Luce Vigo

Luce Vigo (née le à Nice et morte le à Paris) est une critique et programmatrice de cinéma.

Pour les articles homonymes, voir Vigo.
Luce Vigo
Biographie
Naissance
Décès
(à 85 ans)
Paris
Nationalité
Activité
Père

Fille de Jean Vigo, elle défendait l'œuvre de son père, qu'elle n'avait pas eu le temps de connaître.

Biographie

Née en 1931 à Nice, elle perd ses parents en bas-âge et est élevée par le journaliste Louis Martin-Chauffier et sa femme Simone, ainsi que par Claude Aveline, exécuteur testamentaire de son père, mort en 1934 alors qu'elle n'avait que 3 ans ; sa mère, Lydu Lozinska, née en 1906, meurt en 1939.

Étudiante en psychologie, elle part au Maroc où elle commence à s'intéresser au cinéma. Elle a été critique de cinéma pour L'Humanité, Regards, Jeune Cinéma[1], et était responsable d'une salle de cinéma à Bobigny.

Elle est la principale animatrice du prix Jean-Vigo décerné chaque année à un réalisateur, et s'occupe également des Rencontres d’Épinay du court métrage[2].

Compagne d'Émile Breton, qui l'épouse en secondes noces, Luce Vigo a cinq enfants.

Elle est morte à Paris le , à l'âge de 85 ans[3].

Bibliographie


  • Luce Vigo, Émile Breton (dir.), « Le groupe des Trente, un âge d’or du court métrage ? », Bref, n° 20, printemps 1994.
  • Luce Vigo et Catherine Shapira, Kirikou et la sorcière de Michel Ocelot, édition Les Enfants de cinéma, collection « Carnets de notes sur... », 2000.
  • Luce Vigo, Jean Vigo : une vie engagée dans le cinéma, Cahiers du cinéma, 2002.
  • Luce Vigo, « Jean Vigo, cinéaste », Célébrations nationales, Ministère de la culture et de la communication, 2005.
  • Luce Vigo, Agnès Varda, et Véronique Godard, Détours, de Oaxaca à Tannay, Filigranes Editions, 2010.

Notes et références

Liens externes

  • Portail du cinéma français
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.