Maire de Madrid

Le maire de Madrid (en espagnol, alcalde de Madrid) est la personne élue qui dirige la municipalité de la ville de Madrid.

Maire de madrid
(es) Alcalde de Madrid


Titulaire actuel
José Luis Martínez-Almeida
depuis le

Création 1820
Mandant Conseil municipal
Durée du mandat 4 ans
Premier titulaire Pedro Sainz de Baranda
Résidence officielle Palais des Communications, place de Cybèle, Madrid
Site internet http://www.madrid.es

Histoire

Initialement, Henri III institue en 1393 la charge de corrégidor en Castille qui est mise définitivement en application par les Rois catholiques en 1480. Le corrégidor dépend alors directement du président du Conseil de Castille et sa juridiction s'étend sur tous les lieux du « corregimiento » de Madrid, qui comprend non seulement la ville, mais aussi 36 autres lieux de population aux environs de Madrid[1]; en 1746, Ferdinand VI supprime la charge, nommant à sa place un gouverneur politique et militaire[2], mais il annule cette réforme dès l'année suivante[3].

Pendant le triennat libéral de 1820 à 1823, il est remplacé par un maire (alcade) constitutionnel. Le corrégidor revient ensuite jusqu'en 1833, date à laquelle il est remplacé définitivement par un maire élu ou nommé selon les périodes.

Avec la division territoriale de 1833 (es), la charge de corrégidor est remplacée par celle d'alcade, laquelle s'est maintenue jusqu'à nos jours à l'exception de deux périodes : durant la dictature de Primo de Rivera entre 1923 et 1930 et après la révolution de 1934, quand les municipalités sont suspendues en Espagne. La charge des administrations locales est alors confiée à une commission de gestion créée dans ce but. Pendant la période franquiste, les maires sont nommés par le pouvoir politique. Enfin, depuis 1979, le maire est élu par le conseil issu des élections municipales qui se déroulent tous les quatre ans.

Liste

Les noms des corrégidors et alcades issus de la noblesse sont accompagnés de leurs titres de noblesse, par lesquels ils sont habituellement connus dans l'historiographie espagnole.

Début' Alcade Notes
Ancien Régime: Corrégidors
........
1472Diego Cabeza de Vaca
1473Fernando Gómez de Ayala
1477Juan de Bobadilla
1478Alonso de Heredia
1479Rodrigo de Mercado
1483Juan de Torres
1484Antonio García de la Cuadra
1485Alonso del Águila
1487Juan Pérez de Barradas
1487Pedro Suárez de Frías
1491Tristán de Silva
1492Juan de Valderrama
1494Licenciado[4] Cristóbal de Toro
1499Alonso Martínez de Angulo
1503Licenciado[4] Lorenzo de Maldonado
1506Pedro Vélez de Guevara
1508Sancho Pérez Machuca
1510Francisco de Nero
1510Pedro Vaca
1514Pedro Conrella
1516Alonso de Castilla
1518Juan de Guevara
1520Licenciado[4] Astudillo
1521Martín Acuña
1522Juan Manrique de Luna
1528Pedro Ordóñez de Villaquirán
1531Antonio Vázquez de Cepeda
1535Pedro de Quijada
1535Marcos de Barrionuevo
1537Sancho de Córdoba
1540Doctor Suárez de Toledo
1541Pedro Núñez de Avellaneda
1543Licenciado[4] Antonio de Mena
1544Alonso de Tovar
1547Licenciado[4] Alfaro
1548Juan de Acuña
1551Licenciado[4] Céspedes de Oviedo
1557Licenciado[4] Arévalo
1559Ruy Barba Coronado
1560José de Beteta
1561Francisco Argote
1563Ruiz de Villaquirán
1565Francisco de Sotomayor
1567Doctor Fernia
1569Antonio de Lugo
1573Lázaro de Quiñones
1575Licenciado[4] Martín de Espinosa
1579Luis Gaitán de Ayala1re fois.
1583Alonso de Cárdenas
1587Luis Gaitán de Ayala2e fois.
1592Rodrigo de Ayala
1599Mosén Ruiz de Bracamonte
1602Licenciado[4] Silva de Torres
1607Gonzalo Manuel
1612Pedro de Guzmán
1618Pedro de Villasis, comte d'Argamasilla
1622Juan de Castro y Castilla, comte de Montalbo1re fois. Nommé à seulement 18 ans.
1625Francisco de Brizuelas y Cárdenas
1630Nuño de Mújica
1634Pedro Fernández de Velasco y del Campo, comte de la RevillaMort en charge.
1636Juan de Castro y Castilla, comte de Montalbo2e fois.
1638Juan Antonio Freile de Arellano
1641Francisco Arévalo de Zuazo
1644Álvaro Queipo de Llano y Valdés, vicomte de Matarrosa1re fois.
1649Íñigo Fernández de Córdoba y Mendoza, comte de Torralva
1649Luis Jerónimo de Contreras, vicomte de La LagunaPlus tard il est fait comte de Cobatillas.
1654Álvaro Queipo de Llano y Valdés, vicomte de Matarrosa2e fois.
1657Martín de Arrese Girón, marquis de Casares
1664Alonso de Navarra y Haro
1666Francisco de Herrera Enríquez, marquis de Ugena1re fois.
1672Baltasar de Rivadeneira Zúñiga, marquis de la Vega
1678Francisco de Herrera Enríquez, marquis de Ugena2e fois.
1682Gutierre Bernardo de Quirós y de las Alas, marquis de Camposagrado
1683Lorenzo de Villavicencio y Benítez, marquis de Valhermoso
1690Francisco Ronquillo Briceño, marquis de Villanueva de las Torres1re fois.
1694Francisco Nieto de Silva y Loaisa, comte de Arco et de Guaro
1697Francisco de Vargas y Lezama
1699Francisco Ronquillo Briceño, marquis de Villanueva de las Torres2e fois, par acclamation populaire après l'émeute des chats.
1703Fernando de Matanza Corcuera, marquis de Fuente Pelayo
1707Alonso Pérez de Saavedra y Narváez, comte de la Jarosa1re fois.
1710Antonio Sanguineto y Zayas
1713Alonso Pérez de Saavedra y Narváez, comte de la Jarosa2e fois.
1715Francisco Antonio de Salcedo y Aguirre, marquis de VadilloMort en charge.
1729José de PasamonteIntérimaire.
1730Martín González de Arce
1731Urbano de Ahumada y Guerrero, marquis de Monte Alto
1746Antonio Pedro de Nolasco y Lanzón, comte de Maceda et de TaboadaFerdinand VI supprime la charge de corrégidor, créant celle de gouverneur politique et militaire[5].
1747Antonio de Heredia y Bazán, marquis del RafalLe gouvernement politique et militaire est supprimé et on rétablit la charge de corrégidor[6]. Mort en charge.
1753Juan Francisco de Luján y Arce
1765Alonso Pérez DelgadoMort en charge.
1776Andrés Gómez de la Vega
1777José Antonio de Armona y Murga
1792Juan de Morales Guzmán y Tovar
1803José Urbina
1805José de Marquina Galindo
1808Pedro de Mora y Lomas
1810Dámaso de la Torre
1811Manuel García de la Prada
1812Juan Antonio Pico
1812Manuel Arizcún y Horcasitas, marquis de Iturbieta1re fois.
1812Carlos Pando y Álava, comte de VillapaternaIl fuit à Cadix devant l'arrivée des Français.
1812Pedro Sainz de Baranda y Gorriti1re fois.
1812Magín Ferrer
1812Frutos Álvarez Benito
1813Manuel Arizcún y Horcasitas, marquis de Iturbieta2e fois.
1813Pedro Sainz de Baranda y Gorriti2e fois.
1814comte de Moctezuma
1814Juan de Mata Garro Robles, marquis de las Hormazas
1816José Manuel Arjona y Cuba
Triennat libéral: Alcades constitutionnels
1820Pedro Sainz de Baranda y Gorriti3e fois.
1820Rodrigo de Aranda
1820Félix Ovalle
1820José Pío de Molina1re fois.
1821Fernando Mª Pérez del Pulgar y Velázquez, comte de Clavijo
1821Hilario de Mendinueta, comte de Goyeneche
1822José Gabriel de Silva y Bazán, marquis de Santa Cruz
1822Ramon Casella
1822Cayetano Rubio
1822Miguel Nájera
1822Arias Gonzalo de Mendoza
1823Jose Pío de Molina2e fois.
1823Luis Beltrán de Leo
Décennie abominable: Corrégidors
1824Joaquín Lorenzo Mozo
1824León de la Cámara Cano
1828Tadeo Ignacio Gil
1830Domingo María de Barrafón
1834Pedro Manuel Velluti López de Ayala, marquis de Falces
1835Jose María Galdeano
1835Joaquín Vizcaíno, marquis viudo de Pontejos
La charge de corrégidor est supprimée et remplacée par celle d'alcade constitutionnel.
1836Juan Losaña
1837Manuel María Basualdo
1837Juan Bautista del Llano
1838Victor López Molina
1838Manuel Ruiz Oganio
1839Tomás Fernández Vallejo
1839Luis Osenalde
1840Salustiano de Olózaga Almandoz
1840Joaquín María de Ferrer y Cafranga
1840Francisco Javier Ferro Mateo
1841Tomas de Linacero[7]
1842Tomas de Linacero
1842José Justiniani Ramírez de Arellano, marquis de Peñaflorida
1843Juan de Dios Álvarez Mendizábal
1843Ignacio de Olea
1843Jacinto Félix Doménech
1843Manuel de Larrain
1844Joaquín José de Muro y Vidaurreta, marquis de Someruelos
1844Manuel de Bárbara
1845Pedro Colón de Toledo y Ramírez de Baquedano, duc de Veragua
1846Jose Laplana
1847Angel García Arista y García de Tejada, comte de Vistahermosa
1848Francisco de Borja de Silva Bazán, marquis de Santa Cruz
1851Luis Piernas
1852Francisco Javier de Quinto y Cortés, comte de Quinto
1854José Seco Baldor
1855Valentín Ferraz y Barrau
1857Jacobo Fitz-James Stuart y Ventimiglia, duc de Berwick et de Alba
1857Carlos Marfori
José Isidro Osorio y Silva-Bazán, duc de Sesto
José Mesía Pando, duc de Tamames
Francisco Javier Arias Dávila y Matheu, comte de Puñonrostro
José María Diego de León, comte de Belascoain
Jose Ramón Osorio
1865José Mariano Quindós y Tejada, marquis de San Saturnino
1866Juan Bautista Cabrera y Bernuy, marquis de Villaseca
1867José Nieulant y Sánchez Pleites, marquis de Villamagna
1867Francisco Caballero y Rozas, marquis viudo de Villar1re fois.
Sexenio Democrático et Première République
1868Nicolás María RiveroDu Parti démocratique.
1870Manuel María José de Galdo
1870Fernando Hidalgo Saavedra
1872Ángel Carvajal y Fernández de Córdoba, marquis de Sardoal1re fois.
1872Carlos María Ponte
Simeón Ávalos
1873Pedro Menéndez Vega
1873Pedro Bernardo Orcasitas
1874Ángel Carvajal y Fernández de Córdoba, marquis de Sardoal2e fois.
Restauration de la monarchie
Francisco de Borja Queipo de Llano (es), comte de TorenoDescendant du vicomte de Matarrosa, corrégidor en 1647.
Luis Martos y Potestad, comte de Heredia Spínola
Francisco Caballero y Rozas (es), marquis de Torneros2e fois.
José Abascal y Carredano (es)1re fois.
Estanislao Urquijo y Landaluce (es), marquis de Urquijo
Pedro Martínez LunaIntérimaire.
1884Gonzalo de Saavedra y Cueto, marquis de Bogaraya
1885Alberto Bosch y Fustegueras (es)1re fois.
1885José Abascal y Carredano (es)2e fois.
1889Andrés Mellado (es)
1890Cayetano Sánchez Bustillo (es)
1890Narciso García Loygorri y Rizo, duc de VistahermosaFils du comte de Vistahermosa, alcade en 1847.
1890Faustino Rodríguez San Pedro (es)
1891Alberto Bosch y Fustegueras (es)2e fois.
1892Francisco de Cubas y González Montes (es), marquis de Cubas
1892Nicolás de Peñalver y Zamora (es), comte de Peñalver1re fois.
Manuel Mariátegui y Vinyals (es), comte de San Bernardo
1894Santiago de Angulo Ortiz de Traspeña (es)
1894Álvaro de Figueroa y Torres, comte de RomanonesLibéral, 1re fois.
Nicolás de Peñalver y Zamora (es), comte de Peñalver2e fois.
Eduardo Rojas Alonso, comte de Montarco
1896Joaquín Sánchez de Toca CalvoConservateur, 1re fois.
Álvaro de Figueroa y Torres, comte de Romanones2e fois.
Ventura García Sancho Ibarrondo (es), marquis de Aguilar de CampooConservateur. Il est passé au ministère des affaires étrangères.
Manuel Allendesalazar MuñozConservateur.
Mariano Fernández de Henestrosa (es), duc de Santo Mauro
Alberto Aguilera y Velasco (es)Libéral, 1re fois.
Vicente Cabeza de Vaca y Fernández de Córdoba (es), marquis de PortazgoConservador.
Salvador Bermúdez de Castro y O'Lawlor (es), marquis de LemaConservateur.
Gonzalo de Figueroa y Torres, comte de Mejorada del Campo
Eduardo Vincenti y Reguera (es)Libéral, 1re fois.
Alberto Aguilera y Velasco (es)Libéral, 2e fois.
1907Eduardo Dato e IradierConservador.
Joaquín Sánchez de Toca CalvoConservateur, 2e fois.
Nicolás de Peñalver y Zamora (es), comte de Peñalver3e fois
Alberto Aguilera y Velasco (es)Libéral, 3e fois.
José Francos Rodríguez (es)1re fois.
Joaquín Ruiz JiménezLibéral, 1re fois.
Eduardo Vincenti y Reguera (es)2e fois.
Luis Marichalar y Monreal (es), vicomte de EzaConservateur. Démissionne de sa charge.
Carlos Prats y Rodríguez de Llano
José del Prado Palacio (es)Conservateur, 1re fois.
Joaquín Ruiz Jiménez2e fois.
Martín Rosales Martel, duc de Almodóvar del ValleLibéral.
Luis Silvela CasadoLibéral. 1re fois.
José del Prado Palacio (es)2e fois.
Fernando Barón y Martínez de Agulló, comte de Colombí
José Francos Rodríguez (es)2e fois.
Luis Silvela Casado2e fois.
Luis Garrido Juaristi (es)
Ramón Rivero de Miranda, comte de Limpias
Alfredo Serrano Jover
Álvaro de Figueroa y Alonso Martínez (es), marquis de VillabrágimaFils du comte de Romanones, alcalde en 1894.
José María Garay, comte del Valle Suchil
Joaquín Ruiz Jiménez3e fois.
Faustino Nicoli
Dictature de Primo de Rivera
Alberto Alcocer y Ribacoba (es)1re fois.
Joaquín Fernández de Córdoba y Osuna, duc de Arion (es)Nommé, refuse la charge.
García RodrigoIntérimaire.
Fernando Suárez de Tangil y Angulo, comte de Vallellano
Emilio AntónAlcalde provisoire.
Manuel Semprún y Pombo (es)
Rafael Carlos Gordon Arístegui, comte de MirasolIntérimaire.
José María de Aristizábal Manchón (es)
José María de Hoyos y Vinent de la Torre O’Neill (es), marquis de Hoyos
1931Joaquín Ruiz Jiménez4e fois.
Seconde République
Pedro Rico López (es)Militant de l'Action républicaine, il est candidat de la Conjonction républicano-socialiste et élu aux élections de 1931.
José Martínez de VelascoDu Parti Agraire. Après la révolution de 1934, les municipalités sont suspendues.
octobre 1934Rafael Salazar Alonso (es)Parti républicain radical. Il démissionne à la suite d'un scandale.
octobre 1935Sergio Álvarez de Villamil (es)
Pedro Rico López (es)Membre de l'Unión Republicana, il est exilé au début de la guerre. Après le triomphe du Front populaire, les municipalités sont rétablies.
Cayetano Redondo Aceña (es)PSOE.
Rafael Henche de la Plata (es)PSOE, il est exilé et emprisonné durant la guerre.
Melchor Rodríguez GarcíaCNT-FAI
Alcades durant le franquisme.
1939Alberto Alcocer y Ribacoba (es)2e fois.
1946José Moreno Torres (es), comte de Santa Marta de Babio
1952José Finat y Escrivá de Romaní (es), comte de Mayalde
1965Carlos Arias Navarro, marquis de Arias NavarroEn 1973, il quitte sa charge pour celle de ministre de l'Intérieur.
1973Miguel Ángel García-Lomas Mata (es)
Maires durant la transition démocratique.
1976Juan de Arespacochaga y de Felipe (es)
1978José Luis Álvarez y ÁlvarezIl démissionne pour se présenter aux élections pour l'UCD.
1979Luis María Huete y Morillo (es)Adjoint du précédent, intérimaire.
Maires élus depuis 1979.
Enrique Tierno GalvánMembre du PSOE, il est réélu en 1983 et meurt en fonction.
Juan BarrancoIl est destitué par une motion de censure.
Agustín Rodríguez SahagúnMembre du CDS, il est investi après la motion de censure contre Barranco.
José María Álvarez del ManzanoMembre du PP, il est réélu en 1995 et 1999.
Alberto Ruiz-Gallardón JiménezMembre du PP, il est réélu en 2007 et 2011. Il démissionne la même année pour devenir ministre de la Justice[8].
Manuel Cobo Vega (es)Maire par intérim.
Ana María Botella SerranoMembre du PP[9]. Élue en cours de mandat, elle est la première femme maire de Madrid.
Manuela CarmenaÉlue sous l'étiquette Maintenant, Madrid[10], elle le premier maire de gauche depuis 1989.
José Luis Martínez-AlmeidaMembre du PP. Élu avec le soutien de Ciudadanos et Vox[11].

Chronologie depuis 1979

José Luis Martínez-AlmeidaManuela CarmenaAna Botella SerranoAlberto Ruiz-GallardónJosé María Álvarez del ManzanoAgustín Rodríguez SahagúnJuan BarrancoEnrique Tierno Galván

Honneurs

Les maires de Madrid et de Barcelone sont désignés par la qualification « Son Excellence »[12].

Notes et références

  1. (es) CSIC : Etnología de las Comunidades Autónomas, pág. 404.
  2. (es) Décret de septembre 1746.
  3. (es) Décret royal de 1747.
  4. Licencié, détenteur d'une licence, probablement délivrée par les écoles de Salamanque
  5. (es)Décret de septembre 1746.
  6. (es)Décret royal de 1747.
  7. (es) El clamor público, 12 juin 1855 Entierro de Tomas de Linacero: «El ultimo cargo que desempeñó fue el de alcalde constitucional de Madrid en los años 1841 y 42, habiendo prestado con su celo, aptitud y actividad grandes servicios».
  8. (es) europapress, « Gallardón y el resto de ministros juran su cargo ante el Rey »,
  9. (es) El Mundo, « Ana Botella, nueva alcaldesa de Madrid con los votos del Partido Popular »,
  10. FranceTV Info, « Manuela Carmena, l'ex-"juge rouge" devenue maire de Madrid »,
  11. (es) « El popular Martínez-Almeida, alcalde de Madrid con los votos de Ciudadanos y Vox », El Confidencial, (lire en ligne, consulté le 15 juin 2019)
  12. (es) Real decreto 781/1986, título II, cap. 19.

Sources

Voir aussi

Articles connexes

  • Portail de la politique
  • Portail de Madrid et sa communauté
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.