Marie d'Artois

Marie d'Artois (12911365) était la fille de Philippe d'Artois (1269-1298) et de Blanche de Bretagne. Elle épousera en 1309 le comte Jean Ier de Namur. Elle fut la mère de :

  • comte Jean II de Namur (1311 † 1335)
  • comte Gui II de Namur (1312 † 1336)
  • Henri (1313-1333), chanoine
  • Blanche de Namur (1316 † 1363), Mariée au roi Magnus IV Eriksson, roi de Suède et de Norvège
  • comte Philippe III de Namur (1319 † 1337)
  • Marie (1322 † 1357), marié en 1336 avec Henry II de Vianden, et en 1342 avec Thibaut de Bar ( † 1354), seigneur de Pierrepont
  • comte Guillaume Ier de Namur (1324 † 1391)
  • Marguerite (1323 † 1383), nonne à Petegem
  • Louis (1325 † entre 1378 et 1386), seigneur de Peteghem et de Bailleul, marié en 1365 à Isabelle de Roucy
  • Elisabeth (1329 † 1382), mariée vers 1342 à Robert Ier († 1390), électeur palatin du Rhin.
Marie d'Artois
Sceau de Marie d'Artois (23 octobre 1331).
Titre de noblesse
Comtesse
Biographie
Naissance
Décès
Activité
Famille
Père
Mère
Fratrie
Conjoint
Enfants
Blanche de Namur
Jean II de Dampierre, Markgraf von Namur (d)
Gui II de Namur
Henri de Dampierre (d)
Philippe III de Dampierre, Markgraf von Namur (d)
Marie of Namur (en)
Philippe III de Namur
Gui II de Namur
Guillaume Ier de Namur
Jean II de Namur
Robert de Dampierre-Namur, Seigneur de Beaufort-sur-Meuse et de Renaix (d)
sceau

Sources

  • (nl) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en néerlandais intitulé « Maria van Artesië » (voir la liste des auteurs).
  • Ch. Piot,  « Jean Ier », Académie royale de Belgique, Biographie nationale, vol. 10, Bruxelles, [détail des éditions], p. 304-307

Bibliographie complémentaire

  • Edouard Bernays, « Marie d’Artois, comtesse de Namur, dame de l’Écluse et de Poilvache », Annales de la Société archéologique de Namur, t. 37, 1925, p. 1-82. [lire en ligne]
  • Portail du Moyen Âge tardif
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.