Maiolo

Maiolo (Maiul en dialecte romagnol) est une commune italienne de moins de 1 000 habitants, située dans la province de Rimini, dans la région Émilie-Romagne.

Maiolo
Administration
Pays Italie
Région Émilie-Romagne 
Province Rimini 
Code postal 61010
Code ISTAT 099022
Préfixe tel. 0541
Démographie
Population 846 hab. (31-12-2009[1])
Densité 33,73 hab./km2
Géographie
Coordonnées 43° 52′ 00″ nord, 12° 19′ 00″ est
Superficie 2 400 ha = 24 km2
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Émilie-Romagne
Maiolo
Géolocalisation sur la carte : Italie
Maiolo
Géolocalisation sur la carte : Italie
Maiolo
Liens
Site web www.comune.maiolo.rn.it

    Le village fait partie de la région historique du Montefeltro.

    Géographie

    La commune s’élève à 590 mètres d’altitude dans la haute vallée du Marecchia, sur les pentes septentrionales du mont Carpegna. Elle est composée de petits bourgs mineurs disséminés le long de la route provinciale.
    En direction du sud-est se trouve le mont de Maioletto, dont la cime est garnie des restes d’un ancien bastion polygonal. En arrière-plan on aperçoit les forteresses de San Leo et de Saint-Marin, puis la mer Adriatique et les cités balnéaires de la Riviera romagnole.
    Comme tout le territoire du Montefeltro, Maiolo se trouve dans une zone de moyenne sismologie et autres risques de glissements de terrain et d’éboulements.

    Climat

    En hiver, le climat est du type Apennins avec des hivers froids et humides, surtout quand souffle le libeccio ; vent violent de secteur sud-ouest. À l’opposé, la bora apporte les perturbations d’origine sibérienne.
    En été, le climat est très chaud et sec, avec précipitations possibles.
    Les printemps et automnes sont frais et pluvieux.

    Histoire

    Des traces écrites sur la rocca de Maioletto remonte à 962 et vers le XIe siècle elle appartenait au Saint-Siège qui inféoda le monastère de San Donato di Pubbiano di Gubbio, lequel la céda en 1308 à la noble maison des Faggiolani di Casteldelci, puis tomba entre les mains de la maison de Montefeltro d'Urbino.
    La rocca fut détruite à la suite d’un orage qui toucha la poudrière en 1639. Les fortifications servirent pendant les longues guerres entre les Malatesta (famille), ducs de Rimini et les Montefeltro, ducs d’Urbino.
    Après plusieurs jours de pluie incessante, un glissement de terrain détruisit le bourg fortifié de Majolo dans la nuit du .
    Initialement, en 1860, lors de l'unification de l'Italie, Maiolo fut rattachée à la région des Marches (province de Pesaro et Urbino). Ce n'est que tout récemment, le , qu'elle en a été détachée, conjointement avec six autres communes[2] du Haut-Valmarecchia, en application des résultats d'un référendum tenu les 17 et , pour être rattachée à l'Émilie-Romagne. Sur cette modification territoriale, pourtant pleinement entrée en vigueur, a pesé jusqu'au le recours de la région des Marches devant la Cour constitutionnelle, qui l'a rejeté pour inadmissibilité, vue son absence de fondement, n'ayant violé ou enfreint aucune loi.

    Administration

    Les maires successifs
    Période Identité Étiquette Qualité
    08/06/2009 En cours Marcello Fattori Liste civique  
    Les données manquantes sont à compléter.

    Hameaux

    Communes limitrophes

    Montecopiolo, Novafeltria, Pennabilli, San Leo, Talamello

    Population

    Évolution de la population en janvier de chaque année

    1861 1901 1921 1951 1961 1971 1981 1991 2001
    1 0621 5221 7371 6601 197874811802809
    2011 - - - - - - - -
    854--------

    Monuments et lieux d’intérêt

    • Maioletto, le bourg actuel et les restes de la rocca en position panoramique sur le piton rocheux.
    • La chiesa di San Biagio, dans le bourg de Sant'Apollinare (abside du XVIe siècle et un bénitier du XVe siècle).
    • La chiesa di Santa Maria d'Antico,

    Économie

    Le tourisme orienté vers la gastronomie par la présence d’un agritourisme dans le hameau de Boscara et la sylviculture qui reste la seule activité économique de la commune.

    Événements et fêtes

    • la fête du pain au mois de juin ; réactivation des anciens fours à pain et dégustation des spécialités de la zone.
    • La « Fête du retour », en août, qui consiste à faire tourner dans la commune, pendant une journée, les personnes qui ont émigré du territoire communal.

    Sources

    Note

    1. (it) Popolazione residente e bilancio demografico sur le site de l'ISTAT.
    2. Les six autres communes détachées de la province de Pesaro et Urbino en 2009 et rattachée à celle de Rimini sont : Casteldelci, Novafeltria, Pennabilli, San Leo, Sant'Agata Feltria et Talamello.

    Liens internes

    Liens externes

    • Portail de l'Émilie-Romagne
    Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.