Mianyang

Mianyang (chinois simplifié : 绵阳市 ; chinois traditionnel : 綿陽市 ; pinyin : míanyáng shì ; Wade : Mien-yang shih) est la deuxième plus importante ville-préfecture de la province du Sichuan en Chine.

Cette page contient des caractères chinois. En cas de problème, consultez Aide:Unicode ou testez votre navigateur.
Pour les articles homonymes, voir Xiantao.

Mianyang shì
绵阳市
Administration
Pays Chine
Province ou région autonome Sichuan
Statut administratif Ville-préfecture
Code postal Ville : 621000[1]
Indicatif +86 (0)0816[1]
Immatriculation 川B
Démographie
5 200 000 hab. ()
Densité 260 hab./km2
Population de l'agglomération 600 000 hab.
Géographie
Coordonnées 31° 28′ 00″ nord, 104° 45′ 00″ est
Altitude 473 m
Superficie 2 000 000 ha = 20 000 km2
Divers
PIB total 56,1 milliards de yuans (2006)
PIB par habitant 11 354 yuans (2006)
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Chine
Mianyang shì
Géolocalisation sur la carte : Chine
Mianyang shì
Liens
Site web www.my.gov.cn

    Démographie

    La population totale de sa juridiction est d'environ 5,2 millions d'habitants. Plusieurs ethnies vivent à Mianyang, comme les Tibétains et les Qiangs.

    Économie

    En 2006, le PIB total a été de 56,1 milliards de yuans, et le PIB par habitant de 11 354 yuans[2].

    Le China Academy of Engineering Physics (CAEP), le laboratoire de recherche le plus important de la Chine sur les armes atomiques se trouve près de Mianyang, dans le district de Zitong[3]. Certains experts jugent peu probable qu'il ait été touché par le séisme du Sichuan de mai 2008, mais le personnel a été évacué[4].

    Subdivisions administratives

    La ville-préfecture de Mianyang exerce sa juridiction sur neuf subdivisions - deux districts, une ville-district, cinq xian et un xian autonome :

    Transports

    La ville est desservie par l'Aéroport de Mianyang Nanjiao

    Jumelages et partenariats internationaux

    En 1997, un accord de coopération et une charte de jumelage sont signés entre la Mianyang et la ville française Amiens. En 2014, ils sont renouvelés avec pour objectif de rapprocher les deux villes sur les plans économique, culturel et scientifique[5].

    Notes et références

    Sources

    Voir aussi

    Liens externes

    • Portail du Tibet
    • Portail de la Chine
    Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.