M6 Gun Motor Carriage

Le 37 mm Gun Motor Carriage M6, pour la nomenclature militaire, et Dodge WC55 pour le fabricant, était un chasseur de char sur roues américain utilisé au cours de la Seconde Guerre mondiale.

37 mm Gun Motor Carriage M6

M6 Fargo
Caractéristiques générales
Équipage 4 (chef de char, canonnier, chargeur, pilote)
Longueur 4,52 m
Largeur 2,23 m
Hauteur 2,10 m
Masse au combat 3,33 tonnes
Blindage (épaisseur/inclinaison)
Blindage aucun pour le camion, plaque de blindage de protection des servants du canon de 6,35 mm.
Armement
Armement principal 1 canon de 37 mm modèle M3 (80 obus)
Mobilité
Moteur Moteur essence Dodge T-214
Puissance 93 ch (73 kW)
Suspension Ressorts à lames
Vitesse sur route 85 km/h
Puissance massique 29,73 ch/tonne
Autonomie 380 km (sur routes)

Histoire et usage

Les premières études ont démarré en pour ce véhicule et il remporte le contrat de l'US Army pour un canon antichar mobile ayant avant une mission défensive devant le T2 de chez Bantam 1/2 Ton 4x4 Model 40-BRC, le T8 1 1/2 Ton 4x4 Model Swamp Buggy et le T33 1/2 Ton 4x4 Model GLJ de Ford et le T14 1/2 Ton 6x6 Model MT-TUG de Willys.

Standardisé en février 1942, 5 380 37 mm Gun Motor Carriage M6 furent produits entre avril et octobre 1942 au coût unitaire de 4 265 $. Les usines Dodge s'occupent de la réalisation de la partie véhicules et les ateliers de l'armée réalisent le montage de l'armement et des divers accessoires spécifiques. Lors des livraisons maritimes en caisse, le véhicule est placé seul dans son emballage et la pièce antichar plus ses accessoires dans un conditionnement séparé[1].

À l’époque, la stratégie militaire américaine consistait à donner aux chars le rôle de support d’infanterie, le combat des blindés ennemis étant réservé aux Tank destroyers. Les M6 Fargo furent incorporés au sein des 601st et 701st Tank Destroyer Battalions durant la campagne de Tunisie, de fin 1942 à début 1943. Cet engin n’était guère apprécié à cause de son faible blindage, et de son canon inefficace contre les derniers chars allemands de l’Afrikakorps. Certains M6 rejoignirent le front du Pacifique de 1943 à 1944, où, face aux chars de l'armée impériale japonaise, il était relativement efficace. Avec l’arrivée des nouveaux tanks destroyers (M10 puis M18) les M6 furent progressivement retirés du front et déclarés comme standard limité en et obsolètes en janvier 1945[1].

Description

Schéma du WC-55.

Le M6 était une version militaire du camion 4 × 4 civil Dodge WC-52, avec ajout d’un 37 mm Gun M3 (en)A1 avec une vitesse initiale de 928 m/s à la place du volume de chargement sous bâche[1]. Le canon installé sur l'affut M25 ou M 26 pointait vers l’arrière du camion afin de n’être pas gêné par la cabine de pilotage. Il peut pivoter sur 360° avec un site compris entre -10° et +15°. Il peut emporter 80 obus répartis dans quatre coffres de la caisse arrière.

L'équipage comprend un conducteur, un chef de pièce, un chargeur et un tireur

Il tirait des munitions AP M74 (AP = Armor Piercing : Anti-blindage), qui pouvait pénétrer 36 mm d’acier à 500 m, la pièce pesant 136 kg permettant un charge utile de 545 kg[1]. Il emmenait aussi en fonction des stocks disponibles de 80 obus, des APC M51 (APC = Armor Piercing Capped Ballistic Cap : Anti blindage à pointe dure) pénétrant 60 mm d’acier à 500 m et 45 mm a 1 000 m[1] mais toujours des HE M63 (HE = High Explosive, fortement explosive contre les cibles non blindées).

Ne disposant pas d’arme secondaire, l’équipage emmenait souvent des armes légères portatives, la dotation théorique étant de 4 fusils Springfield M1903 avec lance-grenades approvisionnés de 18 coups[1].

Autre utilisation

Après la campagne tunisienne, le canon de la plupart des M6 fut retiré, redonnant au camion, un rôle purement logistique[1]. Ces canons furent alors montés sur des Halftrack M3 afin d’améliorer le support de feu de l’infanterie. 620 d'exemplaires sont données a plusieurs armées alliés d'Amérique latine comme le Brésil, ainsi qu'à la France et le Royaume-Uni[1]. Plusieurs M6 furent cédés aux FFI et participèrent à la libération de la France.

Références

  1. Didier Andres, Le Dodge WC 55. Le chasseur de char G.M.C. M6, Véhicules Militaires Magazine 11, Octobre/Novembre 2006, p. 10/14.

Bibliographie

  • (en) Zaloga, Stephen J., U.S. Tank Destroyers in Combat 1941-1945, Hong Kong: Concord Publications, 1996

Voir aussi

Articles connexes

Liens externes

  • Portail de la Seconde Guerre mondiale
  • Portail des forces armées des États-Unis
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.