Luneray

Luneray est une commune française située dans le département de la Seine-Maritime en région Normandie.

Luneray

Temple protestant.

Blason
Administration
Pays France
Région Normandie
Département Seine-Maritime
Arrondissement Dieppe
Canton Luneray
Intercommunalité Terroir de Caux
Maire
Mandat
Martial Hauguel
2014-2020
Code postal 76810
Code commune 76400
Démographie
Gentilé Luneraysiens
Population
municipale
2 211 hab. (2017 )
Densité 435 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 49′ 45″ nord, 0° 54′ 51″ est
Altitude Min. 66 m
Max. 100 m
Superficie 5,08 km2
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Seine-Maritime
Luneray
Géolocalisation sur la carte : Seine-Maritime
Luneray
Géolocalisation sur la carte : France
Luneray
Géolocalisation sur la carte : France
Luneray
Liens
Site web luneray.fr

    Géographie

    Localisation

    Avremesnil
    Gruchet-Saint-Siméon N Brachy
    O    Luneray    E
    S
    Greuville

    Toponymie

    Le nom de la localité est attesté sous les formes Luneraco avant 830; de Lunerio avant 1189; Apud Luneretum en 1188 et 1189; Apud Luneres en 1201 et 1202; Lunerei entre 1223 et 1250[1]; Ecclesia de Lunerai vers 1240; Apud Lunerei en 1248; Apud Lunerey vers 1385; De Lunerei en 1264; Ecclesia de Lunerey en 1265; Lunerei en Caux en 1280[2]; Lunerey en 1319; Lunerey en 1337; Lunerey en 1431 (Longnon); De Lunerayo en 1537; Saint Rémy de Luneray en 1714[3]; Fief de Luneray entre 1664 et 1726[4]; Luneray en 1715 (Frémont) et en 1757 (Cassini)[5].

    Histoire

    Luneray est l'une des rares communes normandes à avoir une importante communauté protestante.

    • 1823 : Luneray absorbe Canteleu.

    Politique et administration

    Rattachements administratifs et électoraux

    Luneray appartient à l'arrondissement de Dieppe et au canton de Luneray depuis le redécoupage cantonal de 2014 entré en vigueur à l'occasion des élections départementales de 2015[6] et en est le bureau centralisateur. Avant cette date, elle faisait partie du canton de Bacqueville-en-Caux.

    Pour l'élection des députés, la commune fait partie de la dixième circonscription de la Seine-Maritime, représentée depuis 2017 par Xavier Batut (LREM).

    Intercommunalité

    De à , date de sa disparition, Luneray appartenait à la communauté de communes Saâne et Vienne. Le , elle a intégré la communauté de communes Terroir de Caux, entité issue de la fusion de trois anciennes intercommunalités.

    Administration municipale

    Le nombre d'habitants au dernier recensement étant compris entre 1 500 et 2 499, le nombre de membres du conseil municipal est de 19[7].

    Liste des maires

    Liste des maires successifs[8], [9]
    Période Identité Étiquette Qualité
    Louis Hennetier    
    Eugène Lefebvre    

    (décès)
    Adrien Desmarais DVD Conseiller général de Bacqueville-en-Caux (1955 → 1962)
    Roger Houdet[10] CNIP Ingénieur agronome
    Ministre de l'agriculture (1953 → 1959)
    Sénateur de la Seine-Maritime (1952 → 1977)
    Daniel Renault RPR puis UMP Industriel
    Conseiller général de Bacqueville-en-Caux (1985 → 2004)
    en cours Martial Hauguel DVD Chef d'entreprise
    Conseiller général de Bacqueville-en-Caux (2004 → 2015)
    Conseiller départemental de Luneray (2015 → )
    Vice-président du conseil départemental (2015 → )
    Vice-président de la CC Saâne et Vienne (2008 → 2016)
    Vice-président de la CC Terroir de Caux (2017 → )
    Réélu pour le mandat 2014-2020[11],[12]
    Les données manquantes sont à compléter.

    Démographie

    L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[13]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2004[14].

    En 2017, la commune comptait 2 211 habitants[Note 1], en augmentation de 2,98 % par rapport à 2012 (France hors Mayotte : +2,36 %).

    Évolution de la population  [modifier]
    1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
    1 0401 0061 1681 4301 6311 7411 7781 8481 980
    1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
    1 9161 9021 9391 8661 8581 7681 7301 6381 552
    1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
    1 5431 6151 5541 3391 3551 4011 4491 4631 458
    1962 1968 1975 2004 2009 2014 2017 - -
    1 6641 7821 7362 0972 1442 1662 211--
    De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
    (Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[15] puis Insee à partir de 2006[16].)
    Histogramme de l'évolution démographique

    Culture locale et patrimoine

    Carte postale du village vers 1920.
    Cliché: E. Michel

    Lieux et monuments

    Personnalités liées à la commune

    • Lise Lamétrie, comédienne, née à Luneray en 1955.
    • Nathanaël Lemaître (1831-1897), artiste peintre né à Luneray, vécut en Suisse où le musée de Genève conserve plusieurs de ses toiles.
    • Après avoir été exclu du collège de Dieppe en raison du statut des juifs, le philosophe Valentin Feldman a enseigné quelque temps au Cours libre de Luneray en 1941.
    • Paul Ricœur (1913-2005), l'un des plus grands philosophes du XXe siècle, évoque dans son livre La critique et la conviction[18] ses réguliers séjours à Luneray.
    • Jacques Houplain, artiste peintre et graveur né à Luneray en 1920. Prix Abd-el-Tif en 1949.
    • Roger Houdet (1899-1987), résistant, sénateur et ministre de l’Agriculture y fut maire
    • Raoul Biville (1863-1909), juriste et professeur de droit, militant chrétien et socialiste.

    Luneray et le cinéma

    Le film Le gaffeur de Serge Penard a été tourné a Luneray en 1985.

    Héraldique

    Les armes de la commune de Luneray se blasonnent ainsi :
    écartelé : au 1) de gueules mantelé d’argent, au 2) de gueules au chevron d’or accompagné de trois têtes de loup du même, au 3) d’or aux trois lionceaux de sable, au 4) d’argent aux trois mouchetures d’hermine de sable.

    Voir aussi

    Bibliographie

    Articles connexes

    Liens externes

    Notes et références

    Notes

    1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2020, millésimée 2017, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2019, date de référence statistique : 1er janvier 2017.

    Références

    1. Bib. Rouen ms 1207 f. 12 v., 136 v.
    2. Archives de Seine-Maritime 103 H.
    3. Archives de Seine-Maritime G. 3267, 1961, 738.
    4. Archives de Seine-Maritime II B 387, 388.
    5. Dictionnaire topographique de la France comprenant les noms de lieux anciens et modernes, Dictionnaire du département : Seine-Maritime, page 679.
    6. Décret no 2014-266 du 27 février 2014 portant délimitation des cantons dans le département de la Seine-Maritime sur le site de Légifrance
    7. Art L. 2121-2 du code général des collectivités territoriales.
    8. « Luneray », sur http://seine76.fr (consulté le 8 décembre 2015).
    9. « 76400 - Luneray - Les maires », sur https://fr.geneawiki.com (consulté le 3 novembre 2019).
    10. « HOUDET Roger, ancien sénateur de la Loire-Inférieure puis de la Loire-Maritime », Anciens sénateurs Ve République, Sénat (consulté le 8 décembre 2015).
    11. « Martial Hauguel réélu maire de Luneray », Paris Normandie, (lire en ligne).
    12. « Liste des maires élus en 2014 » [PDF], Liste des élus, Préfecture de Seine-Maritime, (consulté le 2 décembre 2015).
    13. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
    14. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
    15. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
    16. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016 et 2017.
    17. Notice no PA76000064, base Mérimée, ministère français de la Culture
    18. Paul Ricœur: La critique et la conviction, Calmann-Lévy, 1995.
    • Portail de la Seine-Maritime
    • Portail des communes de France
    Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.