Marty Friedman (basket-ball)

Marty Friedman, né le à New York et décédé le , est un joueur et entraîneur américain de basket-ball. Il évoluait au poste d'arrière.

Pour les articles homonymes, voir Friedman.

Marty Friedman
Fiche d’identité
Nom complet Max Friedman
Nationalité États-Unis
Naissance
New York
Décès
Situation en club
Poste Arrière
Saison Club
Sélection en équipe nationale **
États-Unis
Basketball Hall of Fame 1972
* Points marqués dans chaque club dans le cadre de la saison régulière du championnat national.
** Points marqués pour l’équipe nationale en match officiel.

Il contribue au développement de la popularité du basketball en Europe au début du XXe siècle.

Biographie

La carrière professionnelle de Marty Friedman dure près de vingt ans (1910-27)[1]. Il demeure considéré comme l'un des meilleurs arrières défensifs des débuts du basket-ball[1]. Lui et Barney Sedran (en) étaient surnommés The Heavenly Twins (« Les jumeaux divins »).

Il joue dans la quasi-totalité des ligues existant dans la Côte Est des États-Unis et conduit fréquemment ses équipes à la victoire. Lorsque débute la Première Guerre mondiale, Friedman voyagea dans le monde entier pour promouvoir le basket-ball. Il crée une compétition opposant plus de 600 équipes en France, qui inspirera les Jeux interalliés[1]. En 1919, il est le capitaine de l'équipe américaine qui remporte les Jeux interalliés organisés à Joinville-le-Pont[2].

À partir de 1921, il joue dans l'équipe des New York Whirlwinds, alors considérée comme l'une des meilleures équipes au monde[1]. Une série de matchs opposa son équipe aux Original Celtics devant plus de 11 000 spectateurs. La première rencontre est remportée par les Whirlwinds sur un score de 40 à 27, et la seconde par les Celtics (26-24). Les dirigeants, craignant que le public particulièrement animé ne perturbe la finale, ont préféré annuler le troisième match[1].

En 1925-26, il est entraîneur-joueur dans l'équipe des Rosenblums de Cleveland qui remporte le championnat de l'American Basketball League. Il prend sa retraite sportive en 1927 mais demeure entraîneur des Rosenblums. Il les conduit à nouveau au titre lors de la saison 1928-29. Il devient ensuite entraîneur des Haymakers de Troy durant la saison 1938-1939.

Après sa retraite sportive, Friedman devient le propriétaire d'un parking à New York. Il le revend en 1959 et prend sa retraite à l'âge de soixante-dix ans.

En 1972, il est intronisé au Basketball Hall of Fame[1]. En 1994, il fait son entrée à l'International Jewish Sports Hall of Fame.

Palmarès

Références

  1. (en) « Max "Marty" Friedman », sur Basketball Hall of Fame (consulté le 2 mai 2015)
  2. « Les origines du basketball », sur L'Équipe (consulté le 23 février 2015)

Liens externes

  • Portail du basket-ball
  • Portail des États-Unis
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.