Métro de Bilbao

Le métro de Bilbao, ouvert le dessert l’agglomération de Bilbao qui compte environ un million d’habitants. Il est composé de trois lignes.

Métro de Bilbao

Logo du métro de Bilbao


Deux rames du métro de Bilbao à la station Bolueta

Situation Grand Bilbao, Espagne
Type Métro
Entrée en service 1995
Longueur du réseau 49,16 km[1]
Lignes 3
Stations 47
Rames CAF UT-500, UT-550, UT-600[2]
Fréquentation 87 100 000 en 2016[3]
Écartement des rails 1 000 mm
Propriétaire Consortium des Transports de Biscaye
Exploitant Metro Bilbao S.A. (L1, L2)

Eusko Trenbideak S.A. (L3)

Vitesse moyenne 34 km/h

Réseau

Le reseau de metro de Bilbao (en bleu)

Les deux premières lignes du réseau assurent chacune la desserte d’une rive du Nervion. Puis, à partir de la station San Inazio, elles forment un tronc commun et assurent la desserte de Bilbao et du Sud-Est. La troisième ligne est entièrement située sur la rive Nord du Nervion, elle ne partage pas de tronc commun avec les lignes 1 et 2 mais assure une correspondance avec ces dernières au pôle multimodal Zazpikaleak/Casco Viejo.

Comme sur le métro de Valence, le métro de Bilbao a la particularité de disposer de voies métriques avec un écartement de 1000 mm, ceci est du au fait que les lignes du métro réutilisent sur une partie de leurs parcours des anciennes lignes de chemin de fer à voies métriques.

Fréquentation

80 millions de personnes ont transité par ce réseau, ce qui fait le troisième réseau d’Espagne au niveau de la fréquentation. Il se trouve ainsi derrière les réseaux de Madrid et Barcelone mais devant ceux de Valence et Palma.

Lignes et stations

Métro de Bilbao : Lignes
Métro de Bilbao : Lignes

Lignes

Les lignes actuelles sont exploitées par la société Métro Bilbao S.A.

Ligne Ouverture Dernière extension Parcours Longueur Nombre de stations Temps de parcours
1995 2005 PlentziaEtxebarri 28,83 km[4] 29 48 min
2002 2014 KabiezesBasauri 21,9 km[4] 25 29 min
2017 2017 MatikoKukullaga 5,9 km 7 ?

Ligne 1

La ligne 1 du métro de Bilbao a ouvert le entre Plentzia et Casco Viejo.
Le , une station additionnelle ouvre entre Areeta et Neguri. Il s'agit de Gobela.
Le , un prolongement de trois stations ouvre. Le terminus sud est alors Bolueta.
L'année 1999 est marquée par la construction du pôle multimodal de San Mamés, où l'on retrouve aujourd'hui en plus du métro les Cercanías de la Renfe, les trains de la Feve ainsi qu'EuskoTren.

Ligne 2

La ligne 2 a été inaugurée le . Elle reliait alors Bolueta à Urbinaga. Elle partage les infrastructures de la ligne 1 entre Bolueta et San Inazio. Le , une station ouvre sur le tronc commun Etxebarri et sur la partie isolée, Sestao. Le , le terminus nord devient Portugalete. Le , le terminus nord change encore. Il s'agit désormais de la station Santurtzi. Enfin la ligne est prolongée station le 28 juin 2014 et son nouveau terminus est Kabiezes.

Ligne 3

Entrée de la station d'Uribarri. Septembre 2017.

La ligne 3 fut inaugurée le 8 avril 2017 entre les stations Matiko et Kukullaga. Elle ne comporte que 7 stations et assure une correspondance avec les lignes 1 et 2 à la station Zazpikaleak/Casco Viejo. Contrairement aux deux autres lignes qui sont exploitées par Metro Bilbao S.A., celle-ci est exploitée par Eusko Trenbideak S.A.. Par la suite, la ligne 3 devrait être prolongée au Nord pour desservir l’aéroport de Bilbao.

Pôles multimodaux

StationEuskoTrenEuskoTranRenfeFEVEBizkaibusBilbobus
Bolueta (Bilbao-Saint-Sébastien), (Durangaldea)
(Urdaibai)
A2610, A3613, A3621, A3622, A3918, A3928, A392930
(Dimanche avant 15:00)
Zazpikaleak/Casco Viejo (Txorierri)
AbandoLongue distance
Cercanías
, ,
B-1 (Bilbao-Concordia / Balmaseda)
R-3 (Bilbao-Concordia/Santander)
R-3b (Bilbao-Concordia/Karrantza)
T-1 (Transcantábrico)
A2314, A2322, A2324, A3115, A3122, A3136
A3137, A3144, A3151, A3152, A3336, A3337
A3514, A3515, A3911, A3912, A3917, A3925
01, 03, 10, 26, 30, 40
50, 56, 58, 62, 71, 72
75, 77, 85, A1, A2, A5
G2, G3, G4, G5, G6, G7, G8
San MamésCercanías: et TermibusTermibus
San Inazio (début/fin du tronçon commun)10, 13, 18, 71

En outre, la majorité des autres gares ont une connexion avec différentes lignes d'autobus. De même, la station d'Urbinaga a été construite avec l'intention de relier les lignes et de Renfe Cercanías[5], et celle de Ansio avec un terminal d'autobus[6], faits qui n'ont encore rien donné. Si bien qu'en 2009 on a décidé de reprendre l'initiative d'Urbinaga[7], intermodal qui profitera aussi du futur Tramway UPV - Leioa - Urbinaga[8]. Il dispose déjà d'un budget et on est dans l'attente de la signature de la convention d'exécution des travaux qui commenceront vraisemblablement fin 2009[9]

Mât indiquant les quais du métro

Extensions planifiées

Nouvelles lignes

Ligne 4

Ligne 5

Cette ligne, actuellement au stade de l'étude, relierait les communes d'Etxebarri et de Galdakao. Il s'agirait de la ligne la plus courte du réseau avec seulement six stations. D'un budget estimé à 255 000 000 euros[10], la ligne demeure au stade des études.

Matériel roulant

37 trains construits par l'entreprise CAF[11] sont actuellement en circulation. On distingue deux séries :

  • 24 rames UT-500[2], mises en service dès 1995, lors de l'ouverture de la ligne 1.
  • 13 rames UT-550[2], en circulation depuis 2001 - 2002, pour la mise en service de la ligne 2.

Chaque rame est composée de 4 caisses, 148 voitures[2] composent donc le parc de ce réseau. Quelques données :

  • Alimentation : 1 500 V continu, par caténaire
  • Puissance :
    • 180 kW par moteur
    • 16 moteurs (une unité) : 2 880 kW
  • Vitesse maximale : 80 km/h
  • Longueur : 72,12 m
  • Largeur : 2,80 m
  • Capacité : 570 personnes, dont 112 assises

On peut également noter l'intercirculation intégrale et l'air conditionné dans tous les trains.

Une troisième série, esthétiquement similaire aux deux précédentes, devrait être prochainement livrée. Elle est dénommée UT-600.

Stations

Accès à la station Peñota

36 stations composent le réseau. Dessinées par l'architecte britannique Norman Foster, on y accède par des structures de verre qui ont pris le nom de leur créateur : les fosteritos. Les quais se trouvent dans des cavernes de 160 m2, les barrières d'accès se trouvent au niveau supérieur et est aussi large que les voies. Cet espace est dénommé mezzanine. Le réseau a gagné en 1998 le Brunel Award for Railway Design grâce à la station de Sarriko ; elle diffère des autres stations grâce à sa vaste marquise portant la lumière dans le souterrain et son très long escalator.

Métro et culture

Le métro de Bilbao a servi a de nombreuses reprises comme décor publicitaire[12].
L'exemple le plus connu est la publicité pour les collants Dim[13],[14]. Il faut attendre toutefois la scène d'arrivée du train pour reconnaître le lieu du tournage. Avant, les seuls éléments jusqu'alors sont des panneaux indicateurs affichant Opéra en police Parisine, utilisée par la RATP.

Notes et références

  1. Statistiques sur la taille du réseau
  2. Infos sur les rames chez metrobilbao
  3. Chiffres de la fréquentation sur la période 2007-2011
  4. Description brève du réseau sur le site de metrobilbao
  5. (es) « Un transporte que une márgenes - Urbinaga, más intermodalidad », Metroberri, no 24, BI-1679-77, , p. 3 (lire en ligne)
  6. (es) « Estación de Ansio », sur i-barakaldo.com (consulté le 5 septembre 2009)
  7. (es) La complejidad de las obras obligará a levantar las vías de Renfe para construir la nueva estación « Copie archivée » (version du 7 août 2011 sur l'Internet Archive) du 14 février 2009, consulté le , éditeur : Deia du 17 mai 2009.
  8. (es) « Estación intermodal de Urbinaga »(ArchiveWikiwixArchive.isGoogle • Que faire ?) du 30 janvier 2009, consulté le , éditeur : bilbao.bi.
  9. (es) Sestao fundirá el tren, el metro y el tranvía en una nueva estación consulté le , éditeur : El Correo.
  10. Informations relatives au chantier de la ligne 5
  11. Informations sur les rames sur le site de CAF
  12. Toutes les publicités tournées dans le métro de Bilbao
  13. La publicité Dim dans El Correro
  14. La publicité sur YouTube

Voir aussi

Article connexe

Liens externes


  • Portail du chemin de fer
  • Portail des transports en commun
  • Portail du Pays basque
  • Communauté autonome du Pays basque
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.