Marcel Sabourin

Marcel Sabourin est un acteur, scénariste, réalisateur et monteur québécois né le à Montréal (Canada).

Marcel Sabourin
Marcel Sabourin au salon du livre de Trois-Rivières (2018).
Biographie
Naissance
Nationalité
Activité
Enfants
Gabriel Sabourin
Jérôme Sabourin (d)

Biographie

Marcel Sabourin a débuté avec la troupe de la Roulotte, un théâtre ambulant circulant dans les parcs de Montréal. Il a travaillé au théâtre, à la radio, à la télévision et au cinéma. Il est également auteur, metteur en scène, scénariste et enseignant. Après avoir signé plusieurs scénarios et textes, il a plus d'une cinquantaine de films à son actif, dont J.A. Martin photographe, qu'il a coscénarisé avec Jean Beaudin[1].

Après des études supérieures au collège Sainte-Marie à Montréal, Marcel Sabourin étudie le théâtre au Théâtre du Nouveau Monde et Bill Greaves. Il va compléter sa formation à Paris avec Jean Valvourt, Tania Balachova et Jacques LeCoq.

Depuis les débuts des années 1960, Marcel Sabourin a une très impressionnante feuille de route comme comédien au théâtre, à la télévision dans une trentaine de séries et, au cinéma québécois, dans plus de 50 films. Il a également touché à la scénarisation, à la réalisation et à la mise en scène, sans compter la narration pour des courts métrages, des séries documentaires et des réclames publicitaires. Un véritable touche-à-tout de génie.

Mais c’est à titre de parolier de chansons que Marcel Sabourin est relié à L’Osstidcho. Robert Charlebois et Louise Forestier ont tous les deux étudié à l’École Nationale de Théâtre au milieu des années 1960. Ils avaient notamment comme professeurs Jean-Pierre Ronfart et... Marcel Sabourin. Il avait à peine dix ans de plus que ses élèves, mais était aussi, sinon plus rebelle et aventureux qu’eux. Déjà, il les faisait improviser et les intéressait à la langue québécoise. Cet intérêt pour les idiomes et les expressions particulières à cette langue est évident dans les textes de chansons qu’il a écrits pour Robert Charlebois :

  • Egg Generation
  • Engagement
  • Beige neige
  • Te v’là
  • Tout écartillé
  • Sûrement Hong Kong
  • Le Mont Athos
  • Chu d'dans (inclus dans la chanson Fu man chu)
  • Broches de bécik (inclus dans le spectacle Superarchipelargo)
  • Ôôô Margo

Source : Robert Thérien et Isabelle D'Amours, Dictionnaire de la musique populaire au Québec 1955-1992, Québec, IQRC, 1992.

Il est le père de l'acteur Gabriel Sabourin et de Jérôme Sabourin , directeur de photographie.

  • Marcel Sabourin - Tout écartillé, biographie de Robert Blondin, Éditions Somme Toute, 475 pages, 2018.

Filmographie

Comme acteur

Comme scénariste

Comme réalisateur

  • 1979 : Firearms and Safety
  • 1982 : Le Goût du miel

Comme monteur

  • 1979 : Le Québec est au monde
  • 1982 : Le Goût du miel

Théâtre

Comme animateur

  • 1988-1990 Radio-Qc C’est la vie (avec Louisette Dussault)
  • 1990 SRC Il était une fois les filles de Caleb
  • 1994 Baseball (narration française de la série) Documentaire
  • 2003 La traversée du miroir (narration) Documentaire
  • 2005 RDS Histoire des Expos (narration) Documentaire
  • 2009 Historia J’ai la mémoire qui tourne (narration) Archives
  • 2003 SRC Lectures de textes de Pascal et Montaigne (radio)

Distinctions

Récompenses

  • 1967 - Grand Prix du Festival de Films Canadiens de Montréal pour « Il ne faut pas mourir pour ça »
  • 1972 - Prix du meilleur film étranger au Festival de Hyères en France pour « Il ne faut pas mourir pour ça »
  • 1973 - Canadian Film Award du meilleur acteur principal pour le film « Des armes et des hommes »
  • 1976 - Prix œcuménique du Festival du Cannes pour « J.A. Martin photographe »
  • 1982 - Prix Chalmers de la meilleure pièce pour enfants pour « Pleurer pour rire »
  • 1987 - Prix Gémeau, Meilleure interprétation premier rôle masculin : dramatique
  • 1987 - Championnat de la Ligue nationale d'improvisation comme entraineur
  • 1989 - Championnat de la Ligue nationale d'improvisation comme entraineur
  • 1990 - Championnat de la Ligue nationale d'improvisation comme entraineur
  • 1993 - Prix Gascon-Thomas remis par l’École Nationale de Théâtre
  • 1999 - Prix Jutra-Hommage pour l'ensemble de sa carrière
  • 2003 - Intronisé au Temple de la Renommée de la Ligue Nationale d’Improvisation
  • 2013 - Prix d'interprétation masculine au Festival des films du monde pour "L'autre maison"

Nominations

  • Nomination pour le Jutra du meilleur acteur en 1999 pour Aujourd'hui ou jamais

Liens externes

Références

  • Portail du cinéma québécois
  • Portail de la réalisation audiovisuelle
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.