Lotte Jacobi

Lotte Jacobi, de son vrai nom Johanna Alexandra Jacobi, née le à Toruń en Prusse (aujourd'hui en Pologne) et morte le , est une photographe américaine d'origine allemande.

Pour les articles homonymes, voir Jacobi.
Lotte Jacobi
Biographie
Naissance
Décès
(à 93 ans)
Concord
Nationalités
Activité
Autres informations
Distinctions
Prix Erich Salomon
Women's Caucus for Art Lifetime Achievement Award (en) ()

Lotte Jacobi vit à Berlin, New York (1935-1955) puis dans le New Hampshire (1955-1990). Elle est notablement reconnue pour ses portraits de personnalités.

Biographie

Le surnom « Lotte », qui lui est donné par son père[1], est le seul qu'elle a utilisé professionnellement. En 1916, elle épouse Fritz Honig, et un an plus tard, donne naissance à un fils, Jean. En 1924, ils ont divorcé. Elle envoie son fils à l'école en Bavière et étudie elle-même, à Munich.

En 1927, Jacobi rejoint l'entreprise familiale de photographie et débute à cette époque son œuvre de photographe. Elle réalise aussi quatre films, dont une étude sur Josef Scharl. Fin 1932, elle voyage en Union soviétique, en particulier en Tadjikistan et Ouzbékistan où elle prend de nombreuses photos. Elle rentre à Berlin en , un mois après l'arrivée au pouvoir d'Hitler. Contrainte par la persécution croissante contre les Juifs, elle quitte l'Allemagne avec son fils et arrive en à New York, où elle ouvre un studio photo.

En 1940, Jacobi épouse Erich Reiss, un éditeur et écrivain allemand. Il meurt en 1951. Pendant ce temps, elle continue la photographie de portrait dans son studio, et expérimente notamment la production de photos par le déplacement de lumières. En 1955, elle quitte New York et déménage à Deering, dans le New Hampshire, où elle ouvre un nouveau studio.

Lotte Jacobi est surtout réputée pour ses portraits photographiques, qui forment une sorte de chronique de l'époque. Elle photographie notamment W. H. Auden, Martin Buber, Marc Chagall, W. E. B. Du Bois, Albert Einstein, Robert Frost, Käthe Kollwitz, Lotte Lenya, Peter Lorre, Thomas Mann, Max Planck, Eleanor Roosevelt, J. D. Salinger, Alfred Stieglitz, Paul Robeson, Peut Sarton, Pauline Koner, Berenice Abbott et Edward Steichen ou encore Chaim Weizmann

Jacobi continue à photographier jusqu'au début des années 1980. Elle reçoit en 1983 le prix Erich-Salomon. Elle meurt dans sa maison à Deering en 1990.

Références

  1. (en) Kelly Wise, Lotte Jacobi, Danbury: Addison House, , p. 27

Liens externes

  • Portail de la photographie
  • Portail des États-Unis
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.