Marcel Giuglaris

Marcel Giuglaris est un journaliste et écrivain français spécialiste du Japon et de l'Extrême-Orient, né à Nice le et mort à Paris le .

Marcel Giuglaris
Biographie
Naissance
Décès
(à 87 ans)
Paris
Nationalité
Activité

Biographie

Journaliste à L'Opinion économique et financière, il s'installe au Japon en octobre 1951[1]. Il reste pendant plus de trente ans en Asie, collaborant à divers journaux comme Paris-Presse, France-Soir, Le Figaro ou Le Point, ainsi qu'à Europe 1. Correspondant de guerre, il échappe à un attentat durant le conflit au Viêt Nam lors d'une rencontre avec un cadre viet-cong[2].

Délégué d'Unifrance Films, il fonde en 1959 à Tokyo le Festival du film français qui contribuera largement au développement de la présence du cinéma français au Japon.

Bibliographie

  • Monsieur l'honorable poupée : aventures au Japon d'un Français en kimono, Robert Laffont, 1954
  • Le Cinéma japonais (1896-1955), avec Shinobu Giuglaris, éd. du Cerf, 1956
  • Le Japon perd la guerre du Pacifique, de Pearl Harbour à Hiroshima, Fayard, 1958
  • Visa pour le Japon, Gallimard, 1958
  • Visa pour la Sibérie, Gallimard, 1963
  • Japon des réalités, avec Dominique Darr, Marcus, 1965
  • Vietnam : le jour de l'escalade, Gallimard, 1966

Notes et références

  1. Philippe Pons, Le Monde, 9 mars 2010
  2. Jean-Claude Pomonti, Un Vietnamien bien tranquille. L'extraordinaire histoire de l'espion qui défia l'Amérique, éditions des Équateurs, 2006
  • Portail de la presse écrite
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.