Louis-Philippe Premier

Louis-Philippe Premier (1836-1908) est un distillateur romanais connu pour son absinthe.

Pour les articles homonymes, voir Louis-Philippe Ier (homonymie) et Premier.
Louis-Philippe Premier
Naissance
Romans-sur-Isère
Décès
Romans-sur-Isère
Nationalité Française
Profession
Distillateur fondateur de Premier Fils
Autres activités
Conseiller au commerce extérieur, Juge du Tribunal de Commerce
Distinctions
Chevalier de la Légion d'Honneur
Ascendants
François Premier
Conjoint
JF Edouard
Descendants
Edouard
Jeanne
Famille
Premier-Henry

Biographie

Louis-Philippe Premier est né dans une grande famille romanaise de distillateurs[1]. Son père, François Premier (1807-1888), fondait en 1829, un petit établissement de liquoriste-confiseur, nommée Premier Ainé, place Fontaine-Couverte. Quelques années plus tard, les affaires allaient bon train et il fallut agrandir. Il s'établissait rue Saint-Nicolas[2].

À la sortie de son collège, Louis-Philippe Premier devient le collaborateur de son père, et prend sa suite en 1869. En trente ans, il décupla le chiffre d'affaires[3]. Vers 1880, Louis-Philippe décidait de développer surtout sa production d'absinthe. En 1886, chemin de Germançon[4], il installait une vaste distillerie d'absinthe et un peu plus tard, de nouveaux ateliers et chais étaient annexés[5].

Parallèlement à sa carrière d'industriel, Louis-Philippe Premier a été élu par deux fois comme conseiller municipal, de 1871 à 1872, puis de 1878 à 1881. Il a également été juge suppléant au tribunal de commerce au second semestre 1884, puis titulaire de 1886 à 1896. Dans le même temps, en tant qu'industriel, il a été membre de la chambre de commerce locale, et jury de trois expositions universelles, à Barcelone, Lyon et Paris. En mai 1900, il est nommé conseiller au commerce extérieur[3].

Ascendance

Distinctions et décorations

Références

  1. « L'absinthe Premier Fils », sur fr
  2. « La tombe de la famille Premier-Henry », (consulté le 29 décembre 2014)
  3. dossier de Chevalier de la Légion d'Honneur
  4. « En contrebas de l’actuel lycée Saint-Maurice », sur http://www.romanshistorique.fr/ (consulté le 13 août 2016). Le chemin de Germançon a été renommé « rue Premier » par « délibération du Conseil Municipal du 2 avril 1932 » (consulté en 23 août 2016, p. 38)
  5. « La tombe de la famille Premier-Henry », sur http://www.romanshistorique.fr/,
  6. Docteur Jean-Pierre Luauté avec la collaboration de Marie-Claude Delahaye, Premier-Henry, une dynastie de distillateurs romanais, Association Pour l'Etude de la Distillerie Premier & Musée de l’Absinthe, Auvers-sur-Oise, , 282 p. (ISBN 978-2-917507-02-5, notice BnF no FRBNF42072609)
  7. Jean-Yves BAXTER, « La rue Premier », Romans Historique, (lire en ligne, consulté le 1er mai 2017)
  8. Marie-Claude DELAHAYE, « Trophée Premier Fils - absinthemuseum.auvers-sur-oise », absinthemuseum.auvers-sur-oise, (lire en ligne, consulté le 1er mai 2017)
  • Alimentation et gastronomie
  • Portail de la Drôme
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.