Médaille Carl-Friedrich-Gauß

La médaille Carl-Friedrich-Gauß est une récompense créée en 1949 par la Braunschweigische Wissenschaftliche Gesellschaft qui distingue des scientifiques pour leurs travaux. Elle est décernée chaque année, en l'honneur du mathématicien et physicien Carl Friedrich Gauß (1777–1855).

Médaille Carl-Friedrich-Gauß
Description Prix récompensant des scientifiques pour leurs travaux
Organisateur Braunschweigische Wissenschaftliche Gesellschaft
Pays Allemagne
Date de création 1949

Description

Cette médaille est en bronze, d'un diamètre de 90 mm pour une épaisseur de 8 mm. Sur le côté face se trouve une représentation de profil de Gauß avec écrit « Carl Friedrich Gauß, geb. zu Braunschweig 30.04.1777 » (date et lieu de naissance de Carl Friedrich Gauß). Le côté pile porte l'inscription « Braunschweigische Wissenschaftliche Gesellschaft » et au centre « pro summis litterarum meritis ». Sur le côté sont gravés le nom du lauréat ainsi que la date de remise.

Remise

Le comité chargé de cette distinction est formé de tous les membres du Braunschweigische Wissenschaftliche Gesellschaft qui se réunissent au plus tard le 1er novembre. Ces membres peuvent faire appel à des conseils d'experts et rendent un rapport au président, qui entre ensuite dans la chambre du conseil pour rendre un verdict définitif. La médaille est remise dans le cadre de la réunion publique annuelle sous l'égide du président. Le lauréat doit à cette occasion faire une conférence à propos de ses travaux scientifiques. Les membres de la société ne peuvent recevoir cette distinction.

Lauréats

Année Nom Nationalité Fonction
1949 Walter Reppe Allemagne honorarprofessor de l'université de Mayence et de l'université technique de Darmstadt
1950 Arvid Hedvall Allemagne professeur en chimie des silicates de l'École polytechnique Chalmers à Göteborg
1951 Wilhelm Nußelt Allemagne professeur de l'université technique de Munich
1952 Erwin Wilhelm Müller Allemagne / États-Unis chef de département à l'Institut Fritz de la Société Max Planck et professeur à l'Université libre de Berlin, puis à l'Université de Pennsylvanie
1953 Gustav Wolf Allemagne professeur à l'université de Münster
1954 Max Strutt Pays-Bas professeur d'électrotechnique de pointe à l'École polytechnique fédérale de Zurich
1955 Fritz Arndt Allemagne / Turquie professeur de chimie organique à l'Université de Breslau, honorarprofessor à l'université de Hambourg
1955 Pascual Jordan Allemagne professeur de physique théorique à l'université de Hambourg.
1956 Ulrich Finsterwalder Allemagne professeur à l'université technique de Munich
1957 Georg Sachs Russie / États-Unis professeur de métallurgie à l'université de Syracuse, dans l'État de New York
1958 Werner Schmeidler Allemagne professeur de mathématiques à l'université technique de Berlin
1959 Hans Brockmann Allemagne professeur de chimie organique à l'université de Göttingen
1960 Theodore von Kármán Hongrie professeur au California Institute of Technology, à Pasadena en Californie
1961 Kurt Klöppel Allemagne professeur de statique et construction métallique à l'Université technique de Darmstadt
1962 Walter Schottky Allemagne professeur de physique théorique à l'université d'Erlangen
1963 Gottfried Köthe Autriche professeur für Angewandte Mathematik à l'université de Heidelberg
1964 Carl Wagner Allemagne professeur et anciennement directeur de l'Institut Max-Planck de chimie biophysique de Göttingen
1965 Albert Betz Allemagne professeur et anciennement directeur de l'Institut de recherche en aérodynamisme et de l'Institut Max-Planck de dynamique des courants à Göttingen
1966 Wilhelm Becker Allemagne professeur et directeur de l'Institut d'astronomie et météorologie de l'université de Bâle
1967 Henry Görtler Allemagne professeur de mathématique et anciennement directeur de l'Institut de mathématiques appliquées de l'université de Fribourg-en-Brisgau
1968 Egon Orowan États-Unis professeur en ingénierie de mécanique au MIT, à Cambridge, au Massachusetts
1969 Arne Bjerhammer Suède professeur de géodésie à l'Institut royal de technologie de Stockholm
1970 Elie Carafoli Roumanie professeur de dynamique des gaz à l'Institut polytechnique de Bucarest et anciennement directeur de l'Institut de mécanique des fluides „Traian Vuia“ de Bucarest
1971 Walter Dieminger Allemagne professeur de géophysique de l'université de Göttingen et anciennement directeur de l'Institut Max-Planck de recherche sur le Système solaire à Katlenburg-Lindau
1972 Hubert Rüsch Allemagne professeur en construction massive à l'université technique de Munich et anciennement directeur de l'Office d'examen des matériaux de construction
1973 Viktor Gutmann Autriche professeur de chimie inorganique à l'université technique de Vienne
1974 Friedrich Tamms Allemagne professeur, adjoint à la ville de Düsseldorf
1975 Sir Michael James Lighthill Royaume-Uni professeur de mathématique à l'université de Cambridge
1976 Walter Elsasser Allemagne / États-Unis professeur de géophysique de l'université Johns-Hopkins de Baltimore (Maryland)
1977 Helmut Moritz Autriche professeur de géodésie de l'université technique de Graz
1977 László Fejes Tóth Hongrie professeur et directeur de l'Institut de Recherche en Mathématiques de l'Académie hongroise des sciences de Budapest
1978 Ulrich Grigull Allemagne professeur de thermodynamique à l'université technique de Munich
1979 Wolf von Engelhardt Allemagne professeur de minéralogie et pétrochimie à l'université de Tübingen
1980 Hans Kuhn Suisse professeur et anciennement directeur de l'Institut Max-Planck de chimie biophysique de Göttingen
1981 Martin Kneser Allemagne professeur de mathématique à l'université de Göttingen
1982 Walter Burkert Allemagne professeur de philologie classique à l'université de Zurich
1983 Leopold Müller Autriche honorarprofessor de mécanique des roches de l'université de Salzbourg
1984 Heinz Beneking Allemagne professeur et directeur de l'Institut d'étude des semi-conducteurs à l'université technique de Rhénanie-Westphalie à Aix-la-Chapelle
1985 Gerhard Ertl Allemagne professeur et directeur de l'Institut Fritz-Haber de la Société Max-Planck de Berlin
1986 Arno Borst Allemagne professeur d'histoire moyenâgeuse et moderne de l'université de Constance
1987 Olgierd Cecil Zienkiewicz Pologne / Royaume-Uni professeur d'ingénierie civile à l'université du pays de Galles à Swansea
1988 Heinz Brauer Allemagne professeur d'ingénierie en chimie à l'université technique de Berlin
1989 Herbert Walther Allemagne professeur de physique expérimentale de l'université de Munich et directeur de l'Institut Max-Planck d'optique quantique de Garching
1990 Raymond Klibansky Allemagne / Canada professeur de philosophie (logique et métaphysique) à l'Université McGill de Montréal et membre du Wolfson College d'Oxford
1991 Wilfried Krätzig Allemagne professeur d'ingénierie en mécanique à l'université de la Ruhr à Bochum
1992 Ernst-Dieter Gilles Allemagne professeur de techniques de mesures à l'université de Stuttgart
1993 Hans-Heinrich Voigt Allemagne professeur d'astronomie et d'astrophysique à l'université de Göttingen
1994 Josef Fleckenstein Allemagne professeur d'histoire du Moyen Âge, anciennement directeur de l'Institut Max-Planck d'histoire de Göttingen
1995 David Crighton Royaume-Uni directeur du département de mathématiques appliquées et physique théorique de l'université de Cambridge
1996 Gerhard Frey Allemagne professeur de mathématiques à l'université de Duisbourg et Essen
1997 Arnold Esch Allemagne professeur d'histoire du Moyen Âge, directeur de l'Institut d'histoire allemande de Rome.
1998 Christian Menn Suisse professeur d’ingénierie en construction à l'École polytechnique de Zurich
1999 Christian Wandrey Allemagne professeur de biotechnologie à l'université de Bonn
2000 Klaus J. Hopt Allemagne professeur en droit privé étranger et international à l'université de Hambourg, directeur de l'Institut Max-Planck de droit privé étranger de Hambourg
2001 Robert Piloty Allemagne professeur en traitement des données à l'université technique de Darmstadt
2002 Wolfgang Krätschmer Allemagne professeur en physique nucléaire et astrophysique à l'Institut Max-Planck de physique nucléaire de Heidelberg
2003 Niklot Klüßendorf Allemagne professeur en numismatique et histoire de l'économie à l'université de Marbourg
2004 Joachim Milberg Allemagne professeur à l'université technique de Munich
2005 Klaus von Klitzing Allemagne lauréat du prix Nobel de physique et directeur de l'Institut Max-Planck de recherche sur l'état solide à l'université de Stuttgart
2006 Peter Bürger Allemagne professeur à l'université de Brême
2007 Herbert Mang Autriche professeur en mécanique des matériaux et structures à l'université technique de Vienne
2008 Rudolf Thauer Allemagne microbiologiste, directeur de l'Institut Max-Planck de microbiologie terrestre
2009 Walther Ludwig Allemagne professeur en philologie latine et grecque à l'Université de Hambourg
2010 Klaus Streubel Allemagne chercheur dans le domaine de l'optoélectronique
2011 Angela Friederici Allemagne professeur de neuropsychologie, directrice de l'Institut Max-Planck de neurologie et des sciences cognitives de Leipzig
2012 Werner Oechslin Suisse professeur d'histoire de l'architecture à l'École polytechnique fédérale de Zurich
2013 Wolfgang Schröder Allemagne professeur de mécanique des fluides à l'université d'Aix-la-Chapelle

Liens externes

  • Portail de l’Allemagne
  • Portail de la physique
  • Portail de la chimie
  • Portail des récompenses et distinctions
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.