Ligne 63 (Infrabel)

La ligne 63 était une ligne ferroviaire belge du réseau de la Société nationale des chemins de fer belges (SNCB). Longue d'environ 32 kilomètres, elle reliait les villes de Thourout et d'Ypres en prolongement de l'ancienne ligne 62 d'Ostende à Thourout.

Ligne
63
Ligne de Thourout à Ypres

Carte de la ligne
Pays Belgique
Villes desservies Torhout, Kortemark, Staden, Langemark-Poelkapelle, Ypres
Historique
Mise en service 1873
Fermeture 1950 2003
Concessionnaires Ostende à Armentières (1864 1875)
État belge (1875 1926)
SNCB (1926 2005)
Infrabel (à partir de 2005)
Caractéristiques techniques
Numéro officiel 63
Longueur 32,3 km
Écartement Voie normale (1,435 m)
Électrification Non électrifiée
Nombre de voies Anciennement à voie unique

Historique

Chronologie

Histoire

La ligne est comprise dans la concession, du , d'un chemin de fer d'Ostende à la frontière française vers Armentières, avec embranchement de Warneton à Commines, acquise par Désiré-Joseph Marchal (ingénieur civil), domicilié au 3 de la place des Barricades à Bruxelles, et Louis-François-Joseph Herla (inspecteur des contributions directes, douanes et accises, en disponibilité), domicilié au 52 de la rue de la Limite à Saint-Josse-ten-Noode. La Compagnie du chemin de fer d'Ostende à Armentières, société anonyme qu'ils ont créé pour reprendre la concession, est autorisée le [2].

Infrastructure

Ligne

Gares en service

Notes et références

  1. Félix Loisel (direction : Cercle de la conférence des chemins de fer belges),« Chemin de fer d'Ostende à Armentières », dans Annuaire spécial des chemins de fer Belges (années 1866 et 1867), V. Devaux et Cie, 1869, pp. 217-219 intégral (consulté le 22 mai 2012).
  2. Pasinomie, « 250 - 7 juillet 1864, arrêté royal - société anonyme dite : Compagnie du chemin de fer d'Ostende à Armentières - Établissement et approbation des statuts », dans collection complète des lois, décrets, arrêtés et règlements généraux qui peuvent être invoqués en Belgique, Bruylant, 1864, pp. 295-304 intégral (consulté le 21 mai 2012).

Voir aussi

Articles connexes

Liens externes

  • Portail du chemin de fer
  • Portail de la Belgique
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.