des jumeaux, échappe à la police jusqu'à ce que la pègre, dont il vient juste d'intégrer les rangs, décide de l'éliminer devant l'ampleur médiatique de l'affaire, afin de se protéger.

Fiche technique

Distribution

Autour du film

  • Sacha Guitry était déjà très malade quand il réalisa ce film. Il semble de fait que Duhour ait dirigé la quasi-totalité des prises de vue au nom de Guitry, et que ce dernier ait été finalement très peu présent sur le plateau.
  • Michel Simon joua dans ce film par amitié pour Sacha Guitry, qui était mourant, malgré le scénario qu'il n'appréciait pas.
  • Sacha Guitry apparaît au début du film, en prologue sous forme d'un appel téléphonique de son ami d'enfance Albert Willemetz, ainsi que brièvement à la fin en guise de conclusion, ce sera sa dernière apparition à l'écran. Il verra la sortie de son dernier film, et mourra quelques semaines après.
  • La scène de meurtre se situe rue Rachilde, à l'angle de la rue Alfred Jarry, l'une et l'autre n'existant pas.

Liens externes

  • Portail du cinéma français
  • Portail de l’humour
  • Portail des années 1950
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.