Liste de familles nobles de Venise

Les familles nobles de Venise ou patriciens de Venise constituent l'aristocratie de la république de Venise à partir de sa fondation en . C'est parmi elles que se recrutèrent les membres des institutions oligarchiques de la république, à commencer par son chef élu à vie, le doge. Elles se classent en trois groupes selon leur ancienneté : Case Vecchie, Case Nuove, et Case Nuovissime.

Des aristocrates vénitiens : Le Doge et le grand conseil, Canaletto, vers 1763 (Statens Museum for Kunst)

Typologie

Case Vecchie

Les Case Vecchie (« maisons anciennes »), le noyau des premiers nobles vénitiens fut composé des familles tribunices[1], dites apostoliques qui furent tribuns chacune d'une des douze îles. Elles furent présentes en 697 à la nomination du premier doge de Venise. Ensuite, il y eut les quatre familles dites évangéliques[2], qui avaient participé à la fondation du monastère de San Giorgio Maggiore. Enfin, neuf autres familles furent présentes à Venise depuis les temps les plus anciens[3](depuis des temps antiques).

Case Nuove

Il y eut alors les Casade Nova (« maisons nouvelles »), accueillies dans la noblesse avant que la loi fermât l'accès au patriziato en 1320.
Parmi elles les familles :

  • entrées de droit au Maggior Consiglio[4] en 1297 ;
  • s'étant établies après la chute de Constantinople[5] en 1229[pas clair] cooptées en 1298.
  • s'étant établies après la chute d'Acre[6] en 1291 cooptées en 1303 ;
  • s'étant distinguées dans la guerre avec Gênes, cooptées en 1310[7].

Case Nuovissime

Enfin, il y eut les Casade novissime (« maisons les plus nouvelles »), qui ont eu accès au patriziato de façon exceptionnelle à l'occasion de la guerre de Chioggia[8] de 1381, quand les nécessités militaires et financières de l'État avaient donné accès au Grand Conseil à ceux qui s'étaient particulièrement distingués dans la défense de la République.

Pendant des siècles complètement inaccessibles, le corps nobiliaire s'est ouvert à de nouvelles familles, lorsque, avec le déclin de la puissance vénitienne, l'État se mit à vendre l'accès au titre patricien pour remplir les caisses publiques. Ainsi se constitua donc la troisième et dernière classe de patriciens par trois vagues :

  • les familles cooptées[9] entre 1646 et 1669 ;
  • les familles cooptées[10] entre 1684 et 1718 ;
  • les familles de terre ferme cooptées après 1775[11].

La liste des familles nobles de Venise provient du Matricule de la noblesse patricienne tel que trouvé dans le Recueil imprimé en 1682 ; y furent ajoutées celles confirmées par le règne autrichien en 1818.

Certaines familles y étaient depuis plusieurs siècles, d'autres y avaient été agrégées pendant la dernière guerre de Candie ou par simple honneur.

Famille nobles par honneur

Il s'agit généralement de familles royales, princières, ducales, grand-ducales ou ayant donné un pape.

Liste alphabétique

Sommaire : Haut - A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

Les familles en gras sont restées dans la noblesse jusqu'à la fin de la République en 1797.
Celles qui sont soulignées en ont été depuis la clôture du Maggior Consiglio en 1297 : elles forment l'épine dorsale du Conseil et sont au nombre de 86.

A

Famille Albrizzi
Famille Angaran
Famille Arnaldi
Famille Avogadro

B

Famille Baffo
Famille Barbaran
Famille Barozzi
Famille Bembo
Famille Boldù
Famille Bollani
Famille Bonomi
Famille Bonvicini
  • Babilonio(1298-1379)
  • Badoer[1](depuis 1297) (Badoari, Partecipazi ou Participazio)
  • Baffo[4](1297-1769)
  • Baglioni[10] (depuis 1716)
  • Balastro (1311-1534) (ou Balastri, Balestro)
  • Balbi (it)[4](depuis 1297)
  • Baldovino (ou Balduino)
  • Balestrazzi (jusque 1303)
  • Balestrieri (depuis 1301-après 1360)
  • Baluchin (jusque 1321)
  • Balzolani (jusque 1315)
  • Banbazini (jusque 1361)
  • Banchieri[13]
  • Barbaran[9](depuis 1665) : famille éteinte
  • Barbarigo[4] (depuis 1297) : famille éteinte
  • Barbaro[4] (depuis 1297)
  • Barbazini
  • Barbera[13]
  • Barbetta (ou Barbetto) (jusque 1363/73)
  • Barbo[4] (297-1701/09 ou 1760[12])
  • Barbolani (jusque 1311) (ou Barbolin)
  • Barboniani (jusque 1375)
  • Barbonizi (ou Barbonici) (jusque 1343)
  • Barizani[6] (1310/17-1426) (Barisan ou Barison)
  • Barisachi (1381-1421)
  • Baroni[13] (jusque 1375)
  • Barozzi[1] (depuis 1297)
  • Barzizza[10](Barsizza ou Barziza) (depuis 1694)
  • Basadona[4] (depuis 1297) (ou Basadonna) : famille éteinte
  • Baseggio[3] (depuis 1297) (ou Mastalinzi) : famille éteinte
  • Basadello (jusque 1325)
  • Baviera (Maison de Bavière)[14](1623 pour Maximilien Ier de Bavière (électeur)-1777)
  • Bazolani (jusque 1315)
  • Becconi (ou Beco) [4]
  • Belegno[4] (1297-1750) (ou Bellegno)
  • Belluni[9] ( jusque 1393)(ou Belloni)
  • Belluni (homonymes)[9] (1647-1676)
  • Bellini [9] (depuis 1400)
  • Bellosello (ou Bell'Osello) ( jusque 1364)
  • Belloto[10] (1686-1721)(ou Bellotto)
  • Bembo[2](depuis 1297)
  • Benado (jusque 1373)
  • Benedetti[4](1297 et 1303-1624[12])
  • Beneto (jusque env. 1660)
  • Benini[13]
  • Benfici (1298-1366)
  • Benzon di San Vidal[10](1685-1775)(ou Benzoni) : famille éteinte
  • Beregan[9](depuis 1649)
  • Berengo (jusque 1372) (ou Berenghi)
  • Bergonzi[9](1665-1709)(ou Bregonzi)
  • Berlendis[9](1662-1781)
  • Bernardo[4] (depuis 1297)
  • Betani(1297-XIVe siècle)
  • Betti (jusque 1301)
  • Bettoni[10](1684-1764)
  • Biacqua(jusque 1350/60) (ou Bianca)
  • Bianchini[13]
  • Bianco (jusque 1317)
  • dal Bò (jusque 1371)
  • Bobizo [18]
  • Bocassio (1297-1476) (Bochasi ou Bocassi)
  • dalle Bocchole(au XIVe siècle-1483[12])
  • Boccon (jusque 1366)
  • Bocho(jusque 1314/76)
  • Bolani[4](depuis 1297) (ou Bollani)
  • Boldo (jusque 1313)
  • Boldù[4] (depuis 1297)
  • Bolini[9](entre 1646 et 1669)
  • Bon[4](depuis 1297 et 1381)
  • Bonaldi (jusque 1570)
  • Bonzo (1297-1508[12]) (Bonci ou Bonzi)
  • Boncili (jusque 1328/68)
  • Bondolo (jusque 1366)
  • Bondumier[4](1297-1779) (ou Bondimerio)
    • autre branche[6](depuis 1303-1779)
  • Bonfadini[9] (depuis 1648) : famille éteinte
  • Bonlini[10] (depuis 1677)
    • (2e branche)[10](depuis 1685)
  • Bonomo[5] (1297-1319) (Bonhomo ou Bonomi)
  • Bonvicini[9] (1663-1786)
  • Bonzeno (jusque 1346)
  • Borbone
  • Bordinigo (jusque 1342)
  • Bordolo (jusque 1396)
  • Borini[11] (ou Borin)
  • Borromeo[16]
  • Borsello (jusque 1367)
  • Borsolo (ou Borzolo) (jusque 1317)
  • Bosebo (jusque 1311)
  • Bosso (1297-1298)
  • Boxich di Lorbeernberg[13]
  • Braccolani (1381-1492)
  • Bragadin[2] (depuis 1297)
  • Brandolin[10] (depuis 1686)(ou Brandolini)
  • Bragolani(1297-XIVe siècle) (ou Brazolani)
  • Bredani(1381-1437)
  • Bregonzi(1665-1709/26)
  • Bressa[9] (depuis 1652) (ou Brescia) : famille éteinte
  • di Brenna[16] (1344-1355)
  • Breoso (1297-XIVe siècle) (Brioso ou Brugloso)
  • Briani[4] (1297-1679[12])
  • Brizi[6](1230/1310-1401) (Brioci, Bricci ou Brizi)
  • Bristolani (jusque 1362)
  • Brunswick[14](en 1668 pour Jean-Frédéric de Brunswick-Calenberg)
  • Bullo[13]
  • Buora(1297-1311)(ou da Buora)
  • Buricaldi (ou Buricaldo) (1297-1321/62)
  • Burovich de Szmajevich[13]
  • Busetto[10] (entre 1684 et 1718)
  • Busnado (1297-1301)
  • Busenago (Buseneghi ou Businago) (1297-1471)
  • Businello[13] (ou Busenello)
  • Busnadego
  • Buzzaccarini[14] Gonzaga (depuis 1782)

C

Famille Carosini
Famille Celini
Famille Celsi
Famille Cicogna
Famille Condulmer
Famille Cappello
  • Caiselli[11] (depuis 1779)
  • Calbo[4](depuis 1297)
  • Calboni (jusque 1410)
  • Caldiera (jusque 1381)
  • Calergi[8](1381 et 1407-1668) (ou Calerghi)
  • Caloprini[5]
  • Camarata[13]
  • Cambigo (jusque 1304)
  • da Camin (jusque 1300-1421)
  • Campo in Collo (jusque 1382) (ou Capoinello)
  • Campagnella[13]
  • Campanile[18]
  • Canabri (jusque 1312)
  • da Canal[4] (depuis 1297)
  • Cancanigo (ou Cancanico) (jusque 1303)
  • Caotorta[7] (1297, 1310 et 1402-1789)
  • Capaoni (jusque 1320)
  • Capellari della Colomba[13]
  • Capello [4] (depuis 1297) (ou Cappello)
  • Caraccioli
  • Carantino[19]
  • Caravello[4] (1297-1567[12])
  • Carazacanevo (1297-début XIVe siècle)
  • Carbodizi (ou Carbodici) ( jusque 1312)
  • Caresini[8] (1381-1430) (Carosini ou Caresin)
  • Carli-Rubbi[13]
  • Carlotti[13]
  • Carminati[10] (depuis 1687)
  • Carolo(jusque 1261)
  • Carosso[7](1297 et 1310-1382) (Carosi ou Caroso)
  • Carosi-Cattarini (jusque 1370) (ou Cattolici Barbatti)
  • Casanapri (jusque ?)
  • Cassetti[9] (depuis 1663)
  • Castelli[10](1687-1759)
  • Casteroti(depuis 1416)
  • Catacanevo (jusque 1260)
  • Cattaneo (it)[13] (jusque 1383/85) (ou Catanio, Cattanio)
  • Cattanei di Momo[13]
  • Catti[9] (depuis 1646)
  • Cavagnis[10] (1716-1785) (ou Cavanis)
  • Cavalli[8] (depuis 1381) : famille éteinte
  • Cavalier (Cavallieri ou Cavalieri) (jusque 1331)
  • Cavazza[9] (depuis 1652) (ou Lion Gavazza) : famille éteinte
  • Cazzaiti[13]
  • Celini[10](1685-1750/58)
  • Celsi[4](1297-1789)
  • Centani[4] (1297-1560/76) (ou Zantani)
  • Centranigo (ou Centranico) (jusque 1344)
  • Cerbani (jusque 1381)
  • Cernovicchio[16](1474-1635) (ou Cernovici)
  • Cicogna[8] (depuis 1381) (ou Cicogna)
  • Cigola[13]
  • Civran[4]'(depuis 1297)
  • Cocco[4](depuis 1297) : famille éteinte
  • Cocodrizi ( jusque 1373)
  • Codagnola[10](ou Codognola)(depuis 1717) : famille éteinte
  • Coleoni
  • Colpi[4]
  • da Comino (1297 et 1304-XIVe siècle)
  • Comneni (jusque 1551)
  • Concanfo (jusque 1372)
  • Condulmer[8] (depuis 1381) : famille éteinte
  • Comino[16](depuis 1464)
  • Contarini[1]
  • Contanto[5] (ou Contento) (jusque 1372)
  • Contenti[9] (depuis 1686) : famille éteinte
  • Conti[9] (1667-1763) (ou Conto)
  • Contin[13](1686)
  • Contrari (1404-1578)
  • Coppo[4] (1297-1708[12])
  • Corbadizzi (ou Corbadizi) (jusque 1321)
  • di Cordova (1500 pour Gonzalve de Cordoue-1692)
  • Corniani d'Algarotti[13]
  • Corraro[4](depuis 1297) (ou Correr)
  • Cornaro [2](depuis 1297) (ou Corner)
  • dal Corno (jusque 1296)
  • Correggio[9](1646-1717/19) (ou Coreggio)
  • Costantini[5](1297-1348)
  • Cottoni [10](depuis 1699) : famille éteinte
  • Cremonesi[17]
  • Crichi[13]
  • Crispo (jusque 1600)
  • Crituazo (jusque 1268)
  • Crivelli Di Venezia(depuis 1745)
  • Crivelli (it) (en 1512)
  • Croce (it) (jusque 1382)

  • Crotta[9] (depuis 1649) : famille éteinte
  • Corti[10] (au XIIIe et depuis 1688) (ou Corti) : famille éteinte

D

Famille Dandolo
Famille Dolfin
Famille Donà delle Rose
  • Dandolo[1] (depuis 1297) (ou Ipato)
  • Danselmo (jusque 1493)
  • Dante (ou Danti) (jusque 1430)
  • Darduin[4](ou d'Arduin)
  • Darpin(1297-1503)
  • Darpo (jusque 1409)
  • Dauli (jusque 1316/19)
  • Davillo (jusque 1319)
  • Deddo (ou Dedo) (jusque 1402) (ou Dedo)
  • Delia (jusque 1369)
  • Dente[7](1310-1430/83)
  • Deretti(depuis 1355)
  • Desiaspinal (jusque 1309)
  • Diedo[4] (depuis 1297)
  • Diesolo[7] (1310-1402) (ou da Jesolo, Diesello, Equilo, Esulo)
  • Diesenove (jusque 1361)
  • Diotanto (jusque 1323)
  • Dobizo (ou Dobiso) (jusque 1301)
  • Dolce[9] (depuis 1658) : famille éteinte
  • Dolfin[3] (depuis 1297) (ou Delfin)
  • Dolfinigo ( jusque 1321) (ou Delfinigo)
  • Donà[4](depuis 1297) (ou Donato)
  • Donado[5](1311-1543/1605) (ou Donadi)
  • Dondi[9](depuis 1653) (ou Dondi Orologio)
  • Dondolo (jusque 1307)
  • Donino[9] (ou Donini)(1663-1705/14)
  • Donisdio (ou Donusdio, Donusdeo, Donusdei, Diodisdio) (jusque 1312)
  • Donorardo (jusque 1310)
  • Donzorzi (jusque 1312/17)
  • Donzuane (jusque 1303) (ou Dozane)
  • Doro ( jusque 1310)
  • Dotto (jusque 1318) (ou Dotho)
  • Drapo (jusque 1409)
  • Drusco (jusque 1366) (les Druschi ou Drusiano)
  • Duodo[4](depuis 1297) : famille éteinte

E

Famille Emo
  • Emo[4](depuis 1297)
  • Enzo (jusque 1380)
  • d'Equilo (1297-1379/1493)
  • Erizzo[4] (depuis 1297) : famille éteinte

F

Famille Fonte
Famille Foscarini
Famille Foscolo
  • Fabriciaco[4] (jusque 1373) (ou Fabricii ; ou Fabriciaci)
  • Fabricini (jusque 1373/1476)
  • Fabrizi [4] (jusque 1303)
  • Fazio[4](jusque 1309) (ou Faccio, Fatio)
  • Falier[1] (depuis 1297) (ou Saleni)
  • da Fano(1297-1401)
  • Faraon[4] (jusque 1353)
  • Farsetti[9] (depuis 1664) : famille éteinte
  • Favro[4] (XIVe siècle-1308) (ou Favero, Fauro)
  • Ferramosca[9](ou Feramosca) (1648-1681)
  • Ferro (da Ferrara)[4] (1297-1681[12]) : famille éteinte
  • Ferrante[7] (1310-1640/55)
  • Festandolo[7] (jusque 1402) (ou Festendolo)
  • Fexasonda[4] (jusque 1315)
  • dal Fianco (jusque 1321)
  • Filaretto[13]
  • Filiași[13]
  • Fini[9] (depuis 1649)
  • Fiolo (ou Fiollo) [4] (jusque 1397)
  • Flangini[10] (depuis 1664) : famille éteinte
  • Fogliani (1440-1630)
  • Fondai (jusque 1344/1464)
  • Fondanizi[4] (jusque 1306/26) (ou Fontanisi, Fondanisi)
  • Fondulo[18]
  • Fonseca (it)[10](1664-1713)
  • (dalla) Fontana(1297-1505[12])
  • Fonte[9](1646-1770)
  • dalla Fornase[8](1381-1407/9) (ou dalle Fornaci)
  • Foscari[4]' (depuis 1297)
  • Foscarini (it)[4]' (depuis 1297)
  • Foscolo[4] (depuis 1297)
  • Fracassetti[10] (depuis 1704) : famille éteinte
  • Fradello[4] (1297-1366) (ou Fratello)
    • Fradello di Candia[16] (1493-1656)
  • Franceschi[10](1716-1788)
  • Franco (jusque 1307)
  • Frangipani[14] (1475-)
  • Franzapani (homonyme) (jusque 1347)
  • dalla Franziada (jusque 1371)
  • dalla Frascada (1297-1322)

G

Famille Ghisi
Famille Giustiniani
Famille Gradenigo
  • Galaenzi (jusque 1341)
  • Galaresso (jusque 1341) (ou Galarezi)
  • Galatazzi (jusque 1369)
  • Galissa (jusque 1376)
  • Gallina[13] ( jusque 1375) (ou Giallinà)
  • Gallo[10](1694-avant 1759)
  • Gambara (it)[9]'(depuis 1653)
  • Gambaro[4] (jusque 1299) (ou Gambarin)
  • Garzoni[8] (depuis 1381) : famille éteinte
  • Gauli (jusque 1356)
  • Gavilla (jusque 1246) (ou Andrelini)
  • Gay (jusque 1329)
  • Gherardini[9] (ou Ghirardini) (depuis 1652)
  • Ghedini[9](1667-1713)
  • Gheltof[10](ou Gheltoff) (depuis 1697) : famille éteinte
  • Ghezzo(ou Gezo, Gezzo, Hezzo) (jusque 1478)
  • Ghisi[4] (1297-avant 1759) (ou Ghigi)
  • Giacomazzi[13]
  • Giallinà[13]
  • Ginio (jusque 1343) (ou Gini)
  • Giovanelli[9] (depuis 1668)
  • Girardi[8] (1297 et 1381-1666 et 1698 ou 1685[12]) (ou Girardo)
  • Gislanzoni[13]
  • Giupponi[9] (1660-1685) (ou Giubboni)
  • Giustiniani[2] (depuis 1297) (Justiniens, Giustinian ou Zustinian)
    • autre branche[8]
  • Gomberto[18]
  • Gozzi[9](1646-1679)
  • Gradelon(1297-XIVe siècle)
  • Gradenigo[1] (depuis 1297) (ou Tradonico)
  • Grassi[10](ou Grasisi)(depuis 1718) : famille éteinte
  • Grassoni (jusque 1303/23) (ou Grasoni)
  • Grego[7] (1493-1703) (ou Griego)
  • Grimani[4] (depuis 1297)
  • Grioni[4] (1297-1715)
  • Grisoni (it)[7] (1378, puis bannis)
  • Gritti[4] (depuis 1297)
  • Grugno (jusque 1322)
  • Grumelli[16] (en 1405, puis éteinte)
  • Guardadio(ou Guatardo) (jusque 1328})
  • Guberto (1297-1243 ou 1346)
  • Guerra[10] (depuis 1689)
  • Gugno (jusque 1311/31/44)
  • Gunigi (jusque 1415/17)
  • Guoro[7] (1381-1660[12]) (ou Guori)
  • Gussoni[4] (1297 et 1310-1714) (ou Guzoni)

H

I

  • Iacolo (jusque 1305)
  • Ialina (jusque 1326) (ou Iallina)
  • Ingolo (jusque 1352)
  • Ioaldo (jusque 1432)
  • Istrego[20] (jusque 1273/1481) (Istrigo ou Istrago )

J

K

  • Kreglianovich-Albinoni[13]

L

Famille Labia
Famille Lando
  • Labia[9] (depuis 1646)
  • Laghi[9](1661-1734/59) (ou Benati)
  • Lambeschi (jusque 1375/81) (ou Lambraschi)
  • Lando[4] (1297-1734)
  • Lanzuoli[4] (1297-1432)(ou Lanzuol)
  • Larghi (jusque 1396)
  • Lazzari[9] (1660-1775)(ou Lazari)
  • Legrenzi[13]
  • Leucari (1297-1368)
  • Legge[4] (depuis 1297) (ou Leze, da Lezze, da Lezzo, Traversari) : famille éteinte
  • de Lia (jusque 1308)
  • Lin[10] (depuis 1685) (ou Lini)
  • Leoni[6] (1303-1713) (ou Lion)
  • dalla Lionessa (jusque 1410)
  • Lipoman[8] (depuis 1381) (ou Lippomano, Lipomani)
  • Lisiado (jusque 1327)
  • Lolin (ou Lolino) (1436-1626[12])
  • Lombardo[4] (1297-1734/59)
  • Lombreschi(jusque 1376)
  • Lombria[9](1646-1722)
  • Longo[8] (depuis 1297 et 1381) (ou Longhi)
  • Loredan[4] (depuis 1297)
  • Lorenzo (jusque 1343/49) (Lorenzo ou di Lorzo)
  • Lotti[13]
  • de Luca[9](1654-1711)(ou Lucca)
  • Lucari (jusque 1368)
  • Lucchi de Windegg[13]
  • Ludovisi
  • Lugnani (jusque 1331) (ou Capanaci)
  • Lupanizzi (jusque 1348) (ou Lupanadi)
  • Lupin (jusque 1311)

M

Famille Mula
Famille Magno
Famille Menegato
Famille Mocenigo
Famille Morosini
Famille Muglia

N

Famille Navagero
  • Nadal[4] (depuis 1297)
  • Nani[4] (depuis 1297)
    • autre branche[8] (depuis 1381)
  • Navagero[4] (1297-1713) (ou Navager, Navaier, Navegàro, Navagiero)
  • dalla Nave[9] (depuis 1653-1666/98)
  • Navigroso[4] (1297-1342) (ou Naviglioso, Navajoso, Navaioso, Navigaloso)
  • Negro[8] (1381-1416)
  • Nicola (1297-1312)
  • Nosadini[10] (depuis 1694) : famille éteinte
  • Novello (jusque 1306)

O

Famille Ottoboni
  • Obizzo[7](jusque 1346)
  • Ogniben (jusque 1311)
  • Olivieri[13]
  • Onoradi (1297-1520[12]/1544)
  • Orio[4] (depuis 1297)
  • Orseolo[3]exilée au XIe siècle
  • Orso[8] (1381-1466[12]/68)
  • del ou dall'Orzo (jusque 1326)
  • Ottoboni[9](1646-1740)
  • Ottolin[11] (depuis 1780) (ou Ottolino, Ottolini) : famille éteinte

P

Famille Paruta
Famille Polo
Famille Priuli

Q

Famille Querini

R

  • Ragusio (jusque 1352)
  • Rainoldo (jusque 1684) (ou Rinaldo, Renaldo)
  • Ramponi (jusque 1314/19) (ou Rampani)
  • Rancho (jusque 1307)
  • Ranoso (jusque 1337)
  • Raspi [9] (depuis 1662)
  • Rava (jusque 1307)
  • Ravagnini[9] (depuis 1657) (ou Ravagnin) : famille éteinte
  • Ravalazzo (jusque 1305)
  • Rebolin (jusque 1339)
  • Recanati Zucconi[10] (1698-1712)
  • de Reck[13]
  • Redetti[10] (depuis 1698)
  • Regini (jusque 1351)
  • Renier[8] (depuis 1381)
  • Renoldo (jusque 1375)
  • Rezzonico[10] (1687-1810) : famille éteinte
  • Ricci[10] (depuis 1687) (ou Rizzi)
  • de Richelieu[16] (1631 ad personam-1642)
  • Richerio[16] (en 1389)
  • Rizzardi
  • da Riva[4] (depuis 1297)
  • Robolin(i) (jusque 1338)
  • Romano (1297-1411)
  • Romieri[10] (depuis 1689)
  • Ronconi[13]
  • Roner di Ehrenwerth[13]
  • Rosa[13]
  • Rossi[14] (depuis 1329)
  • di Rossi[16] (depuis 1423) : famille éteinte
  • Rota[10] (depuis 1685) : famille éteinte
  • Rovere[16] (1512-1726)
  • Rovini[11] (depuis 1788-1792)
  • Rubbi[13]
  • Rubini[9] (1646-1707) (ou Rupini)
  • Ruggieri[7] (1310-1516/24)(ou Ruzier)
  • Ruzzini[5] (depuis 1297) (ou Ruzini) : famille éteinte

S

Famille Salamon
Famille Soderini
Famille Storladi
Famille Stornello

T

  • Tagliapietra[8] (1381-1670[12])
  • Talonigo[5] (jusque 1322)(ou Tolonigo)
  • Tanolico[4] (1297-1322) (ou Tolonegi)
  • Tardinello[17]
  • Tasca[9]((1646-1734/60)
  • Tassoni-Estense[13]
  • Teneri (jusque 1312)
  • Tiepolo[1] (depuis 1297)
  • Tipaldo-Pretenderi[13]
  • Tinto (jusque 1361/1417)
  • Toderini[10] (depuis 1694) : famille éteinte
  • Todeschini[13]
  • Tomado (1297-1383)(ou Thomado)
  • Toncado (jusque 1389)
  • Tonillo (jusque 1383)
  • Torelli
  • Tornadi
  • Tornaquinci[10] (entre 1684 et 1718)
  • dalla Torre[14] (en 1343, famille de sang carolingien)
  • Torreli (jusque 1381)
  • Tornadi (jusque 1683)
  • Totulo (1297-1305)
  • Trasnodi (jusque 1305)
  • Travasanti (jusque 1370)
  • Traversi[13]
  • Trento[11] (depuis 1777) : famille éteinte
  • Trevisan[4] (depuis 1297)
    • branche secondaire[8] (depuis 1381)
    • autre branche (depuis 1689)
  • Tristanzo (ou Tristanio) (jusque 1304)
  • Trivisa (en 1381 ad personam pour Jacomo Trivisa dalli Carmini)
  • Tron[4] (depuis 1297)
  • Truzane (jusque 1389)

V

Famille Valmarana
Famille Vendramin
Famille Vidali (Vitali)
  • Vadomeneghi (jusque 1316)
  • Valaresso[4] (depuis 1297)
  • Valerj[13]
  • Valier[4] (depuis 1297)
  • Valmarana[9] (depuis 1658)
  • Valpetro (jusque 1349)
  • Van Assel[9] (depuis 1655) (ou Van Axel(-Castelli))
  • Varani (1431-1527)
  • Varda da Dio (jusque 1328)
  • Vegio (jusque 1301)
  • Vendelin (1297-1360)
  • Vendramin[8] (depuis 1381)
  • Venier[4] (depuis 1297)
  • Ventolo (jusque 1343) (ou Ventlo)
  • Verdelin (jusque 1343/60)
  • Verdizzotti[10](1667-1726/59)
  • Vero(1297-1303)
  • Veronese[10] (depuis 1704)
  • Vetigrassi (1297-1308)
  • Vezzi[10] (1716-1769)
  • Vianí (1297-1303)
  • Vianol[9] (1658-1707) (Vianolo ou Vianoli)
  • Viaro (1297-1666 ou 1655[12])
  • Vidali (ou Vitali, Olim. Vidal) (1297-1332)
  • Vido (jusque 1386)
  • Vidor (ou Vidore[7] ou Davidor (da Vidor)[21] (1297-1379/1493)) (1310-1402)
  • Vielmo[4] (1297-1377)
  • Vieri (jusque 1327) (ou Veri)
  • Vignati (jusque 1415)
  • Vignola[13]
  • Vilio (ou Villio) (jusque 1379)
  • Vimercati[13]
  • Vinazza (et Di Vinazza) (avant 1427)
  • Vincenti-Foscarini[13]
  • Vioni (ou Vegliani) (jusque 1303)
  • Viola[13]
  • Vitrigasi (jusque 1308) (ou Vitrison, Vitrenasco, Vitrinosi)
  • Vitturi[4] (depuis 1297)
  • Vizzimano[8] (1381-1710) (Vizamano ou Vizzamano)
  • Volpe[4] (1297-1386)(ou Bolpe)

W

Z

Famille Zane
Famille Zorzi

Familles ou Maisons agréées en sus entre 1297 et 1670 par le Maggior Consiglio

Nomdatespersonne honoréenoms alternatifs
Aldobrandini 1595 Clément VIII
Altieri 1670 Clément X
d'Alviano 1508-1537 Alnian
Angiu 1480 Anzo ou Angió: Anjou
d'Amboise 1501 -1641 le cardinal d'Amboise
Anguisola 1499-1640 Angusuola ou Anguissola
Anogaro 1438
Anselmi 1412 - 1518
Armer 1322-1553[12] Darmer, Dalmario, d'Armer ou Armeri
Barberini 1623 Urbain VIII
Battaglia 1439/1516 famille éteinte Battaja, Battaggia
Battaglioni 1500/1516-avant 1543 Bataioni
Bentivoglio 1488 Bentivoglio d'Arragona
Benzon di Sant'Agostin 1407 et 1484
Boncompagni 1576 Grégoire XIII
Boninsegna 1305-1321 Buoninsegna
Borbon 1600 Henri IV Bourbon
Borghesi 1605 Paul V
Borgia 1500/1507 Alexandre VI
Canalli 1382
Caraffa 1555 Paul IV
Carmagnola 1426/1432 Carmignola
Carrara 1326-1392
Castrioto 1445/63-1549 Castriotto
Chigi (it) 1655 Alexandre VII Ghigi, Chisi
Cibo 1488 Innocent VIII
Codignolo 1446 Codognola
Collalto (it) 1306 Rambaldo VIII di Collalto (it) Collalto
Coleoni 1450-1475 Colleoni, Colleone ou Codeglioni
Collona 1409 Martin V Colonna
Comin 1464 Comino
Conto jusque 1411 de Conti
Corvini 1497 Corvino ou Corvini
Cossazza 1430-1615 Cosazza
Dono 1297/1436-1569 Donno
d'Este 1304 et en 1388 Azzo VIII d'Este Este
Farnèse 1540 Paul III
Ferrando 1500
Filiberto 1574
Fondolo 1400/1420-1460/64
Gioisa 1583 François de Joyeuse de Joyeuse
Gonzaga 1332 -1779 : famille éteinte Louis Ier de Mantoue
Guidizzoni 1400
Lambertini 1740 : famille éteinte Benoît XIV
Ludovisi 1621 Grégoire XV Lodovisi
Lorena 1480 René II de Lorraine
Lusignan 1362 Pierre Ier de Chypre [22]
Lucemburgh 1500 Louis de Luxembourg Lussemburgo
Malatesta 1401,1503-1713 Pandolfo IV Malatesta
Mancini 1659-1701
Manfredi 1417-1500 Giangaleazzo I Manfredi
Martinengo 1448
Mazzarino 1648 Jules Mazarin Mazarini
Medici 1512 cardinal Jean de Médicis de Medici di Firenze
Meli Lupi 1505: famille éteinte Megli, Melli
Melata 1438 Jean de Nani Gatta-Melata
Montefeltro 1473
Niceno 1461
Odescalchi 1676 Innocent XI
Ordelaffi 1434-1503 Ordelassi
Orsini 1512 Carlo Orsini, puis Benoît XIII
Pallavicino 1427-1667 Palavicin
Pamphilio 1644 Innocent X Panfilio, Pamphili, Panfili
Peri 1334
Peretti 1585 Sixte V
Pico della Mirandola (it) 1345-1743 Pichi
Pio (it) 1406 -1710 Gilberto Pio di Carpi Pii
Pitigliano 1539 Pitiglian
da Polenta 1405 - 1441 Obizzo da Polenta Polenta
de' Proti 1404-1412/15 Protti
de Resti 1355 Resti
Riario 1479 -1691 Girolamo Riario
Rospigliosi (it) 1667 Clément IX
di Rossi 1482 Rossi
dalla Rovere 1471 Sixte IV Rovere
Sanelli 1404-1712
Sanseverino 1480-1640
Savorgnan 1416
Della Scala 1393-1436 Scaligeri
Sfondrati 1590 Grégoire XIV Sfondrato
Sorian 1300
Spadafora (it) 1409 Spattafora, Spatafora
Terzi 1407 Terzo
Tocco 1472
Tonisto (it) 1316/1523 Tonisti
Vegiani 1297-1303/1415 Vegliani
de Verardo 1307/12-1340
dal Verme (it) 1364-1500[12]
Visconti 1382 Azzo fils de Galeazzo, duc de Milan
Zrinski 1472 Paolo Zrin, comte de Trogir,
seigneur d'Ostrovicaou Zernovich
di Zrin

Notes et références

  1. familles fondatrices (Tribunices) de la cité de Venise, dites apostoliques
  2. famille évangéliques cofondatrices de Venise
  3. Familles présentes à Venise depuis des temps antiques
  4. Familles assimilées aux Tribunizie lors de la clôture (serrata) du Maggior Consiglio
  5. Familles cooptées en 1304[Contradiction] après la chute de Constantinople
  6. Familles cooptées en 1304 après la chute d'Acre
  7. Familles cooptées en 1310 pour bons services durant la guerre de Gênes de 1294-1298 et à la suite de la conspiration avortée de Tiepolo
  8. Familles anoblies après la guerre de Chioggia de 1381
  9. Familles cooptées entre 1646 et 1669
  10. Familles cooptées entre 1684 et 1718
  11. Familles intégrées selon la loi du 19 mars 1775
  12. date d'extinction présumée par G. Cullino dans Histoire de Venise (1996)
  13. nobles apparus après 1682
  14. Maisons souveraines, pontificales ou principautaires agrégées
  15. Le Sénat vénitien confère aux Aldrighetti le titre de contes pour leur mérite le 24 août 1680
  16. Famille agréé pour son mérite
  17. Inscrit au Livre d'Or, mais dont l'existence est incertaine/invérifiée (d'après Giuseppe Cullino, Storia di Venezia (1996)
  18. Inscrit au Livre d'Or, mais peut être une dénomination alternative d'un nom de famille (d'après Giuseppe Cullino, Storia di Venezia (1996)
  19. http://www.genmarenostrum.com/pagine-lettere/letterac/carandino.htm
  20. Traces dans l'Archivio di Stato: 28.06.1262 Pietro Istrago, procurateur de S.Margherita de Torcello
  21. (it) Gino Benzoni, Antonio Menniti Ippolito et Istituto della Enciclopedia italiana, Storia di Venezia: La formazione dello stato patrizio, Istituto della Enciclopedia italiana, (lire en ligne)
  22. ad personam

Sources

Articles connexes

  • Portail de l’histoire
  • Portail de Venise
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.