Liste des bourgmestres de Charleroi

Ceci est la liste des bourgmestres de Charleroi, ville de Belgique.

Baillis-maïeurs[1]

Pendant le régime français

  • An II : Pl. Bonet
  • An III : Jean-Thomas-Louis Quevreux[2]
  • An IV : Nicolas-Joseph Habart
  • An V : François Gautot
  • An VI : Nicolas-Joseph Habart
  • An VII : J.P. Dandoy
  • An VIII : Thomas
  • 1813 - 1814 : F. Gautier-Puissant

Lors du Royaume-Uni des Pays-Bas

  • 1814 - 1819 : Théodore-Joseph Pruniau[3]
  • 1819 - 1824 : François Rucloux
  • 1824 - 1830 : Ferdinand Puissant

De 1830 à 1977

Liste depuis l'indépendance de la Belgique en 1830 jusqu'à la fusion des communes[4]

De 1977 à nos jours

Liste depuis la fusion des communes.

Notes et références

  1. Caroloregium valde concelebratur, p. 229-230
  2. D.-A. Van Bastelaer, « Biographie de Jean-Thomas-Louis Quevreux, Maire de Charleroi », Documents et rapports de la Société Paléontologique et Archéologique de l'Arrondissement judiciaire de Charleroi, vol. XI, , p. 439-455
  3. D.-A. Van Bastelaer, « Notice biographique sur Théodore-Joseph Pruniau, maire de Charleroi », Documents et rapports de la Société Paléontologique et Archéologique de l'Arrondissement judiciaire de Charleroi, vol. VI, , p. 413-424 (lire en ligne)
  4. Les dates d'entrée en fonction sont pour la plupart la date de l'Arrêté royal, celle de fin de fonction, la date de l'Arrêté royal ou de décès du bourgmestre
  5. Schaeffer 1995, p. 19
  6. Schaeffer 1995, p. 30
  7. Schaeffer 1995, p. 45 ; 85
  8. Schaeffer 1995, p. 85
  9. Après la démission de Jules Isaac, aucun nouveau bourgmestre ne sera nommé par le Roi et Charles Dupret sera bourgmestre faisant fonction (Schaeffer 1995, p. 91).
  10. Schaeffer 1995, p. 104
  11. Schaeffer 1995, p. 152-153
  12. Schaeffer 1995, p. 186-187
  13. Schaeffer 1995, p. 192-193
  14. De mai 1940 au 6 septembre 1944, Charleroi aura des Bourgmestres non démocratiquement élu.
  15. Conseiller communal, élu régulièrement, devint bourgmestre avec l'approbation des autorités allemandes d'occupation (Schaeffer 1995, p. 229-230).
  16. Élu sur la liste rexiste lors des élections communales du , il devint bourgmestre avec l'approbation des autorités allemandes d'occupation. Il sera abattu par la Résistance (Schaeffer 1995, p. 230-231).
  17. Rexiste, il sera également tué par la Résistance (Schaeffer 1995, p. 231).
  18. Schaeffer 1995, p. 289
  19. Schaeffer 1995, p. 304
  20. Schaeffer 1995, p. 335
  21. Schaeffer 1995, p. 371
  22. Van Gompel tire sa révérence, La Libre Belgique,
  23. Léon Casaert, la surprise des affaires, La Libre Belgique,
  24. Nouveau collège communal, La Libre Belgique,
  25. Charleroi: le collège a neuf mois pour concrétiser, L'Avenir,
  26. 52 serments devant 500 spectateurs , L'Avenir,

Bibliographie

  • Caroloregium valde concelebratur : 1666-1966 : Bilan de trois siècles d'histoire locale, publié par l'administration communale de Charleroi à l'occasion du tricentenaire de la fondation de la ville, Charleroi, , 548 p.
  • Pierre-Jean Schaeffer, Charleroi 1830-1994, Histoire d'une Métropole, Ottignies-Louvain-la-Neuve, Quorum, , 466 p. (ISBN 2-930014-42-3)
  • Portail de la politique belge
  • Portail de Charleroi
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.