Lucien Muratore

Lucien Muratore est un chanteur français né à Marseille le et mort à Paris le .

Lucien Muratore
Lucien Muratore dans Déjanire de Camille Saint-Saëns.
Nom de naissance Lucien-Pierre Muratore
Naissance
Marseille
Décès
Paris
Activité principale artiste lyrique
ténor
Conjoint Lina Cavalieri (1913-1919)

Biographie

Fils d'un immigrant piémontais, Lucien Muratore commence très jeune une carrière de chanteur au théâtre des Variétés de Marseille. Il débute le à l'Opéra-Comique à Paris, où il se voit rapidement confier les principaux rôles de ténor, notamment dans Carmen (don José), Paillasse (Canio) et Tosca (Cavaradossi). Il crée également, entre autres, le rôle de Prinzivalle dans Monna Vanna d'Henry Février en 1909 à l'Opéra de Paris, de Bacchus dans Bacchus triomphant de Camille Erlanger à Bordeaux en 1909 et celui d'Hercule dans Déjanire de Camille Saint-Saëns en 1911 à l'Opéra de Monte-Carlo.

À partir de 1913, il séjourne souvent aux États-Unis notamment à Chicago et New York. Pendant la Première Guerre mondiale, il milite en faveur de l'intervention américaine en Europe. Parallèlement à sa carrière sur scène, il tourne quelques films muets puis parlants dont Le Chanteur inconnu (1931). Il se consacre progressivement à l'enseignement du chant et de la mise en scène.

En 1913, il épouse en secondes noces la cantatrice italienne Lina Cavalieri dont il se sépare en 1919.

Ténor français le plus populaire de son époque[1], il est enterré au cimetière Saint-Pierre à Marseille. Sur sa tombe le sculpteur Antoine Sartorio a représenté Orphée et une lyre avec la mention « Le chant, don divin ».

Il a été maire du village de Biot (Alpes-Maritimes)

Discographie

Lucien Muratore en 1941 (photo studio Harcourt)
  • Tosca (Puccini) Le Ciel luisait d'étoiles par Muratore PATHE 3728 (14RA1031)
  • Tosca (Puccini) O de beautés égales par Muratore PATHE 3729 (14RA1028)
  • Roméo et Juliette (Gounod) Salut Tombeau par Muratore de l'Opéra PATHE 4884 (207)
  • Werther (Massenet) J'aurais sur ma poitrine par Muratore de l'Opéra PATHE 4917 (207)
  • Manon (Massenet) Ah fuyez douce image par Lucien Muratore de l'Opéra PATHE 0249 (65469)
  • Mireille (Gounod) Anges du Paradis par Muratore de l'Opéra FAVORITE RECORD I5285
  • Werther (Massenet) Pourquoi me réveiller par Lucien Muratore de l'Opéra PATHE 0486 (65481)
  • Le Roi d'Ys (Lalo) Aubade par Lucien Muratore de l'Op PATHE 0249 (66134)
  • Alleluia d'amour (Faure) par Lucien Muratore de l'Opéra PATHE 3479 (N202588)
  • Le Temps des Cerises (Renard) par Lucien Muratore de l'Opéra PATHE 0486 (65480)
  • Chanson de Marinette (Tagliafico) par Lucien Muratore EDEN 1-5280
  • Noël d'enfant (Missa) par Lucien Muratore de l'Opéra PATHE 3479 (N202585)
  • O sole mio (Di Capua) par Muratore de l'Opéra FAVORITE RECORD I5284
  • Puisque je t'aime (Sylviano) par Muratore de l'Opéra PATHE X 94107(203227)
  • Tristesse (d'après Chopin) par Lucien Muratore de l'Opéra, orchestre sous la direction de Godfroy Andolfi PATHE X93079 (N203533)
  • Berceuse (Tournon) par Lucien Muratore de l'Opéra, orchestre sous la direction de Godfroy Andolfi PATHE X93079 (N203532)
  • Puisque je t'aime (Sylviano) du film Le Chanteur inconnu par Lucien Muratore de l'Opéra PATHE 94107 (203227) (version saphir)
  • Quand je suis loin de toi (Sylviano) du film Le Chanteur inconnu par Lucien Muratore de l'Opéra PATHE 94107 (203228) (version saphir)

Filmographie

Lucien Muratore et Lina Cavalieri en 1913

Références

  1. Académie de Marseille, Dictionnaire des marseillais, op. cit., p. 245.

Bibliographie

  • Académie de Marseille, Dictionnaire des Marseillais, Édisud, Marseille, 2001, p. 244-245 (ISBN 2-7449-0254-3)

Liens externes

  • Portail de Marseille
  • Portail de la musique
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.