Liste des abbesses de l'abbaye de la Cambre

Histoire

Gisèle († 1201)
Gertrude - Ode - Ermentrude
-
Vitrail consacré à la fondatrice
et aux trois premières abbesses de la Cambre[2]
Sceaux des abbesses de la Cambre. XIIIe siècle au XIVe siècle[3].
Sceaux des Abbesses de la Cambre. XVe siècle au XVIIIe siècle[3].
Marie Alexandrine Snoy (dame Séraphine), née en 1704, 41e et dernière abbesse de la Cambre en 1757, morte en 1794[4].

Les origines de l’abbaye de la Cambre se situent au tournant des XIIe et XIIIe siècles[5]. Vers 1200, Gisèle[6], une dame bruxelloise éprise d’un idéal religieux et vivant peut-être déjà sous la règle de saint Benoît, souhaite fonder un monastère de cisterciennes dans le village d’Ixelles[7]. Pendant 600 ans, 41 abbesses se succéderont à la tête de l'abbaye cistercienne de La Cambre[8]. Le , l'abbaye est supprimée, les 48 moniales se dispersent. Une communauté de chanoines Prémontrés s'est installée en 2013 dans l'ancien monastère devenu prieuré.

XIIIe siècle

XIVe siècle

XVe siècle

XVIe siècle

XVIIe siècle

XVIIIe siècle

Galerie

Détail des sceaux des abbesses du XIIIe siècle au XIVe siècle

Détail des sceaux des abbesses du XVe siècle au XVIIIe siècle

Quelques vitraux aux armes des abbesses dans le cloître

Armes des abbesses du XVIIIe siècle présentes sur le site

Armes, gravées dans la pierre, des trois dernières abbesses du XVIIIe siècle  :

Vue de l'abbaye de la Cambre au début du XVIIe siècle


Bibliographie

Vitrine du cloître de l'abbaye de la Cambre.

Notes et références

  1. Ce nom vient de Camera beatae Mariae, ou Chambre de Notre-Dame, qui donnera finalement la Cambre.
  2. irismonument.be. - le Cloître p.19
  3. Fernand de Ryckman de Betz, Georges Dansaert et l'abbé Thibaut de Maisières, L'abbaye cistercienne de La Cambre : étude d'histoire et d'archéologie, De Nederlandsche Boekhandel, , 394 p. (lire en ligne).
  4. Nobiliaire des Pays-Bas et du Comté de Bourgogne.
  5. Article du journal le Soir.
  6. Émile Poumon, Abbayes de Belgique, Office de Publicité, S. A., Éditeurs, Bruxelles, 1954, p. 73.
  7. Ixelles de Philippe Bovy
  8. Irismonument.be
  9. Histoire de la religion catholique en Brabant, et en particulier à Bruxelles.
  10. Sur ce vitrail du cloître, les étoiles n’ont (par erreur) que cinq rais.
  11. Sur ce vitrail, il y a quelques erreurs d'émaux : les corbeaux essorant, posé sur un monticule de 3 coupeaux de sinople, devraient être de sable.
  12. Sur ce vitrail, il y a quelques erreurs d'émaux : les trois quintefeuilles, boutonnées et barbées d'or, devraient être de sable.
  13. Armes que l'on retrouve à maints endroits du site de l'abbaye de la Cambre.

Voir aussi

Articles connexes

  • Portail du catholicisme
  • Portail du monachisme
  • Portail Ordre cistercien
  • Portail de l’histoire
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.