Métro léger de Sydney

Le métro léger de Sydney (en anglais :Sydney Light Rail) est un réseau de métro léger desservant l'agglomération de Sydney en Australie. La première ligne est ouverte le et en 2020 le réseau compte trois lignes qui totalisent 24,7 km de longueur et desservent 42 stations. Il est exploité par Transdev Sydney, filiale du groupe Transdev.

Métro léger de Sydney
(en) Sydney Light Rail

Un train léger sur rail au départ de la gare centrale.

Situation Sydney
Australie
Type Métro léger
Entrée en service 31 août 1997
Longueur du réseau 24,7 km
Lignes 3
Stations 42
Fréquentation 9.7 millions de passagers en 2015-2016
Écartement des rails 1 435 mm
Propriétaire Gouvernement de Nouvelle-Galles du Sud
Exploitant Transdev Sydney (Transdev)
Réseaux connexes Métro de Sydney
Train de banlieue de Sydney

Historique

Au XIXe siècle et au début du XXe siècle, l'agglomération de Sydney développe un vaste réseau de tramways, qui devient le plus grand de l'hémisphère sud et le deuxième du Commonwealth après celui de Londres. Le développement des automobiles particulières, la perception que les tramways contribuent à la congestion du trafic et les conditions générales de délabrement du réseau en raison du manque de financement après la Seconde Guerre mondiale conduisent au remplacement progressif des services de tramway par des autobus et entraînent la fermeture du réseau le .

En 1988, le monorail de Sydney est mis en service entre le centre-ville et Darling Harbour, mais il demeure mal intégré aux autres modes de transports de l'agglomération. Les autorités prennent alors la décision de réutiliser une section désaffectée d'une voie de chemin de fer de marchandises de l'Inner West. L'opération est complétée par la construction d'une section sur rue pour relier la ligne à la gare centrale.

Le , la ligne 1, exploitée sous la marque Metro Light Rail, est ouverte entre la gare centrale et Wentworth Park, dans le quartier de Pyrmont. Un premier prolongement vers l'ouest jusqu'à Lilyfield est ouvert en .

En 2013, la marque Metro Light Rail est abandonnée au profit d'une identité visuelle commune à l'ensemble des transports en commun de l'agglomération[1].

Le , un second prolongement de la ligne 1 vers le sud-ouest est mis en service jusqu'à Dulwich Hill[2].

En 2015, les travaux pour la construction d'une deuxième ligne sont lancés. Après quatre ans de travaux, elle est mise en service le entre Circular Quay au nord du centre-ville et Randwick au sud-est[3].

Exploitation

Le réseau est exploité selon le principe d'un partenariat public-privé. En 1994, la société Sydney Light Rail Company (SLRC) est créée et obtient une concession de service public jusqu'en , date à laquelle la propriété doit revenir au gouvernement de Nouvelle-Galles du Sud. L'exploitation est alors confiée à la société TNT Transit Systems, déjà propriétaire du monorail de Sydney. En 1998, la SLRC rachète TNT Transit Systems avec la société française CGEA Transport (devenue Connex en 2000), dans le cadre d'une joint-venture appelée CGEA Transport Sydney, qui reprend l'exploitation du métro léger[4]. En 2001, Connex vend sa part dans le monorail à SLRC qui devient le propriétaire unique des deux lignes. SLRC et CGEA Transport Sydney sont réunies pour former la société Metro Transport Sydney qui est rachetée par le gouvernement de Nouvelle-Galles du Sud en 2012 et placée sous la responsabilité de l'autorité statutaire Transport for NSW[5].

Réseau

Aperçu général

La ligne 1 emprunte majoritairement un site propre dédié, à l'exception du tronçon dans le centre-ville, aux alentours du terminus de Central où les rames circulent sur la voirie. Certaines stations sont souterraines. La ligne possède la plupart des caractéristiques d'un tramway (roulement sur fer, rames, alimentation par caténaire).

Matériel roulant

Sept rames Variotram circulent sur le réseau depuis son ouverture. En aout 2012, CAF remporte un appel d'offres visant à fournir six nouveaux tramways Urbos ainsi qu'une location de quatre rames du même modèle[6] pour un début de livraison en 2013. Parmi ces quatre rames louées, trois rames CAF Urbos proviennent du réseau espagnol de Vélez-Málaga[7]. En 2018, les transports en commun de Sydney ont réceptionné les Citadis X05 construits en France par Alstom à La Rochelle et acheminés par bateau.

Modèles de rames du tramway de Sydney
Constructeur Modèle Nombre Année de livraison Longueur
Stadler Rail Stadler Variotram 7 1997 29 mètres
CAF CAF Urbos 10[6] 2013

Projets

Les autorités envisagent la construction de deux autres lignes desservant l'ouest de Sydney.

Notes et références

  1. (en) Jacob Saulwick, « All together now: Sydney's public transport united under one 'brand' », sur The Sydney Morning Herald,
  2. (en) Mark Carter, « Sydney’s Inner West light rail extension opens », sur International Railway Journal,
  3. (en) « Sydney light rail opens and takes passengers down George Street again after 58 years », sur ABC,
  4. (en) Australian Infrastructure Group, 11 août 1998
  5. (en) Stuart Cosgriff, Emily Griffiths, « Light rail strategy for Sydney », sur Clayton UTZ,
  6. (en) « CAF wins Sydney tram order » (consulté le 13 mai 2013)
  7. (en) « Sydney to lease Velez-Malaga LRVs », (consulté le 13 mai 2013)

Voir aussi

Articles connexes

Lien externe

  • Portail des transports en commun
  • Portail de Sydney
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.