Machine plongeante

Les machines plongeantes, en anglais Dive Coaster, anciennement Diving Machine, sont un type de montagnes russes en métal construit par l'entreprise suisse Bolliger & Mabillard. Les passagers subissent un moment de chute libre dans une descente inclinée à 90 degrés.

La descente d'Oblivion, à Alton Towers.

Le développement des machines plongeantes commence entre 1994 et 1995 et la première attraction de ce type, Oblivion à Alton Towers, au Royaume-Uni, ouvre le . Dès 2007, Bolliger & Mabillard utilise des trains sans sol pour ce modèle pour améliorer l'expérience. En 2016, dix machines plongeantes sont en fonctionnement.

Histoire

Un train de Krake dans un splashdown à Heide Park, en Allemagne.

D'après Walter Bolliger, le développement de la machine plongeante commence entre 1994 et 1995[1]. Le , la première attraction de ce type au monde, Oblivion, ouvre à Alton Towers, au Royaume-Uni. Oblivion n'a pas une descente complètement verticale, puisqu'elle est inclinée à 87 degrés[2]. Deux ans plus tard, la deuxième machine plongeante, Diving Machine G5, ouvre Janfusun Fancyworld, à Taïwan. Sa descente est inclinée à 87,5 degrés[3]. En 2005, SheiKra ouvre à Busch Gardens Tampa Bay. Il s'agit de la première machine plongeante à avoir une descente inclinée à 90 degrés et un splashdown[4],[5]. En 2007, le groupe SeaWorld annonce que Griffon, à Busch Gardens Europe, serait la première machine plongeante à utiliser des trains sans sol[6] et que les trains de SheiKra seraient remplacés par des trains du même type[7]. Depuis la construction de SheiKra et Griffon, toutes les nouvelles machines plongeantes ont une descente verticale inclinée à 90 degrés, un splashdown et des trains sans sol[8].

Design

Un exemple de train sans sol sur SheiKra.

Le design d'une machine plongeante peut beaucoup varier selon l'attraction. D'après la demande du parc, une rangée du train a entre six et dix sièges. Les rangées arrières sont surélevées pour garantir une bonne vue à chaque passager. Les wagons des machines plongeantes sont plus lourds que les wagons standards de Bolliger & Mabillard ayant des rangées de quatre places. Les rails doivent donc être plus gros pour supporter ce poids supplémentaire[9]. Au sommet de la première descente, verticale, un système de freins maintient le train pendant trois à cinq secondes, ce qui offre aux passagers une vue de la descente avant que le train soit lâché[10],[11].

Les machines plongeantes n'ayant pas des trains sans sol utilisent une gare normale. Celles utilisant des trains sans sol ont un sol mobile pour permettre aux passagers de monter et descendre du train. Une barrière est placée devant le train pour que les passagers ne marchent au bord de la gare. Une fois les anses de sécurité abaissées, la barrière s'ouvre et le sol se sépare en plusieurs pièces qui se rangent sous la zone de chargement[10] Quand le train suivant entre dans la station entre dans la gare, la barrière est fermée et les pièces du sol remontent pour que le déchargement et le chargement puissent être effectués[10].

Attractions de ce type

Bolliger & Mabillard a construit 14 machines plongeante jusqu'en 2019. Elles sont listées par date d'ouverture :

NomParcPaysCommentairesOuverture
OblivionAlton Towers Royaume-UniPremier exemplaire1998[2]
Diving Machine G5Janfusun Fancyworld TaïwanPremier exemplaire non européen2000[3]
SheiKraBusch Gardens Africa États-UnisPremier exemplaire comportant 1 inversion et premier sans sol2005[4]
GriffonBusch Gardens Europe États-UnisPremier exemplaire comportant 2 inversions2007[12]
Dive CoasterChimelong Paradise Chine2008[13]
Diving CoasterHappy Valley Shanghai Chine2009[14]
KrakeHeide Park AllemagnePlus haut exemplaire d'Europe.2011[15]
Oblivion - The Black HoleGardaland Italie2015[16]
Baron 1898Efteling Pays-Bas2015[17]
ValravnCedar Point États-UnisPremier exemplaire comportant 3 inversions.2016[18]
DrakenGyeongju World Corée du Sud2018
Western Regions HeavenHappy Valley Chengdu Chine2018
ValkyriaLiseberg Suède2018[19]
Yukon StrikerCanada's Wonderland CanadaPremier exemplaire comportant 4 inversions, plus long, et plus haut exemplaire au monde.2019

Notes et références

  1. (en) « IAAPA 2011 Trade Show Part 4 Theme Park Review Fishpipe Water Ride B&M Zamperla », Theme Park Review / YouTube, (consulté le 8 octobre 2011)
  2. « Oblivion - Alton Towers », sur RollerCoaster DataBase (consulté le 21 juillet 2012)
  3. « Diving Machine G5 - Janfusun Fancyworld », sur RollerCoaster DataBase (consulté le 21 juillet 2012)
  4. « SheiKra - Busch Gardens Tampa », sur RollerCoaster DataBase (consulté le 21 juillet 2012)
  5. « Splashdown Bolliger & Mabillard » (consulté le 8 octobre 2012)
  6. (en) « Griffon at Busch Gardens Williamsburg Roller Coaster Review », About.com (consulté le 18 octobre 2012)
  7. (en) « SheiKra to have new floorless trains installed », Coaster-net, (consulté le 18 octobre 2012)
  8. « Bolliger & Mabillard Diving Machine », Roller Coaster Database (consulté le 23 juillet 2012)
  9. (en) « Scott & Carol Present: Getting On Track With B&M », NewsPlusNotes, (consulté le 8 octobre 2012)
  10. « Griffon (HD) », SeanFlaharty, (consulté le 8 octobre 2012)
  11. (en) « Coaster opens May 25 », Daily Press, (consulté le 17 octobre 2012)
  12. « Griffon - Busch Gardens Williamsburg », sur RollerCoaster DataBase (consulté le 21 juillet 2012)
  13. « Dive Coaster - Chimelong Paradise », sur RollerCoaster DataBase (consulté le 21 juillet 2012)
  14. « Diving Coaster - Happy Valley », sur RollerCoaster DataBase (consulté le 21 juillet 2012)
  15. « Krake - Heide-Park Soltau », sur RollerCoaster DataBase (consulté le 21 juillet 2012)
  16. « unknown - Gardaland », sur RollerCoaster DataBase (consulté le 8 octobre 2014)
  17. « Baron 1898 - Efteling », sur RollerCoaster DataBase (consulté le 8 octobre 2014)
  18. « Valravn - Cedar Point », sur RollerCoaster DataBase (consulté le 2 février 2016)
  19. (se) Erik Göthlin, « Kolla in Lisebergs nya storsatsningar », sur expressen.se, (consulté le 1er octobre 2016)

Annexes

Articles connexes

Liens externes

  • Portail des parcs de loisirs
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.