Margaret Jane Benson

Margaret Jane Benson, née le à Londres et morte le à Hertford, est une botaniste et professeure d'université britannique. Elle dirige le département de botanique du Royal Holloway College de l'université de Londres à partir de 1893.

Margaret Jane Benson
Biographie
Naissance
Décès
(à 76 ans)
Hertford
Abréviation en botanique
M.J.Benson
Nationalité
Formation
Activités
Autres informations
A travaillé pour
Distinction
Archives conservées par

Biographie

Benson est introduite à la botanique par son père, un ingénieur et un architecte intéressé par ce domaine. Sa mère est une artiste peintre, elle expose notamment à la Royal Academy of Art. Elle étudie au Newnham college en 1878-1879, puis enseigne quelque temps comme professeure de lycée à Exeter[1]. Elle s'inscrit en 1887 à l'University College de Londres, où elle obtient une licence de sciences en 1891, puis poursuit par son doctorat qu'elle termine en 1894. Ses principales recherches portent sur l'embryologie, avec Francis Wall Oliver[1]. Elle s'intéresse à une catégorie de fagales, une plante dicotylédone également connue sous le nom d'Hamamelididae. Elle publie des articles dans les revues Annals of Botany and New Phytologist[2]. Elle enseigne brièvement au Newnham College, puis est nommée, en 1893, directrice du nouveau département de botanique du Royal Holloway College, où elle reste jusqu'à sa retraite académique en 1922[1]. En 1912, elle est nommée professeure de botanique à l'université de Londres[1].

En 1904, elle fait partie du premier groupe de femmes scientifiques élues à la Linnean Society of London[3].

Elle est très active dans la collecte des spécimens, dans la recherche d'amélioration du matériel de laboratoire, et dans les échanges scientifiques avec les autres botanistes au Royaume-Uni et à l'étranger. Elle travaille notamment avec les biologistes Dukinfield Henry Scott[1] et Ethel Sargant[4].

Ses archives sont conservées au Royal Holloway College[5].

Distinctions

Références

  1. H.E. Fraser & C.J.Cleal, « The Contribution of British Women to Carboniferous Palaeobotany during the first half of the 20th Century », p. 51-54, in Cynthia.V. Burek & Bettie Higgs, The role of Women in the History of Geology, Geological Society of London, 2007 (ISBN 9781862392274) [lire en ligne].
  2. Encyclopædia Britannica, Fagales
  3. Mention de son élection sur le site de la Linnean Society of London [lire en ligne].
  4. Joyce Harvey & Marilyn Ogilvie, The Biographical Dictionary of Women in Science: Pioneering Lives from Ancient Times to the Mid-Twentieth Century, Volume 1, p. 116, Taylor & Francis US, 2000.
  5. Notice d'archives personnelles [lire en ligne].
  6. London Archives, BENSON, Professor Margaret Jane (1859-1936)

Voir aussi

Bibliographie

  • Joyce Harvey & Marilyn Ogilvie, The Biographical Dictionary of Women in Science: Pioneering Lives from Ancient Times to the Mid-Twentieth Century, Volume 1, p. 116, Taylor & Francis US, 2000.
  • Mary R. S. Creese, « Benson, Margaret Jane (1859–1936) », Oxford Dictionary of National Biography, 2004
  • Mary R.S Creese & T.M. Creese, British Women who contributed to research in the geological sciences in the nineteenth century, Proceedings of the Geologists' Association 117, 53-83.

Articles connexes

Liens externes

  • Portail du Royaume-Uni
  • Portail de l’histoire de la zoologie et de la botanique
  • Portail de la botanique
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.