Maison de Rohan-Chabot

La maison de Rohan-Chabot est une famille subsistante de la noblesse française, implantée en Île-de-France depuis 1645. Elle est issue du mariage en 1645 de son fondateur, Henri Chabot, avec l'héritière du duché de Rohan. Elle forme la branche ainée de la famille de Chabot, originaire du Poitou.

Pour les articles homonymes, voir Rohan, Chabot et Familles de Rohan.


Maison de Rohan-Chabot

Armes

Blasonnement Écartelé : aux 1 et 4, de gueules à 9 mascles d'or posés 3, 3, 3, qui est Rohan ; aux 2 et 3, d'or à 3 chabots de gueules posés en pal, qui est Chabot[1]
Période 1645 - XXIe siècle
Pays ou province d’origine Poitou
Île-de-France
Demeures Château de Josselin
Preuves de noblesse
Admis aux honneurs de la Cour 14 fois de 1732 à 1788[1]

Origines et histoire

La maison de Rohan-Chabot a pour auteur Henri Chabot (1616-1655), seigneur de Saint-Aulaye, fils de Charles Chabot, seigneur de Saint-Gelais, de Saint-Aulaye, cadet de la branche de Jarnac, et d'Henriette de Lur, qui épousa en 1645 Marguerite de Rohan (1617-1684), fille unique et héritière d'Henri II de Rohan, premier duc de Rohan (1603)[1],[2].

À la suite de son mariage, Henri Chabot fut créé duc de Rohan et pair de France en 1648 par Mazarin, sous le règne de Louis XIV[1].

Généalogie

Personnalités

Les ducs de Rohan

Autres personnalités

Armes

Blasonnement :
Écartelé : aux 1 et 4, de gueules à neuf macles d'or posés 3, 3, 3 (qui est Rohan) ; aux 2 et 3, d'or à trois chabots de gueules posés en pal (qui est Chabot)[1].

Titres

La famille de Rohan-Chabot reçut les titres suivants[1] :

  • Duc de Rohan et pair de France par lettres patentes de décembre 1648, confirmé en 1704
  • Comte de l'Empire (1810)
  • Pair de France héréditaire (1814 et 1815)
  • Duc-pair (1817)
  • Duc de Ravese par bref pontifical du (éteint en 1964)

L'héritier du titre de duc de Rohan porte par tradition le titre de prince de Léon du vivant de son père[1] (titre de courtoisie pris au XVIe siècle par la famille de Rohan à cause de la possession de la seigneurie de Léon, qui cependant au Moyen-Âge ne portait que le titre de vicomté[4]).

Portraits

Notes et références

Références

  1. Fernand de Saint-Simon, Etienne de Séréville, Dictionnaire de la noblesse française, , p. 870
  2. Henri Jougla de Morenas, Grand Armorial de France, t. 2, Paris (lire en ligne), p. 366
  3. Henri Frotier de La Messelière, Filiations Bretonnes, tome 1, p. 546, St-Brieuc, 1912
  4. Bulletin de la Société héraldique et généalogique de France, (lire en ligne), p. 275

Notes

    Bibliographie

    • Fernand de Saint-Simon, Etienne de Séréville, Dictionnaire de la noblesse française, , p. 870
    • Henri Jougla de Morenas, Raoul de Warren, Grand Armorial de France, t. 2 (lire en ligne), p. 366.
    • Gustave Chaix d'Est-Ange, Dictionnaire des familles françaises anciennes ou notables à la fin du XIXe siècle, t. IX, (lire en ligne), p. 174-179.
    • Régis Valette, Catalogue de la noblesse française au XXIe siècle, Robert Laffont,
    • Georges Martin, Histoire et généalogie des maisons de Chabot et de Rohan-Chabot, 1996, Lyon, l'auteur, 256 p. ill.

    Voir aussi

    Articles connexes

    • Portail de la généalogie
    • Portail de l’Île-de-France
    • Portail du royaume de France
    Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.