Lys rouge (revue)

Lys rouge, « Revue trimestrielle d’études royalistes », est une revue monarchiste trimestrielle française fondée à Paris en 1976 et disparue en 2006.

Pour les articles homonymes, voir Lys rouge.

Lys rouge

Pays France
Langue français
Périodicité trimestriel
Genre « revue trimestrielle d’études royalistes »
Date de fondation 1976
Date du dernier numéro 2006
Éditeur Nouvelle Action royaliste (NAR)

Directeur de publication Yvan Aumont
Rédacteur en chef Jean-Philippe Chauvin

Historique

Le premier Lys rouge paraît dans les années 1945-1946 comme organe du Mouvement socialiste monarchiste animé par Jean-Marc Bourquin.

Le deuxième, à l’existence plus éphémère, est créé dans les années 1970 par un groupe de jeunes royalistes en rupture de ban avec l'Action française. Ils ne font paraître que trois numéros.

Enfin, en , paraît le premier numéro du nouveau Lys rouge, une des publications éditées par la Nouvelle Action royaliste (NAR). Après trente ans d'existence, la revue cesse de paraître en 2006.

Dirigeants

Le directeur est Yvan Aumont et le rédacteur en chef Jean-Philippe Chauvin.

Contenu

Cette revue se consacre pour l’essentiel à l'histoire du royalisme français, à l’action des monarchistes dans les autres pays et à des débats autour des prises de position politiques du mouvement.

Sources

  • Patrick Louis, Histoire des royalistes de la Libération à nos jours, Jacques Grancher, 1994, 224 p. (ISBN 2-7339-04450).
  • Bertrand Renouvin, Le Royalisme, histoire et actualité, Economica, Paris, 1997.
  • Philippe Vilgier, Le Lys rouge et les royalistes à la Libération, Camelot et Joyeuse Garde, Paris, 1994.
  • Jean-Philippe Chauvin, « Les trois lys » in Revue Lys rouge numéro 49, 3e trimestre 2001 (numérisé sur le site Archives royalistes).

Liens externes

  • Portail de la presse écrite
  • Portail de la politique
  • Portail de la France
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.