Masanori Sekiya

Masanori Sekiya (関谷 正徳) est un pilote automobile japonais né le . Il a remporté en 1995 les 24 Heures du Mans[1] au volant de la McLaren F1 GTR de l'écurie anglo-japonaise Kokusai Kaihatsu Racing, en équipage avec Jyrki Järvilehto et Yannick Dalmas, devenant le premier pilote japonais à s'imposer dans la classique mancelle. Masanori Sekiya présente également la particularité de s'être marié sur le circuit des 24 Heures, pendant la course en 1987. À l'époque, une Chapelle se trouvait au virage du même nom.

Masanori Sekiya
Biographie
Naissance

Ikawa (en)
Nom dans la langue maternelle
関谷正徳
Nationalité
Activité

Palmarès

Résultats aux 24 Heures du Mans

Année Voiture Équipe Équipiers Résultat
1985 Toyota 85CTom's TeamKaoru Hoshino (de) / Satoru Nakajima12e
1986 Toyota 86CTom's TeamGeoff Lees / Satoru NakajimaAbandon
1987 Toyota 87CToyota Team TOM'SKaoru Hoshino (de) / Tiff NeedellAbandon
1988 Toyota 88CToyota Team TOM'SGeoff Lees / Kaoru Hoshino (de)12e
1989 Porsche 962 CK6Porsche Kremer RacingGeorge Fouché (en) / Hideki Okada (de)Abandon
1990 Toyota 90C-VToyota Team TOM'SGeoff Lees / Hitoshi Ogawa6e
1992 Toyota TS010Toyota Team TOM'SKenny Acheson / Pierre-Henri Raphanel2e
1993 Toyota TS010Toyota Team TOM'SEddie Irvine / Toshio Suzuki4e
1995 McLaren F1 GTRKokusai Kaihatsu RacingYannick Dalmas / Jyrki JärvilehtoVainqueur
1996 Toyota Supra LMTeam SARD ToyotaMasami Kageyama / Hidetoshi MatsusadaAbandon
1997 McLaren F1 GTRGulf Team DavidoffRay Bellm / Andrew Gilbert-ScottAbandon

Autres podiums d'endurance

  • 2e des 1 000 kilomètres de Suzuka : 1983 et 1985
  • 2e des 1 000 kilomètres de Fuji : 1991
  • 3e des 1 000 kilomètres de Fuji : 1977, 1981, 1991 (deux éditions annuelle alors) et 1992

Victoires notables

  • 200 kilomètres de Suzuka: 1989
  • 300 kilomètres de Fuji: 1980
  • 500 kilomètres de Fuji: 1979 et 1990
  • 500 miles de Fuji: 1989 et 1991

Références

Lien externe


  • Portail du sport automobile
  • Portail de l'endurance automobile
  • Portail du Japon
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.