MV Esperanza

Le MV Esperanza[1] est un navire de la flotte Arc-en-Ciel de Greenpeace.

Pour les articles homonymes, voir Esperanza.

MV Esperanza

Esperanza au Museum Wharf à Halifax, Nouvelle-Écosse, Canada
Autres noms Echo Fighter
Type Navire à moteur
Histoire
Chantier naval Stocznia Polnocna à Gdansk
Lancement 1984
Statut En service
Caractéristiques techniques
Longueur 72,3 m
Maître-bau 14,3 m
Tirant d'eau 4,7 m
Vitesse 17,5 nœuds
Carrière
Armateur Greenpeace
Pavillon Pays-Bas
Port d'attache Amsterdam
IMO 8404599

Précédemment, c'était un navire de lutte contre les incendies appartenant à la marine russe, construit en 1984 aux chantiers de construction navale de Stocznia Polnocna à Gdansk. Il a été remis en état en 2000 et lancé en 2002 après avoir été nommé Esperanza (ce qui signifie espoir en espagnol) par les visiteurs du site de Greenpeace. Il a été profondément transformé afin de le rendre plus respectueux de l'environnement[réf. nécessaire]. D'autre part, une plate-forme à hélicoptères et des grues ont été ajoutées.

L'Esperanza est classé brise-glace, ce qui lui donne la capacité de travailler dans les régions polaires. Sa vitesse maximale est de 16 nœuds et sa longueur hors-tout de 72,3 m. C'est le navire le plus rapide et le plus important de la flotte de Greenpeace. Il est enregistré comme yacht à moteur.

Il a servi dans de nombreuses campagnes dont un voyage de 14 mois autour du monde visant à mettre en évidence les dommages subis par les océans.

Équipement vidéo à bord

Greenpeace a ajouté une webcam sur l'Esperanza en 2006. Elle est située sur la partie avant du navire et envoie une nouvelle image toutes les minutes sur le site de Greenpeace[2].

En , l'Esperanza a été équipé suivant l'état de l'art d'équipements de surveillance sous-marine, comprenant un engin télécommandé Remote Operated Vehicle (ROV), qui peut filmer jusqu'à une profondeur de 300 mètres, et une caméra capable d'atteindre des profondeurs de 1 000 mètres.

Notes et références

  1. « MV Esperanza - Greenpeace France » (consulté le 15 janvier 2007)
  2. (en) « Esperanza Webcams - Greenpeace International » (consulté le 15 janvier 2007)

Sources

  • Portail du monde maritime
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.