Malais (peuple)

On appelle Malais (orang Melayu) les populations de la côte est de l'île indonésienne de Sumatra, des îles Riau, également indonésiennes, du littoral de l'île de Bornéo, de la péninsule Malaise, de Singapour et du sud de la Thaïlande (provinces de Yala, Pattani, Narathiwat et Songkhla) qui parlent des langues appartenant au groupe linguistique dit « malais ».

Pour les articles homonymes, voir Malais.
Malais
Les princes des sultanats de Deli, Langkat et Serdang à l'époque des Indes néerlandaises

Populations significatives par région
Brunei 0,25 million (2006)[1]
Indonésie 6,9 millions (2000)[2]
Malaisie 12,3 millions (2006)[3]
Singapour 0,45 million (2000)[4]
Thaïlande 1,9 million (2006)[5]
Population totale 22.000.000
Autres
Langues malais
Religions islam sunnite (à plus de 99 %)
Ethnies liées (entre autres) Kerinci, Minangkabau

Toutefois, le fait de parler une langue appartenant à ce groupe linguistique ne suffit pas à caractériser un Malais. C'est évident pour les locuteurs de langues classées « Trade Malay » (« malais du commerce »). Mais des populations voisines des Malais, comme les Minangkabau de l'ouest de Sumatra ou les Musi de la région de Palembang dans le sud de Sumatra, ne se considèrent pas comme "Malais" qui est en l'occurrence un terme identitaire.

Il faut en outre insister sur le fait que les Malais n'habitent pas uniquement la péninsule Malaise, qui n'est d'ailleurs pas le territoire d'origine des Malais. Malayu désignait d'ailleurs un royaume de l'est de Sumatra, dont le nom est attesté par des textes chinois dès le VIIe siècle[réf. nécessaire].

Le nom de "Malaisie" (Tanah Melayu), d'un point de vue malaisien, désigne uniquement la partie malaisienne de la péninsule de Malacca. Mais en français, "Malaisie" désigne aussi la fédération (Persekutuan Malaysia), qui outre la péninsule, comprend les États de Sabah et Sarawak dans le nord de Bornéo (le nom local de la fédération est « Malaysia »). Le nom "Malaisie" a pour origine l'expression "Malaisie britannique" (en anglais British Malaya), créée au XIXe siècle pour désigner les sultanats de la péninsule sous protectorat britannique, et pour les distinguer des sultanats malais de Sumatra et du sud de Bornéo, sous souveraineté néerlandaise.

Annexes

Bibliographie

  • (en) Leonard Y. Andaya, « The Search for the ‘Origins’ of Melayu » in Journal of Southeast Asian Studies, 2001, 32
  • (en) Maznah Mohamad et Syed Muh Khairudin Aljunied (dir.), Melayu : The politics and Paradoxes of Malayness, NUS Press, Singapour, 2013, 370 p. (ISBN 978-9971-69-555-2)
  • (en) Anthony Reid, « Understanding Melayu (Malay) as a Source of Diverse Modern Identities », in Journal of Southeast Asian Studies, 2001

Articles connexes

Liens externes

Notes et références

  • Portail de l’anthropologie
  • Portail du monde malais
  • Portail de l’Indonésie
  • Portail de Singapour
  • Portail de la Thaïlande
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.