Michel Robardet

Michel Robardet, né le à Castres (Tarn), est un dessinateur et graveur français spécialisé dans l'art funéraire.

Michel Robardet
Naissance
Nationalité
Française
Activité
Site web

Biographie

Au début des années 1970, Michel Robardet est inspiré par l'école des lithograveurs parisiens d'origine slave au sein de laquelle il a pu entrer, et ainsi installer une dizaine d'expositions permanentes chez des marbriers à Paris[1]. C'est ainsi qu'il réalise environ 6000 gravures, dont à peu près 300 portraits, ornant nombre de sépultures de particuliers[2].

Il pratique la gravure à l'aide de pointes à tracer au diamant, sur granit noir fin, pour plaques et monuments funéraires. Ces pointes à tracer lui permettent d'exécuter un travail fin et d'une grande précision, « des portraits de particuliers avec une fidélité surprenante »[1]. François Mozès[3], graveur et sculpteur yougoslave, l'a initié à cette technique. C'est à la suite de sa rencontre avec Mozès en 1969 que Michel Robardet a pu exercer le métier de lithograveur pendant vingt-six ans, élaborant une peinture qui résiste aux intempéries afin que la gravure perdure dans la matière[1],[4].

Michel Robardet a fait entrer la gravure à la pointe à tracer au diamant parmi les nouvelles pratiques de gravure, lithogravure, pointe sèche et de taille douce.

Le Christ marchand sur les eaux du lac de Tibériade, 10 janvier 1985.

Michel Robardet a réalisé le portrait du général de Gaulle en gravure sur granit pour être apposé sur le monument aux morts "A la Gloire de la Marine Marchande de la France Libre", quai Pierre Loti, Paimpol (Côtes d'Armor)[5].

Portrait du général de Gaulle en gravure sur granit, 1982.

En , Robardet reçoit une commande de la Légion étrangère pour la réalisation du buste du capitaine Jean Danjou en gravure sur granit afin d'en orner les murs de sa maison natale à Chalabre (Aude)[6].

À partir de 2001, Robardet se dirige vers d'autres recherches. La lecture d'ouvrages ayant appartenu à son père chimiste-coloriste l'amènent à s'intéresser à la recherche en physique des couleurs[7]. À son tour, il écrit trois livres dédiés à la fabrication chimique des peintures et additifs, dont un mémoire sur les contrastes rotatifs en présence de la lumière au néon[7].

Portrait de Jean Jaurès, juin 2016, Centre national et musée Jean Jaurès de Castres.
Buste du capitaine Danjou en gravure sur granit, avril 1985, apposé sur les murs de sa maison natale à Chalabre (Aude)

Œuvres dans les collections publiques

  • Castres :
    • couvent de l'Immaculée Conception : stèle Vierge à l'Immaculée Conception.
    • mairie : Reproduction de l'autoportrait de Goya.
  • Chalabre : Buste du capitaine Danjou apposé sur les murs de sa maison natale.
  • Colombey-les-Deux-Églises : plaque décorée pour une commémoration du débarquement de Normandie en hommage au général de Gaulle.
  • Mériel, musée Jean Gabin : Portrait du comédien Jean Gabin.
  • Paimpol, quai Pierre Loti : portrait du général de Gaulle ornant le Monument à la gloire de la Marine marchande de la France libre.

Notes et références

  1. J.-P. Gaubert, La Dépêche du Midi, 12 juillet 1992.
  2. Site officiel de l'artiste.
  3. Mozès a travaillé comme sculpteur dans l'atelier parisien de Juan Miro pour réaliser la statue du plus grand Bouddha d'Europe, haute de 10 mètres et réalisée en six parties (paris.fr).
  4. , article paru dans Le Mausolée, revue mensuelle des arts et techniques des roches de qualité, juin 1982, au sujet d'une stèle gravée pour le cimetière de Loire-sur-Rhône (Rhône).
  5. S.B., « Il réhabilite «son» général de Gaulle », sur La Dépêche, .
  6. [vidéo] Hommage au Capitaine Danjou sur aaleme.fr.
  7. Sylvie Ferré, « La couleur stimule l'art de Michel Robardet », sur La Dépêche, .

Liens externes

  • Portail de la France
  • Portail de la gravure et de l'estampe
  • Portail de la mort
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.