Magie Faure-Vidot

Magie Faure-Vidot est une poétesse seychelloise d'expression française née en 1958 à Mahé, aux Seychelles[1].

Pour les articles homonymes, voir Faure et Vidot.
Magie Faure-Vidot
Naissance
Victoria (Seychelles)
Activité principale
Distinctions
Seychelles Arts Award (2017), Coupe de la ville de Paris, Lyre d'honneur
Auteur
Langue d’écriture Français, Anglais, Créole seychellois
Genres
Adjectifs dérivés vidotien, -ne

Œuvres principales

  • L'Oasis des mots (2016
  • Rêves créoles (2012
  • Flamme mystique (2011
  • L'âme errante (2003)
  • Un grand cœur triste (1983)

Rôle dans la vie littéraire et récompenses

Elle est membre sociétaire de l'Institut Académique de Paris et de l'Académie Internationale de Lutèce. Elle est lauréate de nombreux prix dont la Coupe de la Ville de Paris (Jacques Chirac), une Lyre d'honneur, six médailles d'argent et plusieurs médailles de bronze aux concours littéraires internationaux[2]. Elle a représenté les Seychelles à plusieurs reprises à l'occasion de rencontres poétiques internationales : VIII. Biennale de Poésie à Liège, au premier Festival inter-régional à La Réunion, à la Journée Internationale de le Poésie à Salazie[3],[4],[5],[6],[7]. Pascale Canova lui consacre un article encyclopédique et la mentionne à de nombreuses reprises dans son livre La littérature seychelloise : Production, promotion, réception, publié en 2006[8]. Après des années passées aux États-Unis, au Liban, en Angleterre, en Italie et en France, elle retourne aux Seychelles.

Son œuvre est analysée dans de nombreux articles théoriques[9],[10],[11].

Elle est la cofondatrice et la codirectrice de la revue électronique Vents Alizés[12],[13] et de la maison d'édition en ligne Edisyon Losean Endyen (avec Károly Sándor Pallai)[14]. Elle publie régulièrement dans la presse locale aussi dont Seychelles Nation et The People. Elle est la directrice de la seule revue littéraire seychelloise, Sipay[15]. Elle s'engage activement aussi dans la vie culturelle[16],[17].

Elle publie des articles théoriques aussi sur les littératures indianocéaniennes dont un compte rendu publié dans la prestigieuse revue de l'Université d'État de Louisiane, Mondes Francophones sur l'ouvrage de Károly Sándor Pallai consacré à la littérature seychelloise[18]. En 2017, ses poèmes ont été publiés dans l'anthologie poétique internationale Amaravati Poetic Prism (Inde). En 2017, elle a reçu le Seychelles Arts Award en littérature pour son œuvre poétique d'importance internationale, ses accomplissements et ses services à la culture et littérature seychelloises[19].

Elle est membre de l'association internationale World Nations Writers Union (WNWU) Kazakhstan[20]. Son texte a été publié dans l'anthologie internationale "Family Eternal Treasure" (2018).

Recueils

  • L'Oasis des mots, Victoria, Edisyon Losean Endyen, 2016.
  • Rêves créoles, Victoria, Edisyon Losean Endyen, 2012.
  • Flamme mystique, Victoria, Yaw Enterprises, 2011.
  • L'âme errante, Victoria, Printec Press Holdings, 2003.
  • Un grand cœur triste, Paris, La Pensée Universelle, 1983.

Interventions

Publications théoriques

  • Une analyse psychologique et philosophique de l’identité dans la poésie seychelloise contemporaine: Károly Sándor Pallai : Subjectivités seychelloises, Mondes Francophones, Université d'État de Louisiane, 2017.


Notes et références

  1. Collectif, Antoinette Fouque, Mireille Calle-Gruber et Béatrice Didier, Le Dictionnaire universel des créatrices, Éditions des femmes, (ISBN 978-2-7210-0651-6, lire en ligne)
  2. « Maggie Faure Médaillée d'Argent », Seychelles Nation, (lire en ligne)
  3. « Poétesses seychelloises »(ArchiveWikiwixArchive.isGoogle • Que faire ?), sur Académie de la Réunion [= ? « Deux poétesses seychelloises à la rencontre des élèves réunionnais », sur Académie de la Réunion, ]
  4. « La poésie de l'Océan Indien célébrée à La Réunion », sur Panapress,
  5. « Îles de l'océan Indien », Carnavalesques, Éditions K'A, no 4, (ISBN 9782910791797, ISSN 1961-4454, résumé)
  6. « Des poètes de la zone océan Indien réunis à La Réunion », Témoignages, (lire en ligne)
  7. « Poètes d'OUTRE-MER - Les Seychelles », sur Lieu commun,
  8. Pascale Canova, La littérature seychelloise : Production, promotion, réception, Paris, L'Harmattan, , 234 p. (ISBN 2-296-01735-5, présentation en ligne)
  9. Károly Sándor Pallai, « Konzigenzon filozofik size poetik : Horizons herméneutiques et notes phénoménologiques sur la poésie seychelloise », Revue d’Études Françaises, Budapest, ELTE, no 17, , p. 121-136 (ISSN 1416-6399, lire en ligne) (aussi sur Potomitan)
  10. (en) Károly Sándor Pallai, « Paradigms Of Space And Corporeity In The Contemporary Poetry Of The Seychelles », dans Vilmos Bárdosi (éd.), Tanulmányok : Irodalomtudományi Doktori Iskola (Asteriskos 3.), Budapest, ELTE, (lire en ligne), p. 171-181
  11. Károly Sándor Pallai, « Genres et généricité dans la poésie seychelloise contemporaine », Mondes Francophones, Université d'État de Louisiane, (ISSN 2325-1506, lire en ligne)
  12. « Vents Alizés », sur Ent'revues
  13. Stéphane Hoarau, « Vents Alizés : une nouvelle revue littéraire », Mondes Francophones, Université d'État de Louisiane, (lire en ligne)
  14. « Rezireksyon mityel dan lalang », Seychelles Nation, (lire en ligne)
  15. « Sipay : revue seychelloise de poésie », sur Catalogue Stanford SearchWorks
  16. (en) « Letter to the Editor », Seychelles Nation, (lire en ligne)
  17. (en) « Individual Sponsors », sur Seychelles University Foundation
  18. « Une analyse psychologique et philosophique de l’identité dans la poésie seychelloise contemporaine: Károly Sándor Pallai : Subjectivités seychelloises », Mondes Francophones, (lire en ligne)
  19. (en) « Seychelles' Top Artists Honoured », Seychelles Nation, vol. XXXIX, no 231, , p. 4 (ISSN 1659-7001)
  20. « Magie Faure official member of World Nations Writers Union Kazakhstan », Seychelles Nation, (lire en ligne)
  21. « Magie FAURE-VIDOT, poétesse des Seychelles vient à la rencontre des élèves de 409 », sur Canal l'Oasis

Voir aussi

Bibliographie

Études critiques, essais

  • Károly Sándor Pallai, Subjectivités seychelloises : Identité et insularité dans la poésie seychelloise contemporaine, Pécs, Presses de l'Université de Pécs, coll. « Acta Romanica Quinqueecclesiensis », , 113 p. (ISBN 978-963-429-114-5)
  • Károly Sándor Pallai, « Genres et généricité dans la poésie seychelloise contemporaine », Mondes Francophones, Université d'État de Louisiane, (ISSN 2325-1506, lire en ligne)
  • (crs) Károly Sándor Pallai, « Lapoezi kontanporen seselwa Lalang ek dimansyon pliriyel », Vents Alizés, no zéro, , p. 233-242 (aussi sur Potomitan)
  • Károly Sándor Pallai, « Mondes multiples, chiralité: langues, langages et systémique dans la poésie seychelloise contemporaine », dans Vilmos Bárdosi (éd.), Tanulmányok : Irodalomtudományi Doktori Iskola (Asteriskos 1.), Budapest, ELTE, , p. 253-266 (aussi sur Potomitan)
  • Károly Sándor Pallai, « Konzigenzon filozofik size poetik : Horizons herméneutiques et notes phénoménologiques sur la poésie seychelloise », Revue d’Études Françaises, Budapest, ELTE, no 17, , p. 121-136 (ISSN 1416-6399, lire en ligne) (aussi sur Potomitan)

Articles

  • « Maggie Faure Vidot récidive avec L'Ame errante », Seychelles Nation, (lire en ligne)
  • « Seychellois à l'Honneur - Maggie Faure en argent », Seychelles Nation, (lire en ligne)
  • « Mention Bien pour Maggie Faure-Vidot », Seychelles Nation, (lire en ligne)

Liens externes

Site de l'auteure

  • Portail de la poésie
  • Portail des Seychelles
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.