Liste de rois du Tibet

Cet article décrit la liste des rois du Tibet de la dynastie Yarlung. Cette dynastie héréditaire débuta dans la période prébouddhiste. Elle participera avec Songtsen Gampo au VIIe siècle, à la première vague de l'introduction du bouddhisme ayant mené au développement du bouddhisme tibétain et à la mise en place d'une politique impérialiste qui unifiera différents pays du plateau du Tibet, puis amènera à l'apogée de l'Empire du Tibet, attaquant les empires chinois, abbasside et ouïghour. Elle se termine par un le roi Langdarma opposé au bouddhisme et l'ère de la fragmentation qui divisera le Tibet en différents royaumes indépendants. Royaume de gugé à l'Ouest, Ü-Tsang au centre, Royaume de Dergé à l'Est

Yumbulagang, le premier bâtiment tibétain.

Histoire

L'année d'intronisation du 1er roi tibétain Nyatri Tsenpo, dont le règne débuta en l’an -127 au IIe siècle av. J.-C., marque la première année du calendrier tibétain. C'est donc en l'honneur du 1er roi du Tibet qu'est célébré le nouvel an tibétain, le Losar. Selon une légende de la religion Bön, le premier bâtiment tibétain, Yumbulagang, aurait été érigé pour le roi Nyatri Tsenpo.

Il n'existe aucune source autre que la légende pour les vingt-six premiers rois. La constitution du royaume du Tibet débute avec le 31e, Tagbu Nyasig. Les souverains précédents étaient les chefs d'un territoire d'étendue limitée de la vallée du Yarlung[1]. Les trois rois du Dharma furent les 33e, 38e et 41e souverains (Songtsen Gampo, Trisong Detsen et Tri Ralpachen)[2]. Le premier d'entre eux, Songtsen Gampo, unifia le Tibet (les 2 provinces de l'Ü-Tsang, du Kham) et fonda l'Empire du Tibet en l'étendant à des régions voisines, telles que l'Amdo), notamment par la création d'une langue et d'une écriture communes pour traduire et diffuser le bouddhisme[3].

La dynastie des Empereurs du Tibet arriva presque à sa fin lorsque Langdarma de religion bön, la religion traditionnelle tibétaine, et, opposé au bouddhisme, se fit assassiner par Lhalung Pelgyi Dorje, un moine bouddhique en 842, et aboutissant à un premier morcellement entre ses deux fils de l'Empire, avec Yumten dans l'U-Tsang et Ösung au Ngari.

Liste des rois et empereurs de la dynastie Yarlung

Ordre Nom Naissance et mort
1 Nyatri Tsenpo (gNya-khri btsan-po)(-127-) IIe siècle av. J.-C.
2 Mutri Tsenpo (Mu-khri btsan-po)
3Dingtri Tsenpo (Ding-khri btsan-po)
4Sotri Tsenpo (So-khri btsan-po)
5Mertri Tsenpo (Mer-khri btsan-po)
6Dakrri Tsenpo (gDags-khri btsan-po)
7Siptri Tsenpo (Srib-khri btsan-po)
8Drigum Tsenpo (Gri-gum btsan-po)
9Chatri Tsenpo (Bya-khri btsan-po)
10Esho Lek (E-sho legs)
11Desho Lek (De-sho legs)
12Tisho Lek (Thi-sho legs)
13Guru Lek (Gu-ru legs)
14Trongzhi Lek (vBrong-zhi legs)
15Isho Lek (I-sho legs)
16Zanam Zindé (Za-nam zin-lde)
17Detrul Namshungtsen (Lde-vphrul nam-gzhung btsan)
18Senöl Namdé (Se-snol gnam-lde)
19Senöl Podé (Se-snol po-lde)
20Senöl Nam (lDe-snol nam)
21Senöl Po (lDe-snol po)
22Degyel Po (lDe-rgyal po)
23Detrin Tsen (lDe-sprin btsan)
24Tori Longtsen (To-ri long-btsan)
25Tritsen Nam (Khri-btsan nam)
26Tridra Pungtsen (Khri-sgra dpung-btsan)
27Tritog Jetsen (Khri-thog rje-btsan)
28Lha Thothori Nyantsen (Lha tho-tho-ti gnyan-btsan)Ve siècle
29Trinyen Zungtsen (Khri-gnyan gzungs btsan)
30Drongnyen Deu (vBrong-gnyan ldevu)
31Tagbu Nyasig (sTag-ri gNyan-gzigs), appelé ailleurs
Mülong Könpa Tashi (dMus-long dkon-pa bkra-gshis)
579-619
32Namri Songtsen (gNam-ri Srong-btsan)601-629
33Songtsen Gampo (Srong-btsan sgam-po)609-650
34Gungri Gungtsen (Gung-ri gung-btsan)638-655
35Mangsong Mangtsen (Mang-srong mang-btsan)653-679
36Düsong Mangpojé (vDus-srong mang-po-rje)679-704
37Tridé Tsuktsen (Khri-lde gtsug-brtan / Mes Ag-tshom)680-743
38Trisong Detsen (Khri-srong lDe-btsan)730-797
39Muné Tsenpo (Mu-ne btsan-po)762-786
40Sadnalegs (Mutik Tsenpo (Mu-tig btsan-po) n'a pas régné)?-815
41Tri Ralpachen806-838
42Langdarma803-842
-Division territoriale de ses fils sous l'ère de la fragmentation : Yumten (U-Tsang) et Ösung (territoires de l'ouest avec le Ngari

Vice-roi du Tibet ou roi de Bailan

Ils sont issus du clan Khön de Sakya.

Ordre Nom Naissance et mort intronisation
1Chakna Dorjé (tibétain : ཕྱག་ན་རྡོ་རྗེ།, Wylie : phyag na rdo rje, THL : chakna dorjé)1239 — 12671260
2Sönam Sangpo (zh) (tibétain : བསོད་ནམས་བཟང་པོ, Wylie : bsod nams bzang po, THL : Sönam Sangpo)1321
3Künga Legpe Chungne Gyeltshen Pel Sangpo (de) (tibétain : ཀུན་དགའ་ལེགས་པ´ཨི་´བྱུང་གནས་རྒྱལ་མཚན་དཔལ་བཟང་པོ, Wylie : kun dga' legs pa´i ´byung gnas rgyal mtshan dpal bzang po)1308 — 1341?
4Dragpa Gyeltshen (zh) (tibétain : གྲགས་པ་རྒྱལ་མཚན, Wylie : grags pa rgyal mtshan, THL : drakpa gyaltsen)?

Liste des rois de la dynastie Phagmodrupa

Dynastie Phagmodrupa sur le Tibet central (Ü-Tsang, puis Ü uniquement lors de la dynastie Tsangpa).

Ordre Nom Règne
1Tai Situ Changchub Gyaltsen(1302-1364)
2Desi Shakya Gyaltsen(1340-1373)
3Desi Drakpa Changchub(1356-1386)
4Desi Sonam Drakpa(1359-1408)
5Gongma Drakpa Gyaltsen(1374-1432)
6Gongma Drakpa Jungne(1414-1446)
7Gongma Kunga Lekpa(1433-1483)
8Gongma Ngagi Wangpo(1439-1491)
9Gongma Ngawang Tashi Drakpa(1488-1564)
10Gongma Drowai Gonpo(1508-1548)
11Gongma Ngawang Drakpa(-1579?)
12Kagyud Nampar Gyalwa(-1600)
13Mipham Sonam Wangchuk Drakpa Namgyal Palzang

Liste des rois de la dynastie Rinpungpa

Dynastie Rinpungpa qui a dominé la majorité de la partie occidentale du Tibet central (Tsang).

Ordre Nom Règne
1Norzang(1440-1466)
2Kunzang(1466-1479)
3Donyo Dorje(c.1479-1512)
4Ngawang Namgyal(1512-1550)
5Dondup Tseten Dorje(1550-?)
6Ngawang Jigme Drakpa(?-1565)

Liste des rois de la dynastie des Tsang

Dynastie des Tsang sur le Tsang, affilié au karmapa et brièvement l'Ü à la fin de la dynastie.

Nom Règne
Karma Tseten Dorje(1565 — 1599)
Karma Thutob Namgyal
Khunpang Lhawang Dorjé
(1586 — 1610)
?
Karma Tensung Wangpo(1599 - 1611)
Karma Phuntsok Namgyal(1618 — 1620
Karma Tenkyong Wangpo(1621-1641)

Liste des rois Qoshots-Oïrats

Les Qoshots-Oïrats, venus du Khanat dzoungar, contrôlent militairement le Tibet à partir de 1642. Ils placent de dalaï-lama comme chef spirituel et temporel du Tibet qui en retour leur confie le pouvoir militaire.

La dynastie Qing, après cette période, règne sur le Tibet, des Ambans contrôlent pour l'Empereur le choix du dalaï-lama à la place des Qoshots.

Ordre Nom Règne
1Güshi Khan(1640 — 1655)
2Dayan Otschir Khan(1655 — 1668)
3Dalai Khan(1668 — 1697)
4Tenzin Wangchuk Khan(1697 — 1703)
5?(1703 — 1705)
6Lhazang Khan(1705 — 1717)
7Tsewang Rabtan(1717 — 24 septembre 1720)

Notes et références

  1. (en) Erik Haarh, "The Yar Lun Dynasty", in: The History of Tibet, ed. Alex McKay, Vol. 1, London 2003, p. 144. ; Hugh Richardson, "The Origin of the Tibetan Kingdom", in: The History of Tibet, p. 159 ; Russell Kirkland, "The Spirit of the Mountain", in: The History of Tibet, p. 183.
  2. The Three Dharma Kings of Tibet.
  3. Une histoire du Tibet : Conversations avec le dalaï lama, de Thomas Laird, Dalaï-Lama, Christophe Mercier, Plon, 2007, (ISBN 2259198910).

Voir aussi

  • Portail du Tibet
  • Portail de la monarchie
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.