Lire en Poche

Lire en Poche est un salon français annuel consacré au livre de poche. Ouvert à tout public et gratuit, ce salon annuel spécialisé a lieu chaque année au début du mois d'octobre à Gradignan, en Gironde dans l'agglomération de Bordeaux.

Lire en Poche

Logo
Type salon
Pays France
Localisation Gradignan, Bordeaux Métropole, Gironde
Coordonnées 44° 45′ 55″ nord, 0° 36′ 22″ ouest
Commissaire Jean-Luc Furette (2005-2011)
Lionel Destremau (2012- )
Date de la première édition 2005
Date d'ouverture début octobre
Fréquentation 2018 : 27 000 visiteurs
Prix d'entrée gratuit
Organisateur(s) Mairie de Gradignan
Site web lireenpoche.fr

Géolocalisation sur la carte : Gironde
Géolocalisation sur la carte : France

En amont du salon, l'opération Poches voyageurs diffuse le livre de poche sur toute la commune, et tout au long de l'année, le magazine en ligne Lire en Poche, le Mag diffuse l'actualité du format poche.

Historique

Lire en Poche a été est le premier salon du livre en France dont la particularité est d'être consacré aux livres au format poche. La première édition s'est déroulée en 2005. Elle est organisée à l'origine pour accompagner la future médiathèque de la ville. C'est le thème du livre de poche qui est retenu car il est à la fois une transversalité culturelle et original par son concept[1],[2]. Jean-Luc Furette en est l'initiateur et le commissaire général[3]. Il le restera jusqu'à la septième édition en 2011. La manifestation fait 10 000 entrées[4].

En 2006, le salon accueille plus de 12 000 visiteurs au théâtre des Quatre-Saisons[5]. Plus de cinquante auteurs y sont invités[4].

L'édition 2007, qui se déroule les 5, 6 et , est placée sous le signe du cinéma et de l'Espagne et s'étend sur 2 500 m2. Une cinquantaine d'auteurs y sont attendus[5]. C'est à ce moment-là le seul salon en France dédié au livre au petit format[6].

L'année suivante, le quatrième salon du livre au format de poche a lieu les 3, 4 et au théâtre des Quatre Saisons de Gradignan, sur deux espaces : P'tit Poche pour les enfants et Grand Poche pour les adultes[7]. Unique salon du livre de poche en France, il devient une référence régionale, voire nationale[8].

En 2009, la cinquième édition du salon du livre de poche de Gradignan se déroule début octobre avec plusieurs nouveautés : création de trois prix littéraires poche, d'un café littéraire et d'une programmation de spectacles vivants en lien avec le livre[9]. La municipalité développe ensuite des actions de proximité tout au long de l'année[10]. Cette même année un second salon dédié au format poche, Saint-Maur en poche, voit le jour dans le Val-de-Marne à Saint-Maur-des-Fossés[11],[12].

La sixième édition du salon littéraire se déroule du 1er au [13], avec notamment pour partenaire Le Magazine littéraire[14]. Jonathan Coe et Jean Vautrin en sont les invités d'honneur[15].

L'année suivante, le salon a lieu du au au parc de Mandavit avec pour thème « Partir… », une invitation à tous les voyages. Olivier Barrot en est le président d'honneur. La manifestation accueille 120 auteurs, des libraires régionaux et des représentants des métiers du livre, et réunit alors entre 8 000 et 10 000 personnes sur trois jours[15],[3].

En septembre 2012, les éditeurs d'ouvrages en format de poche sont très présents sur le mois de la rentrée littéraire. L'année précédente, le poche représentait 114 millions d'exemplaires vendus[16]. En octobre, c'est la huitième édition de Lire en Poche. Lionel Destremau succède à Jean-Luc Furette. La thématique de l'édition est « Au cœur des villes ». Une centaine d'auteurs sont présents, et tous les secteurs de l'édition de poche sont représentés : roman, sciences humaines, tourisme, jeunesse, etc. La manifestation propose aussi des spectacles de théâtre, des expositions, de la musique, ainsi que des rencontres d'auteurs dans les écoles et des conférences à l'université, des rencontres à Sciences Po Bordeaux et à l'école nationale d'architecture et de paysage de Bordeaux. Près de 1 200 élèves participent aux diverses animations[17],[18],[19].

L'année suivante le salon reçoit une centaine d'auteurs, français et étrangers, ainsi que des professionnels du livre de poche, répartis sur 1 500 m2. Le parrain de l'édition est l'écrivain Olivier Adam[20]. Plusieurs activités sont proposées : conférences, lectures, animations, expositions, ateliers, ainsi que de la musique, du théâtre et de la danse[21]. La manifestation accueille 20 000 visiteurs[22]. Le livre de poche représente 27 % des ventes annuelles de livres en France[11].

En 2014, dixième édition, la manifestation littéraire accueille quelque 23 000 visiteurs[23], et demeure une référence des salons du genre[24]. La marraine de l'édition est la romancière Véronique Ovaldé. En avant-première du festival, une conférence est organisée à l'université de Bordeaux sur le thème prospectives et rétrospectives[25].

Portée par de nombreux bénévoles[26], l'édition suivante se déroule du 9 au , et est parrainée par l'auteur et scénariste Caryl Férey[23]. La manifestation se prolonge le avec une journée d'étude organisée à Sciences Po Bordeaux[27]. Les organisateurs annoncent une fréquentation de près de 24 000 personnes[28].

La 12e édition, parrainée par PEF, a retenu le thème « Amour et Haine »[29]. Le salon littéraire se déroule durant trois jours les 7, 8 et au parc de Mandavit, dans le théâtre des Quatre Saisons et à la médiathèque Jean Vautrin[30]. Une centaine d'auteurs y sont présents[31].

En 2017, 100 auteurs de tous les genres littéraires participent au salon parrainé par Harlan Coben, qui se déroule du 6 au [32].

L'édition 2018, parrainée par Maylis de Kerangal, accueille plus de 100 auteurs et près de 27 000 visiteurs[33].

Répartis en quatre parties, littérature générale, littérature étrangère, et jeunesse, la quinzième édition a lieu du 11 au au théâtre des Quatre Saisons et à la médiathèque Jean-Vautrin de Gradignan. Elle est parrainée par Jean-Christophe Rufin[33].

Concept

Les thématiques

Lire en poche est construit chaque année autour d'un thème. À partir de ce thème sont réunis éditeurs, auteurs, illustrateurs et intervenants. Le salon propose à ses visiteurs des livres au format poche dans tous les domaines : littérature générale, littérature jeunesse, essais, livres pratiques, guides, etc. Des libraires indépendants d'Aquitaine, la plupart appartenant à l'association des Librairies Atlantiques, centrent leur offre sur le thème de l'année. Les plus grands éditeurs poche généralistes, ainsi que certaines maisons plus spécialisées, sont invités à se retrouver lors de cette manifestation.

  • 2005 : Le Roman (thématique Le Roman, et pays invité l'Angleterre)[34] ;
  • 2006 : Destination Aventure (thématique Cap sur l'aventure, et pays invité l'Allemagne)[34] ;
  • 2007 : Petit format, grand écran[1] (thématique Petit format, grand écran, et pays invité l'Espagne)[34] ;
  • 2008 : Les héros se livrent[34] ;
  • 2009 : Littératures du monde[34] ;
  • 2010 : Littérature et Histoire, quelles confrontations[34] ;
  • 2011 : Partir..., une invitation à tous les voyages[3] ;
  • 2012 : Au cœur des villes[17] ;
  • 2013 : Les Variations du temps[22],[21] ;
  • 2014 : 10 ans, édition anniversaire[2] ;
  • 2015 : Frontières et horizons[34] ;
  • 2016 : Amour et Haine[29].
  • 2017 : Pouvoirs de l'imagination[34].
  • 2018 : Les émotions fortes[34].
  • 2019 : Cultiver la liberté[33].

Dans un esprit de transversalité des domaines de la culture, le salon propose des spectacles de théâtre, des expositions, des rencontres et des conférences, des moments musicaux, des jeux et des ateliers (lecture, écriture et illustration) pour la jeunesse[31].

Les auteurs

Parmi les auteurs accueillis à Lire en Poche :

Les prix littéraires

Trois prix littéraires sont créés en 2009[9], qui sont remis lors du salon :

  • Lire en Poche de littérature française, décerné par un jury de lecteurs de la médiathèque Jean-Vautrin de Gradignan ;
  • Lire en Poche de littérature traduite, décerné par un jury de libraires participants au salon, prix récompensant le traducteur littéraire ;
  • Lire en Poche de littérature jeunesse, décerné par des comités de lecture d'élèves de classes de CM1, CM2 et 6e de Gradignan.

En 2012, un quatrième prix voit le jour, le prix du polar Sud Ouest - Lire en Poche, attribué par un vote des lecteurs du journal Sud-Ouest[36],[37].

Palmarès :

  • Le prix de littérature française est décerné en 2009 à Jean-Paul Kauffmann pour La Maison du retour (Éditions Gallimard, collection Folio), en 2010 à Laurent Mauvignier pour Dans la foule (Les Éditions de Minuit, collection Double), en 2011 à Emmanuel Carrère pour D'autres vies que la mienne (Gallimard, coll. Folio), en 2012 à Lionel Salaün pour Le Retour de Jim Lamar (Éditions Liana Levi, collection Piccolo), en 2013 à Virginie Ollagnier pour Rouge Argile (Éditions Liana Levi, coll. Piccolo), en 2014 à Charlie Galibert pour Sistac (Éditions Phébus, Libretto), en 2015 à Wajdi Mouawad pour Anima (Actes Sud, collection Babel), en 2016 à André Bucher pour Déneiger le ciel (Sabine Wespieser éditeur, SW Poche)[38] ;
  • Le prix de littérature traduite est décerné en 2009 à Istanbul de Orhan Pamuk (traduit du turc par Savas Demirel, Valérie Gay-Aksoy et Jean-François Pérouse, chez Gallimard coll. Folio), en 2010 à Sur la plage de Chesil de Ian McEwan (traduit de l'anglais par France Camus-Pichon, chez Gallimard coll. Folio), en 2011 à La Fille du fossoyeur de Joyce Carol Oates (traduit de l'américain par Claude Seban, aux Éditions Points), en 2012 à Le Jour avant le bonheur de Erri de Luca (traduit de l'italien par Danièle Valin, chez Gallimard coll. Folio), en 2013 à Les Oreilles de Buster de Maria Ernestam (traduit du suédois par Esther Sermage, chez Actes Sud coll. Babel), en 2014 à Le Sillage de l'oubli de Bruce Machart (traduit de l'américain par Marc Amfreville, aux Éditions Gallmeister collection Totem), en 2015 à Esprit d'hiver de Laura Kasishke (traduit de l'américain par Aurélie Tronchet, chez Le Livre de poche), en 2016 à Les Lois de la frontière de Javier Cercas (taduit de l'espagnol par Elisabeth Beyer et Aleksandar Grujicic, chez Actes Sud coll. Babel)[39] ;
  • Le prix de littérature jeunesse est décerné en 2009 à Yaël Hassan pour Sacré Victor ! (Magnard, Tipik Cadet), en 2010 à Anne-Marie Desplat-Duc pour Les Colombes du Roi Soleil (Flammarion, collection Castor Poche), en 2011 à Pascal Coatanlem pour Korrigan Blues (Éditions Oskar), en 2012 à Jean-Luc Luciani pour Bellevue-sur-Mer (Flammarion, coll. Castor poche), en 2013 à Hélène Montardre pour Le Fantôme à la main rouge (Nathan, Poche), en 2014 à Sophie Rigal-Goulard pour Au secours ! Mon frère est un ado (Rageot, collection Rageot romans), en 2015 à Nadia Coste pour Ascenseur pour le Futur (Syros, Les Mini Syros), en 2016 à Éric Sanvoisin pour Ma petite sœur d'occasion (Nathan, Poche)[40] ;
  • Le prix du polar Sud Ouest / Lire en Poche est décerné en 2012, année de création du prix, à Aurélien Molas pour La Onzième plaie (Le Livre de Poche), en 2013 à Odile Bouhier pour Le sang des Bistanclaques (10/18, collection Grands détectives), en 2014 à Dominique Forma pour Hollywood Zero (Payot & Rivages, collection Rivages/Noir), en 2015 à Pascal Dessaint pour Le bal des frelons (Payot & Rivages, coll. Rivages/Noir), en 2016 à Franck Bouysse pour Grossir le ciel (Le Livre de Poche)[41].

Autres animations

Gradignan, en association avec les éditeurs de poche, met en place, dès 2005, en amont du salon, une opération de mise à disposition des livres dans plusieurs lieux de la ville[42]. À partir de 2012, d'autres animations se développent : un quatrième prix littéraire créé en partenariat avec le journal Sud Ouest, des animations tout au long de l'année, une partie du site web consacrée à l'actualité du poche, etc[37].

Poches voyageurs

Boite à livres dans le parc du Moulineau.

Chaque année de juin à septembre se déroule une opération de pollinisation des livres dans des lieux du quotidien, les commerces et salles d'attente des professions libérales ou équipements publics de Gradignan ; en tout, une soixantaine de points relais. L'opération Poches voyageurs met gratuitement à disposition de tous les lecteurs des ouvrages de poche (littérature générale, sciences humaines et littérature jeunesse) : des livres en libre accès, que les lecteurs peuvent emprunter, annoter, prêter, puis déposer dans un autre lieu partenaire de l'opération[42],[43],[10].

À partir de 2011, l'opération s'étend également au campus de l'Université de Bordeaux III ainsi qu'à Sciences Po Bordeaux.

Journée professionnelle

Une journée professionnelle dédiée au livre de poche est organisée[44],[24]. Elle réunit des professionnels de l'édition dans des domaines variés (éditorial, fabrication, graphisme et création artistique, commercial, diffusion, marketing, relations presse) tout en interrogeant l'avenir de ce secteur éditorial face à l'émergence de l'édition numérique. La librairie est aussi mise à l'honneur, avec un accent mis sur la participation des libraires lors de rencontres dédiées[45].

Lire en Poche, le Mag

En 2013 le site internet de Lire en Poche se dédouble avec une partie dédiée au salon et une autre à un magazine en ligne. Lire en Poche, le Mag traite de l'édition du poche en France avec plusieurs rubriques, dont[46],[47],[48] :

  • Vient de paraître : critiques de livres récemment parus ou à paraître, en poche ;
  • Brèves : l'actualité du poche, de l'édition de poche ;
  • Coups de cœur des invités ;
  • Collections : un annuaire recensant les maisons d'édition publiant des livres au format poche, un moteur de recherches dédié.

Après chaque édition du salon, Lire en Poche, le Mag prend le pas sur la partie consacrée à la manifestation, puis en juin, Lire en Poche, le salon devient la section principale du site et s'étoffe au fur et à mesure de l'approche de la manifestation.

Fonctionnement

Le salon Lire en Poche est organisé par la ville de Gradignan. Jean-Luc Furette en est le commissaire général, de sa création en 2005 jusqu'en 2011[3]. Lionel Destremau lui succède en 2012[19].

Son budget est en 2014 de 350 000 , financé par le Centre national du livre, les collectivités territoriales, dont la communauté urbaine de Bordeaux, les fonds propres de la commune et les libraires participants. 48 000  proviennent de mécénat[49], géré par un fonds de dotation qui reçoit et gère les dons de mécénat pour soutenir le salon, et qui a été créé sous la forme d'une personne morale de droit privé à but non lucratif[50].

La manifestation est soutenue par plusieurs partenaires. En 2016, ce sont des partenaires institutionnels, des partenaires privés via le fonds de dotation, des partenaires médias qui relaient la communication ainsi que des éditeurs qui aident dans la construction de la programmation et fournissent gracieusement des livres pour l'opération Poches voyageurs[51].

Voir aussi

Articles connexes

Liens externes

Notes et références

  1. Christine Rousseau, « Gradignan, le goût des "poches" », sur Le Monde (lemonde.fr), .
  2. Amélie Bouret, « Dixième édition de "Lire en poche" », sur Transfuge (transfuge.fr), (sur Internet Archive).
  3. Patrick Faure, « Salon grand format pour bouquins de poche », sur Sud Ouest (sudouest.fr), .
  4. Guitton, « Salon du livre. Les yeux dans les poches », Sud Ouest, (lire en ligne).
  5. « De l'écrit à l'écran », sur Le Point (lepoint.fr), .
  6. Christine Rousseau, « "Lire en poche", troisième ! », sur Le Monde, .
  7. « Lire en Poche 3, 4 et 5 octobre 2008 », sur Lire en Poche (lireenpoche.fr), (sur Internet Archive).
  8. « Les clés du succès », sur Le Point, .
  9. « CAP sur Lire en Poche 2009 », sur Lire en Poche, (sur Internet Archive).
  10. Claudia Courtois, « A Gradignan, les livres se dévorent au salon de coiffure et chez le garagiste », sur Le Monde, .
  11. Christine Marcandier, « Poches d'air », sur Mediapart (mediapart.fr), .
  12. Jean-Christophe Buisson, « « Saint-Maur en poche », salon international du livre en format de poche, Saint-Maur-des-Fossés, les 18 et 19 juin », sur Le Figaro (lefigaro.fr), .
  13. « Lire en Poche 2010 », sur Lire en Poche, (sur Internet Archive).
  14. « Lire en poche », sur Le Magazine littéraire (magazine-litteraire.com), .
  15. « Lire en poche 2011 », sur France Inter (franceinter.fr), .
  16. Mohammed Aissaoui, « La belle percée du poche », sur Le Figaro, .
  17. « 5-7 octobre 2012: «Lire en poche», le salon des livres de poche (Gradignan) », sur Le Nouvel Observateur (bibliobs.nouvelobs.com), .
  18. Patricia Delage, « Un chapitre dédié à la jeunesse », sur Sud Ouest (sudouest.fr), .
  19. « Lire en poche 2012 », sur France Inter, .
  20. « Salon Lire en poche de Gradignan : un lien très fort des lecteurs avec le "papier" », sur France 3 Aquitaine (france3-regions.francetvinfo.fr), .
  21. « Le festival Lire en poche se tiendra à Gradignan les 4, 5 et 6 octobre », sur L'Express (lexpress.fr), .
  22. Andde Irosbehere, « Record de fréquentation », sur Sud Ouest, .
  23. Stéphane Hiscock (France Bleu Gironde), « Salon Lire en poche de Gradignan : un lien très fort des lecteurs avec le "papier" », sur France Bleu (francebleu.fr), .
  24. Isabelle de Montvert-Chaussy, « Le livre de poche fait de la résistance à Gradignan », sur Sud Ouest, .
  25. « Lire en poche à l'université », sur Université de Bordeaux (u-bordeaux.fr) (consulté le 16 juin 2016).
  26. Patrick Faure, « Les bénévoles du livre », sur Sud Ouest, .
  27. Patricia Delage, « Le Grand oral de Lire en poche », sur Sud Ouest, .
  28. « L'édition 2015 - Merci », sur Lire en Poche (consulté le 15 juin 2016).
  29. « Le salon 2016 des livres de poche », sur Lire en Poche (consulté le 4 juillet 2016).
  30. Estelle Gentilleau, « Lire en poche à Gradignan : 12ème édition ! », sur France Bleu, .
  31. « Lire en poche », sur Centre national du livre (centrenationaldulivre.fr) (consulté le 9 octobre 2016).
  32. Patrick Faure, « Lire en poche à Gradignan : 20 000 visiteurs pour petit format », sur Sud Ouest, .
  33. Emmanuelle Sorlier, « Gradignan : le salon Lire en poche fête ses 15 ans », sur France 3 Nouvelle Aquitaine, .
  34. « Toutes les éditions », sur Lire en Poche (lireenpoche.fr) (consulté les 20 juin 2016, 2 juin 2018).
  35. Etienne Millien, « Lire en Poche à Gradignan : Jonathan Coe, "Notre identité anglaise coexiste avec notre 'européanité'" », sur Sud-Ouest, .
  36. « Tout savoir sur les Prix Lire en Poche », sur Lire en Poche (consulté le 23 juin 2016).
  37. « Lire en poche Le salon des livres de poche », sur Sud Ouest, .
  38. « Prix de littérature française », sur Lire en Poche (consulté en 23 juin 2016, actualisé le 13 octobre 2016).
  39. « Le Prix de littérature traduite », sur Lire en Poche (consulté en 23 juin 2016, actualisé le 13 octobre 2016).
  40. « Le Prix de littérature jeunesse », sur Lire en Poche (consulté en 23 juin 2016, actualisé le 13 octobre 2016).
  41. « Prix du polar Sud Ouest / Lire en Poche », sur Lire en Poche (consulté en 23 juin 2016, actualisé le 13 octobre 2016).
  42. Patrick Faure, « Il y a toujours à lire au Festival livre de poche de Gradignan », sur Sud Ouest, .
  43. Ensemble : Gradignan, Ville de Gradignan, juin juillet août 2015 - no 276, p. 10.
  44. « Lire en poche, Le salon des livres de poche les 3, 4 & 5 octobre 2014, à Gradignan (33) », sur Association des bibliothécaires de France (abf.asso.fr), .
  45. Patrick Faure, « Salon "Lire en poche" à Gradignan : le livre dans la ville », sur Sud Ouest, .
  46. « Le Mag - Accueil », sur Lire en Poche (lireenpoche.fr) (consulté le 2 juillet 2016).
  47. « Lire en poche lance un magazine en ligne », sur Livres-Hebdo (livreshebdo.fr), .
  48. « Du polar plein les poches », sur Bordeaux Métropole (mediatheques.bordeaux-metropole.fr), .
  49. Patrick Faure, « 48 000 euros de mécénat pour Lire en poche à Gradignan », sur Sud Ouest, .
  50. « Le Fonds de Dotation Lire en Poche », sur Lire en Poche (consulté le 7 juillet 2016).
  51. « Partenaires », sur Lire en Poche (consulté le 7 juillet 2016).
  • Portail de la littérature
  • Portail de l’édition
  • Portail de la Gironde
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.