Louis-Robert Goust

Louis-Robert Edme Goust est un architecte français né le à Beaumesnil et mort le .

Louis-Robert Goust
Biographie
Naissance
Décès
(à 77 ans)
Nationalité
Formation
Activité
Autres informations
Maître
Distinctions
Œuvres principales

Il obtient le second grand prix de Rome d'architecture en 1786 et 1788[1].

Biographie

Protégé de Charles Claude Flahaut de La Billarderie, il fréquente l'académie royale d'architecture en 1782, après avoir été l'élève de Guizien architecte et Barthelemy peintre du roi en 1777. À l'académie, c'est Jean-François Chalgrin († 1811) qui se charge de sa formation à partir de 1783 et jusqu'à sa mort.

Aux débuts de la Révolution, à Paris, on sait qu'il est membre de la Section de Marat[2], appelé à témoigner dans le procès des hébertistes, et demeure au no 28 rue de l'Hirondelle.

En 1794, il est nommé inspecteur des travaux du palais du Luxembourg. C'est à ce titre qu'il supervise l'aménagement du palais et le jardin jusqu'en 1805. Entre-temps, il expose au salon de 1802.

Il a été le second de Chalgrin aussi bien pour les fêtes nationales données sur le Champ-de-Mars et aux Invalides que pour l'exposition des objets d'industrie de 1806.

Inspecteur en 1806 puis contrôleur en 1809, le , Goust est nommé architecte pour la construction de l'arc de Triomphe, en remplacement de Chalgrin qui est mort cinq mois plus tôt. L'arrivée des troupes ennemies en France entraîne l'arrêt complet des travaux.

En 1812, il travaille, à la suite de Louis-Ambroise Dubut, sur la transformation de l'ancien château des archevêques de Rouen en maison centrale.

En 1819, il est l'architecte pour la reconstruction de l'église Saint-Nicolas-Saint-Eugène de Beaumesnil (Eure).

Par l'ordonnance du , le roi Louis XVIII décide d'achever la construction de l'Arc de Triomphe et de le consacrer à l'expédition d'Espagne qui s'était terminée par la prise du fort du Trocadéro par son neveu le duc d'Angoulême, le , et le rétablissement du roi Ferdinand VII sur le trône d'Espagne. La direction du projet est donnée au vicomte Héricart de Thury, directeur des bâtiments civils, avec les deux architectes, Louis-Robert Goust, et Jean-Nicolas Huyot qu'on lui adjoint. Il se retire en 1830.

Distinctions

  • chevalier de la Légion d'honneur[3].
  • second prix de Rome en 1786 et 1788.

Références externes

  • Projet d'un arc de Triomphe dédié "À Louis le Désiré" (Louis XVIII), dû probablement à L. Goust, en ligne

Annexes

Bibliographie

  • Béatrice de Andia, Le 16e arrondissement. Chaillot, Passy, Auteuil. Métamorphose des trois villages, Action artistique de la ville de Paris (ISBN 2-905118-39-3).
  • Charles Bauchal, Nouveau dictionnaire biographique et critique des architectes français, Paris, André, Daly fils & Cie, , 1re éd., 842 p. (OCLC 665158649, lire en ligne), p. 645

Notes et références

  • Portail de l’architecture et de l’urbanisme
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.