Luca Ghiotto

Luca Ghiotto, né le à Arzignano, est un pilote automobile italien qui participe en 2020 au championnat de Formule 2 avec l'écurie britannique Hitech Grand Prix.

Luca Ghiotto
Biographie
Date de naissance
Lieu de naissance Arzignano (Italie)
Nationalité Italien
Site web lucaghiotto.com
Carrière
Années d'activité Depuis 2011
Qualité Pilote automobile en monoplace
Parcours
AnnéesÉcurie0C.0(V.)
Hitech Grand Prix
Statistiques
Numéro permanent 25

Biographie

Débuts en monoplace en Formule Abarth avec Prema Powerteam (2011-2012)

Après avoir roulé en karting entre 2008 et 2010, Luca Ghitto débute en monoplace à l'âge de 15 ans. C'est avec Prema Powerteam qu'il participe en 2011 au championnat de Formule Abarth. Il se classe 9e du championnat italien avec notamment une pole position obtenue à Imola, une 3e place à Misano et deux meilleurs tours en course. Dans le championnat européen, qui comporte certaines manches communes avec le championnat italien, il se classe 6e avec trois podiums supplémentaires.

En 2012, il continue son programme en Formule Abarth. Il remporte 7 courses et aurait pu prétendre au titre sans deux disqualifications à Vallelunga et à Monza. Il termine 2e des championnats italien et européen. Il dispute également quatre courses de Formula Renault 2.0 Alps et marque 22 points, ainsi que deux courses de Formula Renault 2.0 NEC où il inscrit là 7 points.

Formule Renault 2.0 et Formule Renault 3.5 (2013-2014)

Luca Ghiotto en 2014 au Nürburgring.

En 2013, Prema renouvelle sa confiance envers leur jeune compatriote et Ghiotto dispute la saison entière de Formula Renault 2.0 Alps. Cette saison débute par un premier podium dès la 2e course à Vallelunga, avant de continuer par cinq victoires, dont deux lors de la dernière manche du championnat à Imola. Il termine vice-champion avec 211 points, 34 points derrière Antonio Fuoco. En mai, il participe au Grand Prix de Pau. Après s'être élancé depuis la 6e position, il remporte la course[1]. Il prend également part aux sept manches d'Eurocup Formula Renault 2.0, et termine 9e du championnat. Il obtient une victoire à Spa-Francorchamps et une 2e place sur le circuit Paul Ricard.

Il gravit les échelons en 2014 et passe en Formule Renault 3.5 avec Draco Racing[2]. Cette année d'apprentissage n'est pas des plus faciles et son meilleur résultat est une 4e place obtenue à Monza. Il termine 17e du championnat avec 26 points. Entre-temps, Trident Racing fait appel à lui à partir du Grand Prix de Belgique pour occuper le baquet de leur troisième voiture de GP3. Ses débuts sont remarqués puisqu'il décroche la pole position dès sa première participation[3]. Toutefois, en quatre courses, il ne rentre jamais dans les points et les 4 points de cette pole seront ses seuls de l'année. Il se classe 20e du championnat et a inscrit à lui tout seul le tiers des points de l'écurie milanaise.

Vice-champion de GP3 Series (2015)

Après son court intérim l'année précédente, il s'engage à temps plein en GP3 Series en 2014, avec Trident Racing. Il réalise un bon début de saison avec plusieurs pole positions, gagne cinq courses et obtient à neuf reprises le meilleur tour en course. Mais ironiquement, il ne peut rien face à l'incroyable régularité d'Esteban Ocon qui termine à 2e place dix fois en onze courses, et qui n'a remporté que la première course de la saison à Barcelone. À Abu Dhabi, lors de la dernière manche de la saison, il termine deux fois hors du podium et le titre lui échappe pour seulement neuf points. Ocon, qui n'a presque pas été en tête du championnat, est sacré champion de GP3 2015[4].

Le GP2 Series et la Formule 2 (depuis 2016)

Luca Ghiotto à Monza en 2017.

Malgré cet échec, il rejoint en toute logique le championnat de GP2 Series en 2016, toujours avec Trident[5]. Son équipier est l'indonésien Philo Paz Armand, que Luca Ghiotto n'a aucune difficulté à dominer. En effet, même si l'italien peine à trouver ses marques en début de saison, la tendance s'inverse à partir de la course 2 de Silverstone où il lutte pour la victoire avec Jordan King, qui remporte finalement la course[6]. Il obtient deux nouveaux podiums à Hockenheim et à Spa-Francorchamps et remporte sa première course de GP2 sur le circuit international de Sepang[7]. Il termine 8e du championnat avec 111 points, tandis que le meilleur résultat d'Armand est une 14e place obtenue en Autriche.

Luca Ghiotto en 2018 sur le circuit de Spielberg.

En 2017, il passe chez Russian Time et rejoint pour la première fois une écurie non italienne[8]. Il lutte pour la victoire dès la deuxième course de la saison à Sakhir mais perd la tête dans le dernier tour de la course face à Charles Leclerc, et doit se contenter de la 2e place. Il termine de nouveau 2e deux semaines plus tard à Barcelone. Il pilote pour la première fois une Formule 1, lors des essais collectifs de cours de saison sur le Hungaroring, en , en roulant avec la Williams FW40 pendant une journée[9]. Il remporte la chaotique course principale de Monza mais est pénalisé dans la soirée, ce qui le place 4e. Il se rattrape le lendemain en gagnant de nouveau, sans contestation possible[10]. Luca Ghiotto se classe finalement 4e du championnat, à quelques points seulement de la 3e place d'Oliver Rowland. Son équipier Artem Markelov termine vice-champion, et le titre des écuries revient à Russian Time.

En 2018, il rejoint l'équipe Campos Racing[11]. Au Castellet, il monte sur le podium lors des deux courses, puis manque la victoire de peu en Hongrie, battu dans les derniers tours par Alexander Albon. Avec quatre podiums et après avoir dominé outrageusement son équipier Roy Nissany, Luca Ghiotto termine 8e du championnat.

En 2019, il change d'écurie et passe chez UNI-Virtuosi Racing[12]. Il mène le championnat après la première manche de Bahreïn, en signant une pole position, une victoire et une 2e place[13]. Ses performances sont par la suite moins régulières mais Luca Ghiotto monte à plusieurs autres reprises sur le podium, et remporte une nouvelle course à Silverstone[14]. Il gagne une nouvelle course à Sotchi et termine 3e du classement, après un ultime succès à Abou Dabi[15].

Alors qu'il avait annoncé son départ de la Formule 2, Luca Ghiotto est finalement présent en 2020 avec la nouvelle écurie Hitech Grand Prix[16].

L'endurance (depuis 2019)

En 2019-2020, Luca Ghiotto fait ses débuts en LMP2 avec le Team LNT[17].

Carrière

Résultats en monoplace

Saison Championnat Écurie Courses Victoires Pole positions Meilleurs tours Podiums Points Classement
2011 Championnat d'Italie de Formule Abarth Prema Powerteam 14 0 1 2 1 42 9e
Championnat d'Europe de Formule Abarth 14 0 0 1 4 65 6e
2012 Championnat d'Europe de Formule Abarth Prema Powerteam 24 7 8 9 11 246 2e
Championnat d'Italie de Formule Abarth 18 6 7 7 7 175 2e
2013 Formula Renault 2.0 Alps Prema Powerteam 14 5 0 2 8 211 2e
Eurocup Formula Renault 2.0 14 1 1 0 2 69 9e
2014 Formula Renault 3.5 Series Draco Racing 17 0 0 0 0 26 17e
GP3 Series Trident 4 0 1 0 0 4 20e
2015 GP3 Series Trident 18 5 5 9 8 245 2e
2016 GP2 Series Trident Racing 22 1 0 2 4 111 8e
2017 Formule 2 Russian Time 22 1 0 0 7 185 4e
2018 Formule 2 Campos Racing 24 0 0 2 4 111 8e
2019 Formule 2 UNI-Virtuosi Racing 22 4 2 2 9 207 3e
2020 Formule 2 Hitech Grand Prix

Notes et références

  1. « Luca Ghiotto rejoint les plus grands à Pau », sur renaultsport.com, (consulté le 14 novembre 2016)
  2. « FR3.5 - Luca Ghiotto rejoint Draco », sur news.sportauto.fr, (consulté le 14 novembre 2016)
  3. « Ghiotto n'attend pas », sur laf1encontinu.com, (consulté le 14 novembre 2016)
  4. Benjamin Vinel, « Esteban Ocon sacré champion, première victoire de Palou! », sur motorsport.com, (consulté le 13 novembre 2016)
  5. Benjamin Vinel, « Luca Ghiotto débarque en GP2 avec Trident », sur motorsport.com, (consulté le 13 novembre 2016)
  6. Pierre Tassel, « GP2-C2 : Jordan King résiste à Luca Ghiotto », sur autohebdo.fr, (consulté le 13 novembre 2016)
  7. Pierre Tassel, « GP2-C2 : Première victoire pour Ghiotto en Malaisie », sur autohebdo.fr, (consulté le 13 novembre 2016)
  8. Pierre Tassel, « GP2 - Luca Ghiotto rejoint Artem Markelov chez Russian Time », sur autohebdo.fr, (consulté le 15 février 2017)
  9. (en) « Ghiotto to make F1 test bow with Williams », sur gpupdate.net, (consulté le 25 juillet 2017)
  10. Nina Rochette, « F2 – C2 : Ghiotto persiste et s'impose à Monza », sur autohebdo.fr, (consulté le 3 septembre 2017)
  11. Mickaël Guilmeau, « Luca Ghiotto rejoint Campos en FIA F2 », sur franceracing.fr, (consulté le 30 janvier 2018)
  12. Pierre Tassel, « Luca Ghiotto s'engage avec Uni-Virtuosi Racing en 2019 », sur autohebdo.fr, (consulté le 30 décembre 2018)
  13. Alex Muszynski, « Latifi et Ghiotto, vainqueurs en FIA F2 à Bahreïn », sur franceracing.fr, (consulté le 31 mars 2019)
  14. Benjamin Vinel, « Ghitto remporte son duel avec Latifi », sur motorsport.com, (consulté le 15 juillet 2019)
  15. Mickael Guilmeau, « Sergio Sette Câmara et Luca Ghiotto clôturent la saison FIA F2 à Abu Dhabi », sur franceracing.fr, (consulté le 1er décembre 2019)
  16. Emmanuel Touzot, « Hitech GP engage Ghiotto et Mazepin en F2 », sur nextgen-auto.com, (consulté le 16 février 2020)
  17. Gaël Angleviel, « Luca Ghiotto sur la Ginetta du Team LNT à Fuji », sur franceracing.fr, (consulté le 17 septembre 2019)

Liens externes


  • Portail du sport automobile
  • Portail de l'endurance automobile
  • Portail de l’Italie
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.