Marine de la République islamique d'Iran

La Marine de la République islamique d'Iran est la force navale de l'Iran.

Marine de la République islamique d'Iran

Drapeau de la Marine de la République islamique d'Iran.

Création -Présent
Pays Iran
Effectif 17 000
Fait partie de Armée iranienne
Anniversaire 27 novembre
Équipement Aéronefs, destroyers, frégate, corvettes, patrouilleurs, sous-marins.
Commandant Contre-amiral Habibollah Sayyari
Commandant historique Ayatollah Ali Khamenei
Pavillon
Pavillon de beaupré
Emblème

Sa mission est principalement de protéger les ports et navires iraniens. Une de ses missions fut d'escorter les navires iraniens pendant la guerre du Golfe et de se tenir prête à interférer sur les navires ennemis, ce qui avait déjà été le cas pendant la Guerre Iran-Irak.

Dans les années 1970, l'Iran avait planifié l'extension de sa zone d'influence maritime jusqu'à l'Océan Indien, mais ce but a été mis de côté par la révolution de 1979, la guerre Iran-Irak entre 1980 et 1988, et des fonds limités depuis lors. Ces conditions ont laissé la marine iranienne peu efficace pour projeter ses forces dans le Golfe Persique avec des sous-marins et de grands vaisseaux de surface.

Histoire

La Marine iranienne a toujours été la branche la plus petite des forces armées iraniennes. Lors de l'Invasion anglo-soviétique de l'Iran, à l'aube du , une attaque du bateau britannique HMS Shoreham dans le port d'Abadan coule rapidement le sloop iranien Palangpanthère » en persan), et les bateaux restants sont détruits ou capturés. Les pertes totales dans les opérations navales sont de deux navires de guerre iraniens coulés et quatre autres mis hors d'usage par la Royal Navy. Six avions de chasse persans sont abattus. Approximativement 800 soldats, marins et pilotes iraniens sont tués, dont Gholamali Bayandor, amiral de la flotte iranienne.

Avant 1971, elle opérait principalement à partir d'équipements d'origine américaine ou britannique. Pendant les huit années suivantes, la flotte s'agrandit de destroyers américains et britanniques plus modernes, des frégates et de nombreux petits vaisseaux, dont des navires rapides et des aéroglisseurs.

Avec la Révolution iranienne et la chute du Shah en 1979, les États-Unis d'Amérique ont sanctionné l'Iran économiquement, limitant ainsi son aptitude à équiper et à maintenir ses équipements militaires. La Marine a été touchée encore plus durement que l'armée de terre ou les forces aériennes, puisque plusieurs navires ont dû être abandonnés. La marine iranienne a subi des pertes limitées contre l'Irak pendant la Guerre Iran-Irak.

Des dommages plus importants ont été occasionnés après que les forces américaines commencent à escorter les navires pétroliers koweïtiens pendant l'opération Earnest Will en 1988-1989. En , le poseur de mines Iran Ajr a été capturé et coulé pendant l'opération Prime Chance. Le , les mines iraniennes ont pratiquement coulé le USS Samuel B. Roberts (FFG-58); 4 jours plus tard, les forces américaines ont mené une opération appelée Praying Mantis durant laquelle ils ont endommagé le patrouilleur iranien Joshan et coulé la frégate Sahand et plusieurs petits vaisseaux rapides.

L'Iran s'est équipé de nombreux patrouilleurs, de sous-marins de poche et de missiles mer-mer. À la place des équipements occidentaux, l'Iran a acheté son équipement à la Russie, à la République populaire de Chine et à la Corée du Nord. L'Iran a participé à des exercices navals avec le Pakistan et l'Inde.

Ne pouvant rivaliser avec les marines occidentales au niveau technologique, sa stratégie s'inspire de la Jeune École visant à submerger les défenses de grands navires par des attaques de nombreux petits bâtiments de surface et sous-marin de poche et l’utilisation de mines.

Bases navales principales

En 1977, le corps de la flotte a été transféré de Khorramshahr au nouveau quartier général de Bandar Abbas. Bushehr était l'autre base navale principale; des installations plus petites sont situées à Khorramshahr, sur l'Ile de Kharg et à Bandar-e Khomeini (précédemment connue sous le nom de Bandar-e Shahpur). Bandar-e Anzali (précédemment connue sous le nom de Bandar-e Pahlavi) était la principale base d'entraînement et le port d'attache de la petite flotte de la Mer Caspienne, qui consistait en un dragueur de mines et quelques navires rapides. La base navale de Chabahar (ou Bandar-e Beheshti) sur le Golfe d'Oman est en construction depuis la fin des années 1970 et n'était toujours pas terminée en 1987. Des installations plus petites sont situées près du détroit d'Ormuz.

  • Imam Khomeini
  • Shahid Rajaie
  • Anzali
  • Noshahr
  • Bushehr
  • Chabahar
  • Kharg

Sous-marins conventionnels

Un des trois Kilo 877EKM de la marine iranienne

Classe Kilo (commissionnés fin 1992, à l'été 1993 et au début 1996[1]):

Numéro Type/Classe Nom En service Notes Image
901Classe Kilo 877 EKMTareq1992Sa base se situe à Bandar Abbas
902Classe Kilo 877EKMNooh1993Sa base se situe à Bandar Abbas
903Classe Kilo 877 EKMYunes1997Sa base se situe à Bandar Abbas
976Classe BesatBesat2013
XXXClasse FatehFateh2011[2]
XXXClasse NahangNahang2006

Sous-marins de poche

Le président Ahmadinejad inspectant un mini sous-marin Ghadir

Classe Nahang:

  • Nahang
  • ?

Classe Ghadir:

  • Ghadir (basés apparemment sur les MG110 de conception italienne utilisés par le Pakistan[3], [4])
  • 17 exemplaires au [5]

Classe Yugo ou Yono(reçus de la Corée du Nord en juillet 2007[6]):

  • 16
  • ?
  • ?
  • ?

Frégates

schéma d'une frégate de Classe Moudge
En 1988, la frégate IS Sahand en flammes après avoir reçu 3 missiles antinavires AGM-84 Harpoon et des bombes à sous-munitions
Numéro Type/Classe Nom En service Notes Image
F-71Classe AlvandAlvand1971Ex-Saam
F-72Classe AlvandAlborz1971Ex-Zaal
F-73Classe AlvandSabalan1972Ex-Rostam
F-74Classe AlvandSahandCoulé en 1988
76Classe MoudgeJamaran2010
77Classe MoudgeDamavand2013
77Classe MoudgeSahanden construction
Classe MoudgeMoudge 3en construction
Classe MoudgeMoudge 4en construction
Classe MoudgeMoudge 6en construction

Corvettes

Numéro Type/Classe Nom En service Notes Image
81Classe BayandorBayandor1964ex-PF-103 a été remis à niveau durant 2 ans et remis en service en [7]
82Classe BayandorNaghdi1964ex-PF-103
802Classe Hamzeh1965

Patrouilleurs

Type 021:

  • Fath (p. 313-1)
  • Nasr (p. 313-2)
  • Saf (p. 313-3)
  • Ra'ad (p. 313-4)
  • Fajr (p. 313-5)
  • Shams (p. 313-6)
  • Me'raj (p. 313-7)
  • Falaq (p. 313-8)
  • Hadid (p. 313-9)
  • Qadir (p. 313-10)

Classe Kaman (Type Combattante II):

  • Kaman (p. 221)
  • Xoubin (p. 222)
  • Khadang (p. 223)
  • Paykan (p. 224)
  • Joshan (p. 225)
  • Falakhon (p. 226)
  • Shamshir (p. 227)
  • Gorz (p. 228)
  • Gardouneh (p. 229)
  • Khanjar (p. 230)
  • Neyzeh (p. 231)
  • Tabarzin (p. 232)
Numéro Type Nom En service Notes Image
431Navire ravitailleurKharg1984
421Navire ravitailleur légerBandar Abbas1973
422Navire ravitailleur légerBushehr1974
XXXCargoDelvar
XXXCargoCharak
482CargoChiroo
XXXCargoSouru
XXXNavire-citerneSilim
XXXNavire-citerneSirjan
XXXNavire-citerneDayer
1409Navire de transportClasse Hendijan/Hendijan
XXXNavire de transportClasse Hendijan/Konarak
XXXNavire de transportClasse Hendijan/Geno
XXXNavire de transportClasse Hendijan/Ganaveh
XXXNavire de transportClasse Hendijan/Gavatar
XXXNavire de transportClasse Hendijan/Moqam
XXXNavire de transportClasse Hendijan/Rostami
XXXNavire de transportClasse Hendijan/Nayband
XXXNavire de transportClasse Hendijan/Maqam
XXXNavire de transportClasse Hendijan/Khoramshahr
XXXNavire de transportClasse Hendijan/Bahregan
411Navire-citerneKangan1979
412Navire-citerneTeheri1979
XXXNavire-citerneMarjani1979
XXXNavire-citerneAmir1979

Aéronautique navale

Rockwell 690 Turbo Commander de l'aéronautique navale
Aéronef Type Variantes En service[8] Notes Image
Sikorsky CH-53 Sea Stallionposeurs de mines, hélicoptère de transport lourdRH-53D3
Sikorsky SH-3 Sea Kinglutte anti-sous-marine/hélicoptère de transport moyenASH-3D10construit par Agusta en Italie.
Mil Mi-17Lutte antisurface/hélicoptère de transport moyenMi-171
Bell UH-1N Twin Hueylutte anti-sous-marine/hélicoptère de transport moyenAB 212ASW14construit par Agusta en Italie.
Fokker F27 FriendshipAvion de transportF27-400M4
Dassault Falcon 20Avion de ligne/transport de VIPMystère/Falcon 20E4

Armement

missile anti-navire Noor et Qader
missile anti-navire léger Nasr-1
missile anti-navire chinois C-802
missiles anti-navire

Notes et références

  1. (fr)Jean-Louis Promé, « La clé du succès rencontré par les Kilo russes : Des sous-marins furtifs et peu chers », Défense et Sécurité internationale, no 41, , p. 82-86 (ISSN 1772-788X)
  2. Fateh submarines to join Iran Navy
  3. Gilles Corlobé, « Les capacités sous-marines iranienne », sur corlobe.tk, Le portail des sous-marins, (consulté le 27 novembre 2008)
  4. (en) « Navy to take delivery of Ghadir class submarin », sur tehrantimes.com, Tehran Times, (consulté le 27 novembre 2008)
  5. « Focus : Autres marines de l’océan Indien », sur Mer et Marine, (consulté le 14 mars 2013)
  6. (en) « N. Korea agrees to supply 4 mini-submarines to Iran », sur kyodo.co.jp, Kyodo News, (consulté le 27 novembre 2008)
  7. http://www.presstv.com/detail/2013/04/13/298058/iran-navy-set-to-launch-new-destroyer/
  8. World Air Forces 2013 - Flightglobal.com, pg 18, December 11, 2012

Voir aussi

Articles connexes

Liens externes

Vidéo

  • Portail de l’histoire militaire
  • Portail du monde maritime
  • Portail de l’Iran et du monde iranien
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.