Lustre (Rome antique)

Dans la Rome antique, le lustre (du latin lustrum) ou la lustration (de lustratio) est le nom de la cérémonie de purification précédant les recensements qui avaient lieu tous les cinq ans, lors de l'élection des censeurs[1].

Pour les articles homonymes, voir lustre.

Significations

Historiquement le « lustre » désignait l'espace de temps de cinq ans séparant deux recensements.

Il est maintenant employé pour signifier une période de cinq ans[2], ou, par extension, au pluriel pour désigner une longue durée, comme dans l’expression courante « Il y a des lustres[3] ».

Notes et références

  1. Définitions lexicographiques et étymologiques de « Lustre » (sens A) du Trésor de la langue française informatisé, sur le site du Centre national de ressources textuelles et lexicales
  2. Dictionnaire de l'Académie française, 9e édition
  3. Définitions lexicographiques et étymologiques de « Lustre » (sens B2) du Trésor de la langue française informatisé, sur le site du Centre national de ressources textuelles et lexicales

Voir aussi

Articles connexes

  • Portail de la Rome antique
  • Portail du temps
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.