Limbourg (ville)

Limbourg (en wallon Limbôr, en néerlandais Limburg) est une ville francophone de Belgique située en Région wallonne dans l'est de la province de Liège, arrondissement de Verviers, et dominant la Vesdre.

Pour les articles homonymes, voir Limbourg (homonymie).
Ne doit pas être confondu avec Limbourg-sur-la-Lahn ou Limbourg-sur-la-Lenne.

Limbourg

La ville basse et la Vesdre

Héraldique

Drapeau
Administration
Pays Belgique
Région  Région wallonne
Communauté  Communauté française
Province  Province de Liège
Arrondissement Verviers
Bourgmestre Valérie Fautre-Dejardin (PS)
(La Limbourgeoise)
Majorité La Limbourgeoise
Sièges
LDM
Limbourgeoise
Changeons Ens.
3
11
3
Section Code postal
Limbourg
Bilstain
Goé
4830
4831
4834
Code INS 63046
Zone téléphonique 087
Démographie
Gentilé Limbourgeois(e)
Population
– Hommes
– Femmes
Densité
5 939 ()
49,50 %
50,50 %
241 hab./km2
Pyramide des âges
– 0–17 ans
– 18–64 ans
– 65 ans et +
()
24,14 %
61,00 %
14,86 %
Étrangers 5,09 % ()
Taux de chômage 12,39 % (octobre 2013)
Revenu annuel moyen 12 635 €/hab. (2011)
Géographie
Coordonnées 50° 36′ nord, 5° 56′ est
Superficie
– Surface agricole
– Bois
– Terrains bâtis
– Divers
24,63 km2 (2005)
57,28 %
27,90 %
13,65 %
1,17 %
Localisation

Situation de la commune dans l’arrondissement de Verviers et la province de Liège
Géolocalisation sur la carte : Belgique
Limbourg
Géolocalisation sur la carte : Belgique
Limbourg
Liens
Site officiel ville-limbourg.be

    Elle était la capitale de l'ancien duché de Limbourg qui lui doit son nom, mais elle ne fait aujourd'hui pas partie des provinces du Limbourg, ni belge, ni néerlandaise.

    Son château a été fondé en l'an 1000.

    Héraldique

    La commune possède des armoiries qui lui ont été octroyées le 5 octobre 2017. L'explication n'a pas été trouvée.
    Blasonnement : De gueules à un château fort d'argent crénelé ouvert chargé d'un écu chargé des armoiries de Limbourg et surmonté de 2 tours du même à toit conique et d'un perron au centre.

    Démographie

    Elle compte au , 5 899 habitants, 2 921 hommes et 2 978 femmes[1], pour une superficie de 24,63 km², soit une densité de 239,50 habitants au km².

    Le graphique suivant reprend sa population résidente au 1er janvier de chaque année[2]


    Les chiffres des années 1846, 1900 et 1947 tiennent compte des chiffres des anciennes communes fusionnées.

    • Source : DGS - Remarque: 1806 jusqu'à 1970=recensement; depuis 1971=nombre d'habitants chaque 1er janvier[3]

    Localités

    Communes limitrophes

    Communes limitrophes de Limbourg
    Welkenraedt
    Dison
    Verviers
    Baelen
    Jalhay

    Histoire

    La ville a donné son nom à l'ancien Duché de Limbourg[5]. Les provinces de Limbourg belge et néerlandaise lui doivent leur nom.

    Aujourd'hui la petite ville se compose de deux parties : d'une part la ville basse (Dolhain) qui est devenue le centre commercial et industriel actuel et d'autre part la ville haute historique avec les ruines du château, les remparts ainsi que la pittoresque place Saint-Georges avec ses maisons du XVIIIe siècle et ses pavés de Vesdre.

    Ville haute

    Les débuts de la construction du château se situent vers l'an 1000. Ses premiers habitants furent les comtes de Limbourg, appartenant à la Maison d'Arlon. La place, en tant que capitale du duché de Limbourg joue un rôle important dans la région. En 1288, après la mort du dernier Duc de Limbourg, il y eut une guerre de succession à Worringen près de Cologne, entre le prince évêque de Cologne et le duc de Brabant. Les ducs de Brabant sortant gagnants de cette bataille, portent depuis lors aussi le titre du duc de Limbourg. Au XVIe siècle, la ville abrite une importante communauté protestante. Limbourg, centre protestant à l'est du pays wallon, devient une petite république réformée entre et . Le pasteur François du Jon prêche dans l'église Saint-Georges pendant plusieurs mois avant la reconquête espagnole. Au fil des siècles le site tombe dans l'oubli, surtout après les prises de la forteresse par les troupes françaises en 1675 et en 1703, elle perdait toute importance militaire.

    L'ensemble architectural de la ville haute est repris sur la Liste du patrimoine exceptionnel de la Région wallonne et fait partie de l'association qui regroupe les plus beaux villages de Wallonie[6].

    Ville basse

    Au XIXe siècle, une importante industrie lainière s'installe le long de la Vesdre en ville basse. En 1887, Léopold II, roi des Belges, inaugure le barrage de la Gileppe, tout près de la ville. Vers 1890 fut construite une ligne de chemin de fer dans la vallée de la Vesdre, qui reliait la gare de Dolhain, via Béthane et Membach avec la ville basse d'Eupen. Le transport de personnes a été abandonné dans les années 1920, le transport de marchandises dans les années 1950.

    Personnalités

    • Le compositeur Johannes de Limburgia de l'école franco-flamande, actif vers 1408-1430, est d'après son nom originaire de Limbourg même, ou du duché de Limbourg.

    Galerie

    Notes et références

    1. http://www.ibz.rrn.fgov.be/fileadmin/user_upload/fr/pop/statistiques/stat-1-1_f.pdf
    2. 3_Population_de_droit_au_1_janvier,_par_commune,_par_sexe_2011_2014_G_tcm326-194205 sur le site du Service Public Fédéral Intérieur
    3. http://www.ibz.rrn.fgov.be/fileadmin/user_upload/fr/pop/statistiques/population-bevolking-20190101.pdf
    4. « Site de la province de Liège »
    5. Simon Pierre Ernst, Histoire du Limbourg : suivie de celle des comtés de Daelhem et de Fauquemont, des annales de l'abbaye de Rolduc, t. I, Liège, , 383 p. (présentation en ligne, lire en ligne)
    6. www.beauxvillages.be

    Voir aussi

    Bibliographie

    • Jean De Hesselle et Valérie Dejardin, Limbourg, patrimoine exceptionnel de Wallonnie, Agence Wallonne du patrimoine, coll. « Carnets du patrimoine » (no 49) (réimpr. 2015), 56 p. (ISBN 978-2-87522-153-7)

    Articles connexes

    Liens externes

    • Portail de la province de Liège
    • Portail du Limbourg
    Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.