Magnus II de Brunswick-Lunebourg

Magnus II (1328), dit « au Collier » (Torquatus), est prince de Brunswick-Wolfenbüttel et de Lunebourg de 1369 à sa mort.

Pour les articles homonymes, voir Magnus.
Magnus II de Brunswick-Lunebourg
Titre de noblesse
Duc
Biographie
Naissance
Décès

Leveste (d)
Activité
Aristocrate
Famille
Père
Mère
Sophie de Brandebourg (en)
Fratrie
Albert II de Brunswick-Wolfenbüttel (en)
Ludovic de Brunswick (d)
Conjointe
Catherine d'Anhalt-Bernbourg (d) (de à )
Enfants
Henri Ier de Brunswick
Mathilde de Brunswick-Lunebourg (d)
Élisabeth de Brunswick-Wolfenbüttel (d)
Hélène de Brunswick-Lunebourg-Wolfenbüttel (d)
Otto von Braunschweig (d)
Helen von Braunschweig (d)
Agnes II von Braunschweig (d)
Elisabeth von Braunschweig (d)
Agnès Ire de Brunswick-Lunebourg (d)
Othon de Brunswick-Lunebourg (d)
Agnès II de Brunswick-Lunebourg (en)
Sophie de Brunswick-Lunebourg (d)
Bernard Ier de Brunswick-Lunebourg
Catherine Élisabeth de Brunswick-Lunebourg (en)
Frédéric Ier de Brunswick-Wolfenbüttel
Maud von Braunschweig (d)
blason

Biographie

Fils de Magnus Ier de Brunswick-Wolfenbüttel, il est également l'héritier désigné de Guillaume II de Brunswick-Lunebourg, qui n'a pas de fils. Les deux hommes meurent en 1369, et Magnus hérite des deux principautés. Toutefois, l'empereur Charles IV considère que le Lunebourg revient à l'empire avec l'extinction de sa lignée, et il l'attribue aux princes ascaniens Albert et Venceslas de Saxe-Wittemberg. Magnus refuse de s'effacer : c'est le début de la guerre de succession du Lunebourg.

En 1370, plusieurs villes, dont Lauenbourg, Uelzen et Hanovre, font acte d'allégeance aux Ascaniens, même si Magnus II parvient non sans peine à conserver parmi ses alliés la ville de Brunswick. Il est tué au combat à Leveste le .

Descendance

En 1356, Magnus II épouse Catherine (morte en 1390), fille du prince Bernard III d'Anhalt-Bernbourg. Dix enfants sont nés de cette union :

  • Portail du Saint-Empire romain germanique
  • Portail du Moyen Âge
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.