Lespinet

Lespinet est un quartier de Toulouse dépendant du quartier INSEE de Rangueil. Il est peu peuplé et comprend principalement (notamment dans le Complexe Spatial de Lespinet) des établissements scientifiques et universitaires comme le LAAS du CNRS qui y est implanté depuis 1967, ou encore l'ENAC et le CNES.

Lespinet

Une résidence universitaire construite en 2010
Administration
Pays France
Région Occitanie
Département Haute-Garonne
Métropole Toulouse Métropole
Commune Toulouse
Code postal 31400
Géographie
Coordonnées 43° 33′ 48″ nord, 1° 28′ 53″ est
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Toulouse
Lespinet

    Situation géographique

    Il est délimité à l'ouest par le canal du Midi qui le sépare des quartiers de Rangueil proprement dit. Au nord et à l'est, c'est la rocade ouest et la rue André Villet qui marque la limite avec Montaudran. Au sud, l'avenue Latécoère le sépare du Parc technologique du Canal. Cette dernière étant une voie rapide, il en résulte que le quartier est assez enclavé. La réalisation d'Aerospace Campus devrait, en prolongeant l'avenue Belin vers Montaudran, y remédier quelque peu.

    Toponymie

    Château de Lespinet lors des journées du Patrimoine 2013

    Le nom du quartier vient du château de Lespinet, actuellement propriété du CREPS de Toulouse.

    Histoire

    Lespinet fut une grange Templière qui dépendait de la commanderie de Toulouse. Après avoir été dévolue aux Hospitaliers au début du XIVe siècle, elle perdura comme membre de leur commanderie[1],[2].

    Lieux et Monuments

    Aménagement urbain

    Une résidence universitaire y est construite en 2010, une agence nationale pour la formation professionnelle des adultes y est également implantée,

    S'y trouvent également le stade Struxiano.

    Vie culturelle et associative

    Voies de communications et transports

    Périphérique de Toulouse, Autoroute A61, échangeur du Palays, route européenne 80,

    Transports en commun

    • 2768.

    Personnalités

    Notes et références

    1. Antoine du Bourg, Ordre de Malte : Histoire du grand prieuré de Toulouse et des diverses possessions de l'ordre de Saint-Jean de Jérusalem dans le sud-ouest de la France..., Toulouse, L. Sistac et J. Boubée, (présentation en ligne), p. 71, disponible sur Gallica
      L'auteur ne mentionne pas de source primaire concernant le fief templier. Ce fief n'apparaissant pas parmi les possessions des Hospitaliers à Toulouse avant la dévolution des biens de l'ordre du Temple.
    2. Pierre Vidal, Hospitaliers et Templiers en France méridionale : Le Grand Prieuré de Toulouse de l’Ordre de Malte – Guide de recherche historique, archivistique et patrimoniale, Toulouse, Les Amis des Archives de la Haute-Garonne / CNRS Éditeurs, 2002, p. 45

    Voir aussi

    Articles connexes

    • Portail de Toulouse
    • Portail de Midi-Pyrénées
    • Portail de l'ordre du Temple
    • Portail de l’ordre de Saint-Jean de Jérusalem
    Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.