Marius Vivier-Merle

Marius Vivier-Merle, né le à Légny dans le Rhône[1] et mort le à Lyon (lors du bombardement de Lyon), est un résistant français et un syndicaliste de la CGT.

Pour les articles homonymes, voir Vivier-Merle.
Marius Vivier-Merle
Biographie
Naissance
Disparition
Décès
Nationalité
Activités
Syndicaliste, résistant
Autres informations
Membre de
Distinctions
Plaque de la sortie Vivier-Merle de la gare de Lyon-Part-Dieu (place Charles-Béraudier) commémorant Marius Vivier-Merle.

Biographie

Il est secrétaire de l'Union des Syndicats ouvriers dont la dernière réunion, le se tient non loin du boulevard qui porte aujourd'hui son nom, à la Bourse du Travail[2].

Sous le régime de Vichy, il s'active également pour faire exister la CGT dans la clandestinité[1] ; de 1941 à 1944, il appartient au mouvement de Résistance Libération[1].

Il disparaît en mai 1944 dans les bombardements de la ville de Lyon : son corps n'a jamais été retrouvé[1].

Hommages

Il est chevalier de l'Ordre du Mérite social et titulaire de la médaille de la Résistance.

Le boulevard Vivier-Merle à Lyon, lui rend hommage et par extension, la station Gare Part-Dieu - Vivier Merle également. Enfin, la sortie de la gare de Lyon-Part-Dieu, située place Charles-Béraudier, se nomme « Sortie Vivier-Merle »

Références

  1. « Qui était Marius Vivier-Merle ? », sur guichetdusavoir.org (consulté le 22 août 2012).
  2. Collectif, Les Lieux secrets de la Résistance : Lyon, 1940-1944, éditions lyonnaises d'art et d'histoire, 2003, p. 22.

Bibliographie

  • Jean Maitron, Dictionnaire biographique du mouvement ouvrier français.

Liens externes

  • Portail du syndicalisme
  • Portail de la France
  • Portail de la métropole de Lyon
  • Portail de la Résistance française
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.