Mir Docking Module

Mir Docking Module ou Module d'amarrage de la station spatiale Mir, est le sixième module fixé à la station. Il a été lancé par la navette spatiale Atlantis le lors de la mission STS-74 et arrimé à Mir le .

Mir Docking Module
Le Module d'amarrage dans la soute de la navette Atlantis avant son amarrage à la station Mir
Données générales
Station spatiale Station spatiale Mir
Agence spatiale
Constructeur RKK Energia
Lancement
Lanceur navette spatiale Atlantis
Fin de vie
Statut retiré du service
Caractéristiques techniques
Masse 6 134 kg[1]
Longueur 4,7 m
Diamètre 2,2 m
Équipements
Port amarrage vaisseau port d'amarrage APAS-89
Amarré à
Kristall 77K (TKS)

Description

Le Module d'amarrage a été conçu pour faciliter l'accostage de la navette spatiale à la station Mir. Avant la première mission d'accostage de la navette (mission STS-71), l'opération fastidieuse consistait à déplacer le module Kristall. Il fallait s'assurer qu'il y avait un espace suffisant entre la navette et les panneaux solaires de Mir. Le Module d'amarrage permettait d'effectuer la manœuvre sans avoir à changer de place le module Kristall. Un autre paramètre impliquait le petit bras robotisé Lyappa de Kristall qui était fixé à Kristall, Kvant-2, Spektr et Priroda. Il a été conçu pour déplacer le module vers différents ports du module principal. Les concepteurs de la mission craignaient que l'utilisation répétée du bras Lyappa de Kristall pourrait le rendre non opérationnel avant que tous les amarrages de navette à la station ne soient effectués. Le Module d'amarrage transportait deux ports d'amarrage APAS-89 identiques. L'un était connecté sur le port latéral de Kristall et l'autre était laissé libre pour l'accostage de la navette. Le module d'amarrage avait également ses propres systèmes de contrôle de température, de transmission de la télévision et de télémétrie.

Installation

Le Module d'amarrage est le seul module de la station spatiale Mir à ne pas avoir été lancé dans l'espace à l'aide d'une fusée Proton. Il est lancé par la navette spatiale Atlantis le . Le couplage du port d'amarrage APAS au module Kristall est effectué le permettant l'accostage future de la navette spatiale.

En plus de permettre l'amarrage, le module transportait deux panneaux solaires. L'un des deux était nommé « Mir Cooperative Solar Array » (MCSA) et développait une puissance de 6 kW[2], et l'autre était de fabrication russe. Le panneau solaire MCSA faisait partie de la Phase 1 du programme Shuttle-Mir. Il a été conçu conjointement par la NASA et la Russie afin de tester les modèles pour la future Station spatiale internationale. Il a été déployé sur le module Kvant-1 en . Le panneau solaire russe a permis de remplacer celui situé sur le module Kristall, et a été attaché sur Kvant-1 en .

Galerie

Références

  1. (en) Encyclopedia Astronautica, Mir-Shuttle Docking Module. Consulté le .
  2. (en) David Michael Harland, The story of Space Station Mir, Springer, , 424 p. (ISBN 0387230114, présentation en ligne), p. 248-249

Voir aussi

Article connexe

Liens externes

  • Portail de l’astronautique
  • Portail de la Russie
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.